Archive journalières: 12 septembre 2012

Sanvitalia, un tapis de minis tournesols

Tapis de sanvitalias dans le Jardin des Plantes (Muséum national d'Histoire Naturelle), Paris 5e (75)

Cultivée le plus souvent comme une fleur annuelle, Sanvitalia procumbens forme un joli coussin aplati parsemé d’une multitude de petits soleils jaunes à coeur brun. Comme son cousin l’immense tournesol, autre plante de la famille des Astéracées, cette petite fleur d’été couvrante apprécie un emplacement chaud et ensoleillé, avec un sol restant frais pendant la belle saison.

Tapis de sanvitalias dans le Jardin des Plantes (Muséum national d'Histoire Naturelle), Paris 5e (75)

Dans les régions où il ne gèle pas, Sanvitalia procumbens est vivace. Si vous disposez d’une serre ou d’une véranda peu chauffées en hiver, vous pouvez l’y conserver sans problème, en veillant à ne pas trop l’arroser (sans mouiller les fleurs et le feuillage).

Différentes variétés sont proposées, à fleurs jaunes ou orange. Le coeur peut-être marron noir, jaune vert ou jaune d’or.

Les 15 et 16 septembre 2012, sur les traces de Ninon de Lenclos au Domaine de Villarceaux (95)

Domaine de Villarceaux (Val d'Oise)

À l’occasion des 29èmes Journées européennes du patrimoine, placées sous le signe des patrimoines cachés, le Domaine de Villarceaux propose de découvrir les Cabinets peints du Manoir de Ninon.

Après d’importants travaux de restauration, ces appartements privés seront exceptionnellement ouverts, l’espace d’un weekend, pour des visites commentées par le conservateur du Domaine, Thierry Labussière. Le public pourra alors remonter le temps, pour se retrouver au XVIIe siècle quand Ninon de Lenclos, maîtresse de Louis de Mornay, marquis de Villarceaux et proche du roi Louis XIV, y vécu sa passion, en profitant d’un cadre idyllique et bucolique au cœur de ce qu’on appelle aujourd’hui le Vexin français… Les plus curieux pourront s’attarder sur la vie de cette courtisane, symbole de la femme cultivée et indépendante, qui fit référence tant pour la liberté des mœurs que la délivrance de la parole de la femme. Femme de lettres et d’esprit, elle fut notamment une proche de Molière dont elle corrigea à sa demande la première version de son Tartuffe.

Cette journée vouée à la découverte du patrimoine, à Villarceaux, sera aussi l’occasion pour les visiteurs de profiter d’un parc hors du commun, comme d’arpenter le marché des artisans, ou encore d’assister à la traditionnelle extraction du miel du domaine. Chacun pourra à l’issue de sa journée repartir avec des images plein la tête, de l’air plein les poumons, et des souvenirs plein les bras ! Le miel fraîchement extrait sera même proposé à la vente… Toutes les autres richesses du domaine étant bien sûr d’accès gratuit !

Samedi 15 et dimanche 16 septembre 2012, visites guidées à : 14h30, 15h00, 15h20, 15h45, 16h15, 16h45, 17h00 (durée 1h45).
Sur inscription préalable à l’accueil du domaine, groupe limité à 15 personnes maximum, visites toutes les 30 minutes.
Réservations : 01 34 67 74 33 (répondeur-enregistreur) ou 01 53 85 51 85 (du lundi au vendredi).

À une heure de Paris, dans le Val d’Oise, le domaine de Villarceaux, l’un des plus beaux sites historiques de l’Île-de-France, propose à ses visiteurs une inoubliable plongée dans l’histoire. De l’an 1000 au siècle des Lumières, il incarne une harmonie préservée entre patrimoine et nature, et constitue le premier monument entièrement éco-géré d’Europe.

Itinéraire depuis Paris
Prendre l’autoroute A15 puis la nationale N14 direction Magny-en-Vexin, sortir à Vernon/Hodent. Prendre la départementale D86 direction Chaussy et suivre les indications « Domaine de Villarceaux« .

