Archive journalières: 12 février 2014

Un petit iris dans l’hiver parisien

Iris nain (Iris reticulata) en fleur en plein hiver dans la rue des Ardennes, Paris 19e (75)
Ici et là la nature et les jardins nous donnent des signes du retour du printemps de plus en plus proche. Les iris nains (Iris reticulata) sont parmi les premiers messagers de ce réveil printanier.

On trouve en ce moment des petites potées fleuries de ces iris miniatures dans les jardineries et chez les fleuristes. L’hiver étant très doux, il est donc possible de les laisser sur le rebord de la fenêtre, sur le balcon ou de les installer dans une bordure au jardin pour profiter de quelques fleurs dans cette grisaille sinistre et humide.

Atelier pratique d’aménagement du site de permaculture à la Ferme de Paris

Affiche de l'atelier pratique d’aménagement de la permaculture à la Ferme de Paris
La permaculture repense l’agriculture comme un écosystème, associant plantes, animaux et hommes. Venez participer à la végétalisation de la parcelle permacole de la Ferme de Paris le vendredi 14 février.

La Ferme de Paris (Paris 12e) expérimente la permaculture depuis 2013 sur une parcelle de 200m². Mise en place du terrassement de 10h à 12h et de 14h à 16h (avec possibilité de participer en demi-journée). Rendez-vous 1, route du Pesage, 75012 Paris.

Inscriptions en ligne.

La Ferme de Paris
Ouverte depuis 1989 dans le Bois de Vincennes, la Ferme de Paris est une exploitation agricole de 5 hectares, pédagogique et environnementale. Elle présente les cultures et les élevages traditionnels de la région d’Ile-de-France. L’agriculture a des modes de production qui ont un impact sur notre environnement. Afin de limiter cet impact, la Ferme de Paris a choisi de pratiquer les techniques de l’agriculture biologique et durable.

Quand la rose se fait pivoine…

Bouquet de roses pivoines, marché de Grenelle, Paris 15e (75)
Dimanche dernier, j’ai retrouvé cette superbe variété de rose à fleurs de pivoine sur le marché de Grenelle (Paris 15e) pour lesquelles j’avais déjà craqué l’année dernière. Même si ce n’est vraiment pas la saison des roses, j’ai cédé à la tentation d’autant plus que le bouquet n’était pas pour moi. Cadeau !

Bouquet de roses pivoines, marché de Grenelle, Paris 15e (75) (suite…)

Nuit, nouvelle exposition au Jardin des Plantes de Paris

Exposition Nuit, Muséum National d'Histoire Naturelle, Paris
Le Muséum national d’Histoire naturelle propose avec sa nouvelle exposition NUIT une immersion dans le monde nocturne sous tous ses aspects, en mobilisant des savoirs scientifiques pluridisciplinaires (astronomie, biologie, éthologie, physiologie, anthropologie, neurologie…) et évoque l’univers de l’imaginaire au travers des divinités, des mythes et des monstres…

NUIT, tout en gardant en fil rouge le thème des pollutions lumineuses, met en valeur un large éventail des collections zoologiques du Muséum. Plus de 350 spécimens sont présentés : mammifères, oiseaux, serpents, amphibiens, papillons… Ils ont été sélectionnés pour la plus grande partie dans les collections, et une cinquantaine ont été réalisés spécialement pour l’exposition dans les ateliers de taxidermie.

La scénographie restitue l’ambiance de la nuit : tout concourt à immerger petits et grands dans un monde à la fois poétique et mystérieux. Le parcours commence sous un ciel étoilé, se prolonge par une balade dans une forêt fictive peuplée d’animaux nocturnes en pleine activité, s’achève sur un espace de quiétude sur le sommeil et l’évocation de quelques monstres inoffensifs…

Le fil rouge : les pollutions lumineuses
Le thème de la nuit permet d’aborder la menace que constituent les pollutions lumineuses. En plus de la disparition du ciel étoilé, de nombreuses espèces nocturnes (papillons de nuit, oiseaux, mammifères, etc.) sont perturbées, piégées ou repoussées par la puissance et la permanence des éclairages nocturnes. Ce phénomène, aujourd’hui étudié par les écologues, affecte les cycles biologiques des animaux (et le nôtre) régulés par l’alternance jour/nuit, les comportements migratoires et les relations proies-prédateurs. Ce thème est abordé, tel un fil rouge, dans les différentes parties de l’exposition.

Informations pratiques
Grande Galerie de l’Évolution
Du mercredi 12 février 2014 au lundi 3 novembre 2014.
Ouverte tous les jours de 10 h à 18 h, sauf le mardi et le 1er mai.
Dernier accès aux caisses 45 minutes avant la fermeture.

Transports
Bus : Lignes 24, 57, 61, 63, 67, 89, 91.
Batobus : arrêt Jardin des Plantes.
Métro, RER : Ligne 5 station Gare d’Austerlitz; ligne 7, station Censier Daubenton; ligne 10, stations Jussieu ou Gare d’Austerlitz; RER ligne C, station Gare d’Austerlitz.
Train : Gare d’Austerlitz et Gare de Lyon.
Voiture : Parking d’Austerlitz (Verrière), 85 quai d’Austerlitz, Paris 13e. Forfait Muséum : 1 h offerte dès 3 h de stationnement. À votre retour au parking, présentez vos billets de visite et de stationnement à l’accueil.

Informations au tél. : 01 40 79 56 01 / 54 79 (de 10 h à 18 h) ou par courriel : valhuber@mnhn.fr