Archive journalières: 6 février 2014

Conférence publique  « Les villes nature : utopie ou réalité ? »

Affiche de la conférence Villes Nature / Natureparif
Dans le cadre de son cycle de conférences mensuelles, Natureparif vous invite à rencontrer Marc Barra, Écologue (Natureparif) et Jonathan Flandin, Chargé de mission Écologie urbaine (Natureparif).

En 10 ans, l’urbanisation a progressé de 19% en France, faisant de la ville un milieu prioritaire pour la reconquête de la biodiversité. Très minérales, nos villes abritent une nature particulière qui a su s’adapter à cet environnement contraint. Pour autant, de nombreuses fonctionnalités utiles sont perturbées et modifiées du fait de l’étalement urbain, de l’artificialisation des sols ou encore de la fragmentation. Or, les études scientifiques le montrent : accroitre la végétation urbaine améliore la qualité de l’air et protège de l’effet d’îlot de chaleur. Préserver des sols vivants et perméables est indispensable au cycle de l’eau et prévient les inondations. Restaurer les habitats de certaines espèces, comme les pollinisateurs sauvages, est aussi un moyen de se prévenir intelligemment des pathogènes.

C’est pourquoi le thème de « la nature en ville » suscite une imagination croissante et fait réfléchir les écologues.
Au-delà des mots, à quoi ressembleraient concrètement des villes nature ?
Simple verdissement « à la mode » ou accueil de quelques espèces privilégiées ?
Ou s’agit-il de restaurer des fonctionnalités écologiques essentielles pour améliorer la santé et la qualité de vie des citadins ?

La conférence de ce soir présentera les démarches mises en œuvre dans les villes en France et à l’étranger, notamment dans les espaces verts, sur voirie, les parcs et jardins où l’avènement de la gestion écologique marque un tournant majeur qui montre que l’on peut dépasser les approches horticoles classiques par le dialogue et l’expérimentation. Le bâtiment n’est pas en reste et montre qu’il y a matière à innover. Au-delà de quelques actes symboliques (nichoirs, ruches, toitures végétalisées industrielles), un des défis consiste à réviser les documents d’urbanisme pour préserver les continuités écologiques, ainsi qu’à repenser l’architecture des bâtiments pour plus de perméabilité au vivant tout en interrogeant leur contenu en matériaux, témoins de la biodiversité « grise » impactée au-delà du territoire.

Le jeudi 6 février 2014, de 18h à 20h
A l’auditorium de la Société Nationale d’Horticulture de France (SNHF), au 84 rue de Grenelle, 75007 Paris.
Métro : ligne 12, station Rue du Bac.
Entrée libre et gratuite dans la limite des places disponibles.

Application Paris Marchés

La capitale accueille de nombreux marchés qui ont chacun leurs spécificités selon les quartiers. Pratique et gratuite, l’application Paris marchés répertorie et géolocalise tous ces lieux populaires de la capitale.

Application Paris Marchés

Fonctionnalités :

  • Localisation des marchés du jour les plus proches de soi
  • Recherche par nom
  • Recherche par arrondissement
  • Galeries photos

Vous pouvez télécharger cette application sur iTunes (gratuite ou payante à 0,79 euros).
Compatibilité : Nécessite iOS 4.3 ou une version ultérieure. Compatible avec l’iPhone, l’iPad et l’iPod touch.

COMPET’ À LA MANGEOIRE joue les prolongations jusqu’au 15 mars

En raison des conditions météo particulièrement clémentes cet hiver, la première expérience participative sur le comportement des oiseaux en hiver « Compet’ à la mangeoire » est prolongée d’un mois : les passionnés d’oiseaux ont jusqu’au 15 mars pour participer.

Chardonnerets élégants et tournesol sur une mangeoires, photo © Lisa Garnier
« Compet’ à la mangeoire » est la première expérience participative du nouveau volet de Vigie-Nature : Vigie-Manip’.
Depuis le 18 novembre dernier, des « observateurs – expérimentateurs » sont invités à compter les oiseaux sur deux mangeoires plateaux identiques. Tout l’enjeu de l’expérience étant d’explorer les choix alimentaires et les interactions entre espèces des oiseaux des jardins, en fonction de la nourriture disponible et du nombre d’individus présents sur les mangeoires.

Un hiver doux, des oiseaux discrets…
Les conditions météorologiques de cet hiver, plutôt douces, semblent avoir fait diminuer de 30 % la  présence des oiseaux dans les jardins (chiffres de l’Observatoire des Oiseaux des Jardins, 2013 – MNHN/LPO). Les mangeoires étant donc pour le moment relativement peu fréquentées, l’expérience « Compet’ à la mangeoire » est prolongée jusqu’au 15 mars.

Les participants
Plus de 6600 personnes se sont connectées sur le site internet pour prendre connaissance de l’expérience. Plus de 200 comptages ont été réalisés : « j’ai vraiment appris à reconnaître tous ces oiseaux. Les autres années je  les nourrissais sans vraiment prendre le temps de les observer », confie Martine D, participante. À noter que les participants ont construit leurs mangeoires plateaux identiques en peu de temps, une demi-heure en moyenne. Il est également possible de filmer les oiseaux pour ensuite faire ses comptages.

Top 7 des oiseaux les plus observés
Les oiseaux les plus couramment observés sont le rouge-gorge, les mésanges bleues, charbonnières, noires, et nonettes, le verdier d’Europe et le chardonneret élégant.

Comment ça marche ?
Le protocole consiste à compter les oiseaux présents sur deux mangeoires plateaux identiques (que l’on peut facilement construire soi-même) proposant une offre en nourriture différente (graines de tournesol, graines de niger…). Les comptages sont ensuite saisis sur le formulaire en ligne de « Compet’ à la mangeoire » pour être analysés par les chercheurs du Muséum. L’expérience peut être réalisée sur un balcon, une terrasse, un jardin privé ou public et recommencée autant de fois que le participant le souhaite jusqu’au 15 mars 2014.

Retrouvez le protocole, les newsletters et la marche à suivre détaillée sur http://vigienature.mnhn.fr/vigie-manip/compet-mangeoire

Salon des Artistes du 6 au 18 février 2014 à Puteaux

Affiche du Salon des Artistes de la SHALP

L’une des plus anciennes associations culturelles de Puteaux, la Société Historique Artistique et Littéraire de Puteaux (Shalp), ouvre son salon aux artistes du 6 au 18 février dans les salons d’honneur de l’Hôtel de Ville de Puteaux.

Cette année, sculpteurs, peintres et photographes se sont exprimés sur le thème des parcs et jardins de Puteaux. Un rendez-vous incontournable pour tous ceux qui souhaitent admirer la création contemporaine putéolienne.

Salon des Artistes de la SHALP
Salon des Artistes de la SHALP
Salons d’Honneur de l’Hôtel de Ville de Puteaux (Hauts-de-Seine)
Du 6 au 18 février 2014.
Entrée libre de 10h à 19h, tous les jours y compris les dimanches et jours fériés, le mardi de 13h30 à 19h30.
Renseignements au 01 46 92 96 40.

(suite…)