Ficus Ginseng, pour ceux qui rêvent d’un bonsaï mais n’ont pas la main verte

Ficus Ginseng, magasin Alinéa, centre commercial Alpha Park II, Les Clayes-sous-Bois (78)

La forme originale du tronc de ce Ficus même sur les plus petits sujets est à l’origine du succès important de cette espèce, de plus en plus fréquente dans les rayons des plantes d’intérieur. Proposé à toutes les tailles et tous les prix, son air de bonsaï et sa facilité de culture en font une plante verte appréciée.

Ficus Ginseng, magasin Alinéa, centre commercial Alpha Park II, Les Clayes-sous-Bois (78)

C’est certainement une des plantes d’intérieur les plus faciles à trouver actuellement. Dans les jardineries, chez les fleuristes, dans les grandes surfaces alimentaires, de bricolage ou de décoration (Alinéa, Ikéa), et sur Internet.
Le feuillage vert foncé et coriace n’est pas l’attrait majeur de cette plante verte. Ce sont ses racines en partie aériennes qui prennent l’apparence d’un tronc aux formes tourmentées qui sont à l’origine de l’engouement pour cette espèce et de son nom commercial. Le vrai ginseng (Panax ginseng) ayant des grosses racines souterraines avec des formes proches de celles de ce figuier d’ornement. Au moment de l’achat, il faut choisir une plante au feuillage bien proportionné avec une disposition des racines qui vous semble la plus harmonieuse ou curieuse suivant l’effet que vous recherchez. Le prix grimpe vite avec les dimensions de la potée et de l’arbuste. Les gros sujets coutent des petites fortunes, mais quand ils sont bien formés et proportionnés, ce sont presque des oeuvres d’art végétales.
Les exigences culturales du Ficus Ginseng sont assez faciles à contenter, la plante poussant sans problème tant qu’elle bénéficie de suffisamment de lumière et d’arrosages modérés, sans excès ni manque. Il faut un peu plus d’attention et de soins pour les sujets conduits véritablement en bonsai.

Fleurs en Seine les 15 et 16 septembre 2012

Fleurs en Seine 2012

Pour sa 9ème édition, la manifestation Fleurs en Seine a choisi pour thème : Jardin urbain, jardin malin. Tout un programme !

75 exposants seront réunis sur les bords de Seine dans le parc de l’Oseraie : pépiniéristes, horticulteurs, artisans en art et décoration de jardin.

Parc de l’Oseraie (Bords de Seine)
78130 Les Mureaux
De 10h à 19h sans interruption
Entrée gratuite
www.fleurs-en-seine.fr

Jardin Sauvage, la nouvelle création de Pierre Hermé

Macaron Jardin sauvage, collection Éphémère, Pierre Hermé

Huitième étape de la promenade gourmande et ludique proposée par le célèbre créateur : le macaron Jardin Sauvage.

Pierre Hermé a imaginé ce macaron à partir de l’arôme acidulé presque citronné du chocolat Ampamakia (cacaos de la plantation Millot à Madagascar, sourcés et transformés par Valrhona), dont il a voulu prolonger la note en l’accompagnant d’un trait subtil de citron vert. Un délicat parfum qui laisse toute son expression à ce chocolat d’exception.

Collection Éphémère, Jardin Sauvage
Boîte de 7 macarons : 17 euros.
Produit disponible du 3 septembre au 7 octobre 2012.

Vaches fleuries

Statuettes, magasin Alinéa du centre commercial Alpha Park II, Les Clayes-sous-Bois (78)

Les vaches sont entrées depuis longtemps dans la déco. Et la déco les « habille » avec la plus grande fantaisie. En passant dans le magasin Alinéa du centre commercial Alpha Park II aux Clayes-sous-Bois, j’ai aperçu une étagère avec des figurines en forme de vaches parées d’une large palette de motifs. Photo des deux vaches fleuries.

Personnellement, je ne suis pas du tout « vache » en déco (LOL), ni cheval, ni grenouille, ni chouette. Je serai plutôt chat… Des chats en bois peint, très colorés. Des modèles que je trouve de plus en plus rarement…