Pâquerettes des quatre saisons

Pâquerettes (Bellis perennis) dans une pelouse en hiver, Paris 16e (75)

Bellis perennis, beauté éternelle, elle porte décidément bien son nom cette petite fleur sauvage qui s’invite dans les pelouses. Et qui continue à fleurir dans la capitale comme si de rien n’était en cette toute fin de décembre et d’année.

Le nom commun, pâquerette, vient de Pâques, en référence à l’époque de floraison de cette petite plante vivace. Mais la phénologie est plutôt perturbée de nos jours, les repères sont souvent bousculés. Les floraisons décalées sont de plus en plus fréquentes, notamment dans les grandes villes au climat si particulier. Qu’importe, c’est plutôt très agréable de voir ces fleurettes à longueur d’année.

Le saviez-vous ?
En langage des fleurs, la pâquerette est le symbole de l’innocence et de l’attachement.

Commentaires (2)

  1. Mireille

    Alors que beaucoup les traitent de mauvaises herbes j’ai toujours adoré ces petites fleurs .
    Pour moi elles ne sont jamais indésirables .

  2. nicole

    et elle fleurit aussi, en abondance, à Lagny sur marne ! j’aime ces petties fleurs qui, mine de rien, forment un « fond » de jardin bien sympathique !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

8 Partages
Partagez7
Tweetez
+1
Enregistrer1
Partagez