Archive journalières: 2 février 2014

Floraison de la myrte de Nouvelle-Zélande au coeur de l’hiver

Leptospermum fleuri dans Levallois en hiver, Hauts-de-Seine
Installé dans le jardin méditerranéen du parc Alsace à Levallois-Perret (Hauts-de-Seine), ce petit arbuste originaire d’Australie et de Nouvelle-Zélande est bien loin de son pays d’origine et du climat qui lui convient le mieux. Habituellement fleuri en mai et juin, il a débuté sa floraison au coeur de cet hiver si doux.

Et juste à côté, il y avait des callistémons avec de beaux goupillons rouge vif. Les rafales de vent m’ont empêché de les prendre en photos, mais le spectacle était plutôt inattendu en plein hiver en région parisienne.

Géranium de la Chandeleur

Géranium vivace en pleine floraison dans Levallois en hiver, Hauts-de-Seine
Et oui, nous sommes début février, mais les géraniums vivaces continuent à fleurir dans Paris et les alentours (ici à Levallois-Perret).

Géranium vivace en pleine floraison dans Levallois en hiver, Hauts-de-Seine
Rien d’étonnant à cette floraison décalée. Selon Météo France, en janvier, « les températures ont affiché des valeurs supérieures à la normale pendant tout le mois sur l’ensemble du pays. Le nombre de jours de gel a été très faible. Avec 1988 et 1936, ce mois de janvier devrait être l’un des plus chauds depuis 1900. » Douceur et humidité, il n’en faut pas plus pour prolonger certaines floraisons.

Laurier tin et impatiens

Impatiens balfourii et laurier tin en fleur dans le square de la Tour Saint-Jacques en hiver, Paris 4e (75)
La douceur s’installant durablement dans la capitale pour cet hiver hors norme, les floraisons continuent pour certaines ou s’épanouissent pour d’autres. D’où ce mariage hivernal d’impatiens de Balfour (Impatiens balfourii) et de lauriers tins (Viburnum tinus) dans le square de la Tour Saint-Jacques au coeur de Paris.

L’impatience considérée comme une plante annuelle montre son caractère bien vivace quand les gelées ne viennent pas la griller.