Archive journalières: 29 septembre 2012

Les mains dans la terre (Camille Muller)

Les mains dans la terre (Camille Muller)

La sortie du très beau livre de Camille Muller, intitulé « Les mains dans la terre » (Éditions Ulmer), ne devrait plus tarder. J’ai eu l’immense plaisir de le découvrir en avant-première lors d’une rencontre intimiste chez le paysagiste au cœur de la capitale, « sur les toits de Paris ». Un grand moment pour un bel ouvrage !

Camille Muller compte parmi les trois ou quatre paysagistes français les plus réputés et des plus côtés. Artiste à part entière, ce passionné, botaniste et amoureux des plantes, n’a pas d’égal pour transformer un lieu en un coin de paradis des sens. À son actif des métamorphoses toujours uniques, inventives et d’une extrême précision, qu’il doit à un processus de création très personnel.

S’immerger sans retenue pour ressentir l’atmosphère, comprendre l’âme du lieu, observer le terrain, en déceler les points forts, le respecter… autant de moments indispensables à vivre, avant toute réflexion, pour révéler l’environnement d’origine tout en traduisant le désir des personnes qui le sollicitent.

Précurseur, la nature et l’écologie ont toujours joué dans ses jardins un rôle majeur, à une époque où ce n’était pas encore la mode. Ses réalisations tantôt foisonnantes, tantôt épurées ou plus contemporaines sont autant de terrains d’expériences rendant hommage à la nature.

17 de ses plus beaux jardins se révèlent à travers l’objectif de Claire de Virieu. Des photos exceptionnelles, dont l’intensité et la beauté traduisent à merveille la complicité artistique et l’émotion pour la nature, qu’elle partage avec le paysagiste depuis plus de 10 ans.

Pour chacun des jardins, vous découvrez des « notes écologiques et botaniques », qui apportent des informations pratiques sur les végétaux, les matériaux utilisés et la démarche de Camille Muller.

Un livre intimiste sur l’univers et le travail d’un paysagiste d’exception.

Au sommaire

  • Éco-Jardins
  • Format paysage
  • Processus de création
  • Jardins organiques
  • Inspirations

Informations pratiques
Texte Armelle de Saint Sauveur et Camille Muller; photos Claire de Virieu
Éditions Ulmer

260 pages; 260 photos; 40 dessins originaux.
Format : 29 x 28 cm.
Prix : 49,90 €. Sortie en octobre 2012.

Save the date !
Rendez-vous avec Camille Muller le 20 octobre 2012 à 11h pour une conférence lors des Journées des Plantes de Courson (Essonne). Elle sera suivie par la signature de son livre.

Calament ‘Triumphator’

Calament (Calamintha nepeta ssp. nepeta 'Triumphator')  sur mon balcon en début d'automne, Paris 19e (75)

Je continue la présentation des plantes que j’ai achetées lors de la dernière édition de la Fête des Plantes, Fruits et Légumes d’hier et d’aujourd’hui. Avec cette fois-ci une variété de calament : Calamintha nepeta ssp. nepeta ‘Triumphator’. Un nuage de petites fleurs blanc bleuté et un délicieux parfum de menthe quand on froisse le feuillage.

Calament (Calamintha nepeta ssp. nepeta 'Triumphator')  sur mon balcon en début d'automne, Paris 19e (75)

Rien de spectaculaire, mais tout adorable !
Cette petite plante vivace est non seulement jolie, mais en plus elle est très rustique, particulièrement robuste, notamment à la sécheresse, peu encombrante et très florifère. La variété ‘Triumphator’ diffère des autres calaments par un port dressé plus compact. La plante forme une boule de feuillage et de fleurs. Et toujours l’incroyable parfum de menthol quand on froisse les feuilles ou les tiges.

Cette plante vivace apprécie une exposition plutôt claire et ensoleillée, dans un sol bien drainé.
Elle était proposée par Sandrine et Thierry Delabroye, 40, rue Roger Salengro, 59496 Hantay. Tél. : 03 20 49 73 98. Site Internet : www.mytho-fleurs.com

Génie des Jardins : Perfusons ! (Dominique Gayman)

Perfusons ! Dominique Gayman, square Louis Majorelle, 28bis rue de la Forge Royale, Paris 11e (75)

Vous pouvez encore visiter la manifestation du Génie des Jardins tout le week-end dans quatre squares du 11e arrondissement de Paris. Vous découvrirez un grand nombre d’oeuvres mises en scène dans les jardins. Voici la création de l’artiste plasticienne Dominique Gayman présentée dans le square Louis Majorelle : Perfusons !

Perfusons ! Dominique Gayman, square Louis Majorelle, 28bis rue de la Forge Royale, Paris 11e (75)

(suite…)

En quelques semaines, une grosse potée de Tinantia pringlei

Tinantia pringlei, Commelinacées, sur mon balcon en début d'automne, Paris 19e (75)

Après l’épisode des travaux de ravalement sur la façade de mon immeuble, j’ai pu remettre le petit pied de Tinantia pringlei acheté lors de la Fête des Plantes vivaces de Saint-jean de Beauregard au printemps dernier dans un gros pot sur mon balcon. Installé au mois d’août, cette plante vivace qui ressemble beaucoup à une misère, s’est vite refait une santé et a pris de belles proportions. Aujourd’hui, elle a rempli son contenant et en déborde largement, tout en fleurissant généreusement.

Tinantia pringlei, Commelinacées, sur mon balcon en début d'automne, Paris 19e (75)

Croissance rapide, prolifique même. Il faut surveiller les pousses qui partent dans tous les sens et ont vite fait d’aller se poser dans les jardinières à côté.
Grosse potée, mais petites fleurs, adorables en diable !

Tinantia pringlei, Commelinacées, sur mon balcon en début d'automne, Paris 19e (75)

Plus je découvre cette plante, plus je l’aime !

Tiarella ‘Appalachian Trail’

Tiarella 'Appalachian Trail' sur mon balcon en début d'automne, Paris 19e (75)

J’aimais beaucoup mon pied de Tiarella ‘Happy Trails’, mais il n’a pas supporté les quatre mois de travaux de ravalement. Aussi c’est avec beaucoup de plaisir que j’ai découvert une autre variété, Tiarella ‘Appalachian Trail’ qui lui ressemble beaucoup, avec des jolies feuilles vert vif nervurées de pourpre et surtout très stolonifère. Mais les tiges filantes ne s’enracinent pas paraît-il…

Tiarella 'Appalachian Trail' sur mon balcon en début d'automne, Paris 19e (75)

Les feuilles sont moins découpées que celles du Tiarella ‘Happy Trails’, mais la plante est élégante, le contraste du vert vif émeraude avec le pourpre presque noir des nervures est très décoratif je trouve. Le pied que j’ai acheté était encore bien fleuri, avec des fins épis de petites fleurs blanches. Cette nouvelle variété m’a immédiatement fait envie, aussitôt vue, aussitôt achetée. Et presque aussitôt plantée ! Cette fois-ci, j’ai réussi à tout mettre en place dès le lendemain. Le balcon s’est bien rempli.

Mais je ne renonce pas au Tiarella ‘Happy Trails’. J’ai encore de la place pour lui si je le trouve aux Journées des Plantes de Courson qui se tiendront le troisième week-end d’octobre.