Changeons les étiquettes de nos coeurs-de-Marie

Coeur-de-Marie blanc (Lampocapnos spectabilis 'Alba') sur mon balcon au début du printemps

Et oui, les botanistes ont encore bougé la nomenclature botanique et cette fois-ci pour une espèce bien connue dans nos jardins… Les coeurs de Marie ou coeurs de Janette, Dicentra spectabilis, sont devenus Lamprocapnos spectabilis, et déjà depuis quelque temps (août 2006). Il est plus que temps de changer les étiquettes…

Lamprocapnos spectabilis, Lamprocapnos spectabilis ‘Alba’ (en photo), Lamprocapnos spectabilis ‘Valentine’, Lamprocapnos spectabilis ‘Gold Heart’.

Changement aussi pour les coeurs de Marie grimpants. Dicentra scandens est devenu Dactylicapnos scandens.

Ma photo a été prise l’année dernière à la fin mars. Inutile de vous dire que cette année, mon coeur de Marie blanc n’est pas près de fleurir dans quinze jours, il n’est même pas sorti de terre…

Commentaires (9)

  1. Pingback: Première coccinelle » Paris côté jardin

  2. Catherine D

    Je commençais juste à assimiler Dicentra…
    Ils s’y perdent eux-mêmes d’après ceux que j’ai peu côtoyer ! C’est vraiment ballot, comme ça on n’apprendra plus que Cœur-de-Marie, en plus c’est nettement plus mignon…

  3. nicole

    jpp , je suis tout à fait d’accord, j’ai assez souvent reconnu des plantes par ce système « visuel » , qui me semble pratique et qui, de plus, se double d’appellations vernaculaires souvent très jolies et/ou poétiques.

  4. jpp

    La nomenclature de Linné est purement descriptive et fondée sur des critères visuels. Muni d’une flore et de ses yeux , on pouvait s’y retrouver au milieu de la nature. C’est une nomenclature « in situ ». La nomenclature actuelle est fonctionnelle. Elle repose sur l’ADN. C’est une nomenclature « in vitro ». Pour s’en servir il faut emporter son microscope électronique sur le terrain.
    Comme Nicole je pense qu’il faut garder nos vieilles flores et les maintenir coûte que coûte.Avec Linné, en comptant les pétales, les sépales, etc…on peut retrouver le nom de la plante.Avec le système actuel,il faut tout mémoriser …ou rapporter au laboratoire.
    Sans compter que que l’ADN se révèle n’être qu’un élément du puzzle. Alors s’il faut extraire les protéines…on ‘est pas sorti de l’auberge.

  5. mamiefanfan

    Pourquoi se compliquer la vie ? personnellement, je continuerai à l’appeler « coeur de Marie ». le blanc est joli. j’ai un rose dans le jardin qui a commencé à ressortir mais il est encore sous la neige aujourd’hui. j’espère qu’il ne souffrira pas trop. j’adore ces fleurs.

  6. jpp

    Nous avons des invités de marque la semaine prochaine à St-S. Autant dire que la végétation ne sera pas, elle, au rendez-vous. J’espère que les narcisses daigneront montrer leur bout du nez . Les cœurs de Marie n’ont même pas refait surface !

  7. Jackie

    Vraiment magnifique moi j’en avais des roses et blancs … J’adore 😉

  8. Josette

    Dicentra spectabilis ne me posait aucun problème mais ce lampro, je sens que j’en ai pour un certain temps à hésiter. Bon, ça fait fonctionner les neurones…..c’est ce que je me dis à chaque fois que les journalistes mettent des abréviations, de plus en plus, pour ne pas m’énerver;

    J’adore les coeurs de Marie, rose, blanc ou à feuillage vert/doré qui est intéressant même sans fleurs.

  9. nicole

    hors de question que je change mes étiquettes ! na ! me gonflent, ces botanistes ! en quel honneur, ce changement ? lamprocarpos, ça a à voir avec les graines (carpos) , mais je n’ai pas trouvé « lampro » dans cet excellent et très joli petit bouquin appelé « le latin de mon jardin »(chez larousse) , je vais jouer les vieilles râleuses, j’assume !
    très jolis,ces dicentras blancs (même de l’été dernier !) , les miens avaient montré leur nez, ils se sont bien emmitouflés de blanc, ces jours derniers !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0 Partages
Partagez
Tweetez
+1
Enregistrer
Partagez