Bilan climatique provisoire de l’automne 2012

//Bilan climatique provisoire de l’automne 2012

Bilan climatique provisoire de l’automne 2012

Feuillage d'automne doré dans le Parc Georges Brassens, Paris 15e (75)

L’automne 2012 (automne météorologique : septembre, octobre et novembre), globalement doux, a été marqué par un temps très agité, avec une succession de perturbations qui ont largement arrosé un grand quart nord-ouest de l’Hexagone, des pluies diluviennes sur les Pyrénées et dans le Sud-Est, et des épisodes de vent violent.

La température moyennée sur l’automne a été légèrement inférieure à la normale* sur le nord-ouest du pays et le piémont pyrénéen, mais supérieure à celle-ci sur le reste du pays. Moyennée sur l’ensemble du territoire et sur l’automne, la température est légèrement supérieure à la normale*, avec une anomalie proche de +0.4 °C.

Les précipitations ont été très contrastées. Elles ont été excédentaires de plus de 30% sur les côtes du Nord – Pas-de-Calais et de la Normandie au Pays de la Loire, au Centre et au Poitou-Charentes ainsi que localement sur les massifs alpins et pyrénéens. En revanche, elles ont été fortement déficitaires des plaines du Sud-Ouest au Massif central et autour du golfe du Lion. Sur l’ensemble de la France, la quantité d’eau recueillie devrait être légèrement supérieure à la normale*.

L’ensoleillement, proche de la normale** sur la majeure partie du pays a été légèrement déficitaire sur le Nord-Ouest.

L’automne mois par mois

Septembre 2012
Moyennée sur la France, la température a été conforme à la normale*. Un peu fraîche sur le Nord-Ouest, elle est restée légèrement supérieure aux valeurs saisonnières dans les régions méridionales.

Le déficit pluviométrique a été supérieur à 50 % sur le Nord et la Picardie, de l’Auvergne au Limousin et à l’est aquitain. En Midi-Pyrénées, le déficit a localement dépassé 80%. En revanche, avec 2 à 3 fois plus de pluie que la normale, l’est de la Corse a été très arrosé. Le cumul des pluies a été également excédentaire sur le Roussillon, de la Franche-Comté à la région Rhône-Alpes et sur le sud du massif alpin ainsi que de la Loire-Atlantique à la Mayenne. A l’échelle du pays, le cumul pluviométrique moyen a été déficitaire de 15%.

Excédentaire du nord de la Bourgogne à la Lorraine et le long des frontières du Nord et du Nord-Est, l’ensoleillement a été déficitaire sur la Bretagne et sur le tiers sud-est du pays.

Octobre 2012
Moyennée sur la France et sur le mois, la température a été supérieure de 0.5 °C à la normale*. Un peu plus fraîche le long des frontières du Nord et du Nord-Est, la température moyenne a été plus chaude que la normale* des plaines du Sud-Ouest au Centre-Est et en Provence. Ailleurs, elle est relativement conforme à la normale*.

Dans un large quart nord-ouest, sur le piémont pyrénéen, dans le Roussillon, en Provence et en Corse, les cumuls de pluie ont été de une fois et demie à deux fois et demie supérieurs à la normale*. Ces fortes pluies ont été responsables de plusieurs inondations notamment dans le Pas-de-Calais, le Var ainsi que dans les Hautes-Pyrénées. En revanche, du nord de Midi-Pyrénées à l’ouest de la région Rhône-Alpes ainsi que dans les Hautes-Alpes, la pluviométrie a été déficitaire (de plus de 50% localement). Moyenné sur la France, le cumul de précipitations est globalement excédentaire de plus de 20 % par rapport à la normale*.

L’ensoleillement présente un déficit marqué de 20 à 30% sur un large quart nord-ouest de l’Hexagone. Partout ailleurs, il est légèrement déficitaire ou proche de la normale**.

Novembre 2012
Moyennée sur la France et sur l’ensemble du mois, l’anomalie de température devrait être proche de + 0.6 °C.
Un peu fraîches pour la saison sur le Nord-Ouest, les températures ont été globalement supérieures à la normale* sur le sud et l’est du pays.

Très inférieure à la normale* en Corse et autour du golfe du Lion, la pluviométrie a été globalement déficitaire sur une grande moitié ouest du pays. Elle a été proche de la normale* sur le Pas-de-Calais, le Cotentin, la Bretagne et les régions s’étendant du Poitou-Charentes à la Lorraine. Seul le cumul des pluies sur le flanc est de l’Hexagone a été excédentaire. Malgré les pluies attendues les derniers jours de novembre, moyennée sur la France, la quantité d’eau recueillie devrait être déficitaire.

Fortement déficitaire du bassin parisien aux Ardennes et à la Lorraine, l’ensoleillement a été supérieur à la moyenne sur la Bretagne, le long de la façade atlantique ainsi que sur l’Auvergne et le nord des Alpes.

* moyenne de référence 1981-2010
** moyenne de référence 1991-2010
(Source : Météo France)

By |2012-11-28T21:53:49+00:00novembre 29th, 2012|météo et climat|0 Comments

About the Author:

Agronome de formation et jardinier passionné depuis sa plus tendre enfance, collectionneur de plantes, Alain Delavie a exercé différents métiers toujours en étroite relation avec le monde végétal et le jardin, en commençant par celui de pépiniériste collectionneur avant de devenir journaliste, spécialisé dans le jardinage et la météorologie. Il est aujourd'hui rédacteur en chef du magazine Rustica Hebdo et conseiller éditorial du site www.rustica.fr

Leave A Comment


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

This website uses cookies and third party services. Oui