Conférence : « Plantes invasives, que faire ? »

Conférence : "Plantes invasives, que faire ?"

Rendez-vous le samedi 24 novembre 2013 de 14h à 15h30 pour la conférence « Plantes invasives : que faire ? » proposée par Jardin Pluriel et animée par Paul-Robert Takàcs, botaniste-conférencier.

Souvent amenées par l’homme, de manière involontaire ou intentionnellement pour l’agrément de ses jardins ou de ses industries, des espèces végétales exogènes s’établissent dans nos écosystèmes. Après des débuts timides, l’envahissement peut s’étendre : les conséquences se multiplient et, parfois, s’aggravent. Pour l’homme, leur présence peut entraîner de graves difficultés, notamment économiques ou de santé. Pour l’environnement, les plantes invasives sont désormais unanimement considérées comme la seconde source de perte de biodiversité, après la destruction volontaire des milieux.

Tarifs : adhérents 6 €, non-adhérents 8 €.
Renseignements, inscription indispensable par mail (jardin.pluriel@laposte.net) ou par téléphone au 06 14 24 89 39.

Maison du Citoyen et de la Vie associative
16 rue du Révérend-Père Lucien Aubry, 94120 Fontenay-sous-Bois (à 10 min de la gare du RER A ’Fontenay-sous-Bois’).

Commentaires (5)

  1. Olivier

    Je ne voudrais pas jouer les défenseurs de la langue française, mais invasif ou invasive ne devrait pas être employé dans le sens de envahissant ou envahissante. Encore une mauvaise traduction de l’anglais.
    Si ces plantes s’imposent, on peut imaginer que c’est parce qu’il y a une niche écologique imparfaitement occupée par d’autres plantes.

  2. jpp

    L’exemple de ces renouées illustre ce que dit Josette : la SNCF est le plus gros consommateur d’herbicide de France. Sur ces emprises ferroviaires rendues presque totalement stériles, la renouée n’a pas de concurrentes. Ce n’est pas un problème d’invasive, c’est un problème de modification des milieux naturels.

  3. Mireille

    C’est interessant,ces indésirables envahissent tout.
    La fameuse renouée est est un exemple ,ici de chaque côté des rails du chemin de fer c’est un vrai fléau,maintenant il y en a de plus en plus ailleurs ,c’est régulièrement brülé mais sans succès elle revient.

  4. jpp

    Takacs est une pointure donc ce sera intéressant mais je suis d’accord avec Josette…et Gilles Clément (le Jardin planétaire).
    Il y aurait beaucoup à dire sur ce que recouvre le terme d’invasives. Et notamment une peur de l’autre, un repli sur « notre » territoire qui fait écho à des idéologies beaucoup plus graves.
    Il y a aussi l’idée que l’homme est « méchant » et que la nature est nécessairement « bonne ». Alors qu’il n’y a qu’une nature qui n’a pas de sentiments humains et un homme à qui il arrive de faire des erreurs.
    Sur cette question, lire « Plantes et animaux venus d’ailleurs : une brève histoire des invasions biologiques » (Jacques Tassin, ed Orphie) ». Vous y apprendrez notamment que cette histoire d’invasives a été inventée …par un spécialiste de la dératisation !

  5. josette

    OK pour certaines plantes, celles qui envahissent les plans d’eau en particulier, mais pour le reste ?

    Des plantes sont peut être devenues invasives à cause de la terre à nue, comme lorsque j’habitais dans l’Essonne.

    Les agriculteurs rasaient tout, abattaient les arbres, déversaient leurs produits toxiques dans un maigre ruisselet (ni vu ni connu, sauf de moi, hi hi hi !) alors je ne m’étonne pas.

    Faudrait quand même réfléchir avant de déclarer une guerre totale à ces plantes indésirables, d’ailleurs impossible de le faire totalement.

    Conférence intéressante c’est certain.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0 Partages
Partagez
Tweetez
+1
Enregistrer
Partagez