Typhonium horsfieldii

Typhonium horsfieldii

Typhonium horsfieldii (Aracées) sur mon balcon en été, Paris 19e (75)
C’est un de mes achats à la Fête des Plantes, Fruits et Légumes d’hier et d’aujourd’hui du Domaine de Saint-Jean de Beauregard (Essonne) qui se déroule ce week-end. Une petite plante bulbeuse de la famille des Aracées, originaire du Yunnan, avec un feuillage très découpé et velouté.

Typhonium horsfieldii (Aracées) sur mon balcon en été, Paris 19e (75)

Cette plante exotique ne dépasse pas les 15 cm de hauteur. Elle devrait s’étoffer au fil des années, mais ses dimensions resteront raisonnables pour mon balcon déjà plus que bien rempli. Aussitôt achetée, aussitôt plantée. Je lui ai trouvé une place en hauteur, à portée du regard et abritée des pluies. Elle est donnée comme étant rustique, mais pour le premier hiver compte tenu de la plantation tardive, je protégerai la potée.

Le feuillage de Typhonium horsfieldii disparaît complètement en hiver et repousse très tardivement au printemps.

Hormis la rareté de cette plante de collectionneur que j’ai trouvée sur le stand de la pépinière Vert’Tige, le principal attrait réside dans la forme si particulière des feuilles, composées de folioles disposés en arc (feuille sesquipédalée). La floraison estivale jaune pâle est plutôt discrète.

About the Author:

Agronome de formation et jardinier passionné depuis sa plus tendre enfance, collectionneur de plantes, Alain Delavie a exercé différents métiers toujours en étroite relation avec le monde végétal et le jardin, en commençant par celui de pépiniériste collectionneur avant de devenir journaliste, spécialisé dans le jardinage et la météorologie. Il est aujourd'hui rédacteur en chef du magazine Rustica Hebdo et conseiller éditorial du site www.rustica.fr

4 Comments

  1. jpp 22 septembre 2013 at 10 h 56 min

    Moi aussi cette « sesquipédalée » me fait rêver !

  2. Josette 22 septembre 2013 at 10 h 33 min

     » MOI  » au jardin en partie en friche, j’en ai des « sesquipiques », des sesquigrimpes, des sesquigratouilles, des sesquimenquiquines, j’ai l’embarras du choix !

    Ce matin avec le soleil je suis d’humeur taquine !!! Bon dimanche à tous.

  3. Josette 22 septembre 2013 at 10 h 28 min

    Attention, elle va prendre la poudre d’escampette puisqu’elle sait pédaler ….mdr

  4. nicole 22 septembre 2013 at 8 h 26 min

    la feuille « sesquipédalée » me ravit absolument ! quel mot merveilleux ! toute une histoire à lui tout seul !

Leave A Comment


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

This website uses cookies and third party services. Oui