22 septembre 2013 – Paris côté jardin

Archive journalières: 22 septembre 2013

Typhonium horsfieldii

Typhonium horsfieldii (Aracées) sur mon balcon en été, Paris 19e (75)
C’est un de mes achats à la Fête des Plantes, Fruits et Légumes d’hier et d’aujourd’hui du Domaine de Saint-Jean de Beauregard (Essonne) qui se déroule ce week-end. Une petite plante bulbeuse de la famille des Aracées, originaire du Yunnan, avec un feuillage très découpé et velouté.

Typhonium horsfieldii (Aracées) sur mon balcon en été, Paris 19e (75)

Cette plante exotique ne dépasse pas les 15 cm de hauteur. Elle devrait s’étoffer au fil des années, mais ses dimensions resteront raisonnables pour mon balcon déjà plus que bien rempli. Aussitôt achetée, aussitôt plantée. Je lui ai trouvé une place en hauteur, à portée du regard et abritée des pluies. Elle est donnée comme étant rustique, mais pour le premier hiver compte tenu de la plantation tardive, je protégerai la potée.

Le feuillage de Typhonium horsfieldii disparaît complètement en hiver et repousse très tardivement au printemps.

Hormis la rareté de cette plante de collectionneur que j’ai trouvée sur le stand de la pépinière Vert’Tige, le principal attrait réside dans la forme si particulière des feuilles, composées de folioles disposés en arc (feuille sesquipédalée). La floraison estivale jaune pâle est plutôt discrète.

Bouquet de liriopes

Liriope muscari 'Monroe White' sur mon balcon en fin d'été, Paris 19e (75)
Alors que l’été touchait à sa fin, les épis blancs ou bleus ont surgi les uns après les autres des touffes de feuilles rubanées de mes liriopes et se dressent maintenant fièrement au-dessus.

Liriope muscari 'Monroe White' sur mon balcon en fin d'été, Paris 19e (75) (suite…)

L’automne commence !

Acer triflorum, Pépinières Hennebelle, Fête des Plantes, Fruits et Légumes d'hier et d'aujourd'hui, Domaine de Saint-Jean de Beauregard (91)
Officiellement, l’équinoxe d’automne est, en 2013, le dimanche 22 septembre à 22h 44m 9,5s en temps légal français. Quelques heures d’été le jour, l’automne le soir…

L’instant de l’équinoxe d’automne dans l’hémisphère nord correspond au moment où la longitude géocentrique apparente du centre du Soleil est égale à 180 degrés. À cet instant, l’ascension droite n’est pas exactement égale à 12h et la déclinaison du centre du Soleil n’est pas nulle car la latitude apparente du centre du Soleil n’est pas nulle, mais ces deux dernières valeurs sont proches de zéro. La direction du centre du Soleil est alors très proche de la direction opposée au point gamma, intersection de l’écliptique et de l’équateur céleste. Dans l’hémisphère nord le début de l’automne correspond au passage du Soleil dans la direction de l’équinoxe d’automne alors que ce même phénomène traduit le début du printemps dans l’hémisphère sud.

Notre calendrier (le calendrier grégorien, créé en 1582) est construit de manière à éviter la dérive des dates des changements de saisons en conservant une date quasi fixe pour le début de chaque saison. L’équinoxe d’automne peut correspondre aux 21, 22, 23 ou 24 septembre. Il est plus fréquent le 22 ou le 23 septembre. Le jour de l’équinoxe, si on fait abstraction de la réfraction atmosphérique, la durée de la nuit est égale à la durée du jour. C’est également le jour où le Soleil se lève plein est et se couche plein ouest.
(Source : IMCCE)

Quelques feuillages montrent leurs premières couleurs d’automne, le festival des couleurs ne fait que commencer.