Ports de Paris signe la charte « Abeille sentinelle de l’environnement »

À l’occasion de la Semaine du développement durable, Ports de Paris, uni aux ports du Havre et de Rouen au sein d’HAROPA, signe un nouvel engagement en faveur de la protection de l’environnement et installe des ruchers du programme national « Abeille sentinelle de l’environnement » sur ses ports en Ile-de-France.

Logo Abeille sentinelle de l'environnement

Des abeilles au fil des berges
Ports de Paris en signant la charte « Abeilles, sentinelles de l’Environnement » s’engage à soutenir l’action de l’UNAF et notamment à ne pas utiliser de produits toxiques ou pesticides des ses espaces verts, à favoriser la plantation de végétaux mellifères, ou encore à participer à une meilleure connaissance du rôle des abeilles…
Six ruches sont installées, dans le cadre de la Semaine du développement durable, au Port de Bonneuil, le long de la Marne et 6 autres ruches prendront place à l’automne au Port de Gennevilliers, sur les bords de la Seine.
En installant ces ruchers aux couleurs de « l’Abeille, sentinelle de l’environnement » sur deux de ses sites, Ports de Paris témoigne une fois encore de sa politique en faveur de la préservation de la biodiversité et des équilibres écologiques.

L’engagement environnemental, au cœur même des activités de Ports de Paris
La promotion du transport fluvial, mode de transport propre et écologique constitue l’axe majeur de l’engagement environnemental de Ports de Paris. Cependant, au-delà de cette contribution essentielle à la réduction des gaz à effet de serre, Ports de Paris entend être un acteur engagé dans l’élaboration de la “trame verte et bleue”, disposition du Grenelle de l’Environnement destinée à enrayer la perte de la biodiversité et à préserver et restaurer les continuités écologiques. L’établissement public s’est aussi engagé, depuis 2005, à intégrer le maintien de la biodiversité dans chacun de ses projets d’aménagement (ratification de la charte régionale).
Plus globalement, dans le cadre de son projet stratégique 2010-2015, une politique environnementale est mise en œuvre pour :

  • maîtriser les impacts et risques environnementaux des ports
  • inscrire les ports dans leur contexte environnemental et préserver les milieux naturels
  • être exemplaire en mettant en œuvre des pratiques et technologies respectueuses de l’environnement, y compris dans les activités administratives
  • engager des opérations pilotes visant à déployer les exigences requises pour une certification ISO14001.

Témoin et victime de la dégradation de notre environnement l’abeille, première ouvrière de la biodiversité, est en danger
Apparue avec les plantes à fleurs, l’abeille existe sur notre planète depuis plus de 80 millions d’années. Aujourd’hui, plus de 80 % de notre environnement végétal est fécondé par les abeilles, qui jouent un rôle prépondérant de pollinisateurs.
Ainsi, près de 20 000 espèces végétales menacées sont encore sauvegardées grâce à l’action pollinisatrice des abeilles. Près de 40 % de notre alimentation (fruits, légumes, oléagineux…) dépend exclusivement de l’action fécondatrice des abeilles.
Pourtant, aujourd’hui, après avoir survécu à tous les changements climatiques, les abeilles sont menacées en raison de mutations profondes de l’environnement dues notamment à des pratiques agricoles inadaptées (emploi abusif de produits phytosanitaires de plus en plus toxiques, remembrement, monoculture, ensilage…).
En plaçant des ruches « Abeille, Sentinelle de l’Environnement® » en ville, l’Union Nationale de l’Apiculture Française permet à l’abeille de s’intégrer dans l’espace urbain et de sensibiliser le public à sa sauvegarde qui demeure, au-delà du monde des apiculteurs, un enjeu stratégique environnemental et économique majeur. Lancé en décembre 2005 par l’UNAF, ce programme reçoit le soutien de très nombreuses collectivités (Conseils régionaux, Conseils généraux, communautés d’agglomérations, villes) et des entreprises privés réparties sur l’ensemble du territoire français.
Un programme qui s’impose à l’heure où l’abeille est confrontée à un taux de mortalité record, en moyenne 300 000 colonies disparaissent tous les ans depuis 1995 en France. La sauvegarde de l’abeille est essentielle car l’abeille œuvre pour nous chaque jour et pose des questions essentielles pour l’avenir et les générations futures : Quelle agriculture ? Quel environnement ? Quelle relation Homme /nature ?

Ports de Paris et la protection de l’environnement c’est notamment :

  • 16 % du budget de Ports de Paris, soit 7,5 M€, consacré aux dépenses environnementales en 2011,
  • 11,5 M€ investis par Ports de Paris entre 2002 et 2011 pour créer ou réhabiliter les réseaux et ouvrages de traitement d’eaux usées ou pluviales,
  • Aménagements écologiques de berges, comprenant la création de frayères (Bonneuil-sur-Marne, Limay, Gennevilliers, …),
  • Mise en place de schémas d’aménagement et de développement durable des plates-formes multimodales pour une meilleure intégration urbaine, paysagère et environnementale,
  • Réhabilitation des ports urbains qui conjugue intégration et mixité d’usage
  • Mise en place et pilotage de la Charte Sable en Seine signée par de nombreuses entreprises du BTP pour améliorer la qualité des aménagements, leur entretien et la prévention des pollutions…
  • Mise en œuvre d’opérations pilote de certification ISO 14001 portant sur la création de plates-formes portuaires (Triel et Port Seine Métropole) et l’exploitation de la plate-forme de Gennevilliers (démarche en cours).

Le saviez-vous ?Avec près de 21 millions de tonnes de marchandises transportées par voie d’eau en 2010, Ports de Paris occupe aujourd’hui la première place des ports fluviaux français et la deuxième à l’échelle de l’Europe. Il est par ailleurs, grâce aux transports de passagers, le premier port intérieur touristique mondial. Ces bonnes performances s’inscrivent dans un contexte de renouveau du transport fluvial en Ile-de-France après une période de crise depuis ces trente dernières années

Commentaires (4)

  1. Pingback: Ports de Paris signe la charte "Abeille sentinelle de l’environnement" | Mipygreen | Scoop.it

  2. Pingback: Ports de Paris signe la charte "Abeille sentinelle de l’environnement" | Agriculture urbaine, architecture et urbanisme durable | Scoop.it

  3. jpp

    Toutes ces implantations de ruches sont nécessaires et sympathiques (et médiatiques !). Il ne faudrait pas oublier que les abeilles ne sont pas les seules pollinisatrices.

  4. Josette

    De bonnes décisions qui je l’espère seront bien suivies.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

10 Partages
Partagez10
Tweetez
+1
Enregistrer
Partagez