Colloque scientifique : innovation et gestion territoriale de la biodiversité

Les questions de biodiversité occupent le devant de la scène tant dans les politiques que dans les stratégies des acteurs publics ou privés. Les connaissances scientifiques autour de la construction des décisions intégrant des questions touchant à la gestion des milieux naturels à forte valeur patrimoniale ou rendant des services écosystémiques sont interpellées. L’expertise invoquée concerne tout autant la formalisation de règlementations, l’évaluation des opportunités et des risques financiers que la bonne gestion de la diversité des espèces, des écosystèmes et des paysages.

Du niveau international au niveau local, des progrès remarquables ont été accomplis. Les États engagés dans la Convention sur la Diversité Biologique, réunis à Nagoya en 2010, ont abouti à la construction d’un instrument d’aide à la décision. L’Union européenne s’est attachée à développer une stratégie environnementale déclinée dans la plupart des États. Du Grenelle de l’environnement jusqu’à la conférence environnementale de septembre 2012, la France se dote d’instruments territoriaux.
En la matière, les connaissances sur cette thématique de la gestion territorialisée sont partagées entre réseaux scientifiques, acteurs publics et acteurs privés. Leurs préoccupations concernent la meilleure connaissance de la biodiversité, des enjeux qui s’y attachent, des impacts prévisibles sur celle-ci en fonction des types d’infrastructures implantées sur les territoires.

Les retours d’expérience demeurent toutefois rares et généralement limités. Le colloque du 16 avril 2013 propose une première rencontre sur cette thématique croisée des acteurs autour de cette question de la gestion et de la prise en compte de la biodiversité dans la gestion des territoires et les stratégies de leur aménagement.
À partir de l’échange d’expériences entre scientifiques, acteurs publics et privés, il s’agira de réfléchir en quoi les questions touchant à la biodiversité et aux services écosystémiques entrent actuellement nécessairement dans la conduite des projets d’aménagement des territoires et dans quelle mesure il est possible d’envisager la biodiversité comme moteur des stratégies de l’aménagement de ces territoires.

Lieu : Espace Bellechasse, 18, rue de Bellechasse, 75007 Paris.

Entrée libre et gratuite.
Inscription obligatoire (nombre limité de places).
Inscription auprès de Rachelle SENETA : rachelle.seneta@univ-paris1.fr

Programme du colloque du 16 avril 2013 de 9h à 17h

  • Accueil
  • Première session : De l’IPBES au plan communal « biodiversité », les nouveaux instruments territoriaux
  • L’IPBES, instrument international de gestion de la biodiversité
    Patrick Duncan, Président de la Fondation pour la Recherche sur la Biodiversité
  • Quelle stratégie de conservation de la nature en Chine ?
    Catherine Bastien Ventura, Chef de projet programme franco-chinois pour l’environnement et le développement, CNRS
  • De la SNB aux schémas régionaux de cohérence biologique
    Véronique Dham, Directrice-fondatrice du Bureau d’étude Gondwana
  • 9h00 – Comment Paris gère sa biodiversité ?
    Philippe Jacob, Responsable de l’observatoire parisien de la biodiversité.

DISCUSSION

11h15 Pause

  • Deuxième session : Biodiversité et politiques publiques, des chantiers innovants territoriaux
  • Retour d’expérience d’une région pionnière , le Nord-Pas de Calais
    Magalie Franchomme, Maître de conférences, Université de Lille
  • Quelle stratégie d’entreprise pour s’adapter à l’évolution des politiques publiques et des territoires en matière de biodiversité ?
    Valérie David, Directrice, Direction développement durable – Eiffage
  • L’Atlas départemental de biodiversité : entre innovation scientifique et outil de gestion territoriale
    Richard Raymond, chargé de recherche CNRS et Laurent Simon, Professeur d’Université Paris 1
  • 11h30 – Le Trièves, une Biorégion européenne
    Bettina Maeck, Chargée de projet de la Biorégion du Trièves.

DISCUSSION

12h45 Pause déjeuner

  • Troisième session : Innovations techniques, organisationnelles, les nouveaux appuis scientifiques et techniques de la gestion territoriale
  • Sciences participatives : nouveaux outils scientifiques
    Romain Julliard, Muséum national d’histoire naturelle
  • L’Ingénierie écologique : enjeux et perspectives
    Luc Abbadie, Professeur, École normale supérieure, rue d’Ulm
  • Enjeux et pratiques de la gestion des carrières
    Christian Béranger, Directeur, direction développement durable – CEMEX
  • La solidarité écologique
    Raphael Mathevet, Directeur de recherche CNRS, CEFE-Montpellier.

DISCUSSION

•Conclusion
Sciences du territoire, politiques publiques et biodiversité
Pierre Beckouche, Université Paris 1.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0 Partages
Partagez
Tweetez
+1
Enregistrer
Partagez