Du 30 juin au 21 octobre 2012, Kendell Geers investit les espaces du château de Blandy-les-Tours (77)

/, événement, Île-de-France/Du 30 juin au 21 octobre 2012, Kendell Geers investit les espaces du château de Blandy-les-Tours (77)

Du 30 juin au 21 octobre 2012, Kendell Geers investit les espaces du château de Blandy-les-Tours (77)

Le mariage du ciel et de l'enfer, exposition Kendell Geers, Blandy Art Tour(s)

Carte blanche a été donné à l’artiste Kendell Geers au château de Blandy-les-Tours pour cette 5e édition du Blandy Art Tour(s) organisé par le Conseil général de Seine-et-Marne et la Galleria Continua.

Outre ses oeuvres, l’artiste a décidé de révéler la nature avec la création d’un jardin éphémère : « The garden of IX senses » !

Kendell Geers a choisi de se jouer de l’histoire de ce château-fort du XIIIe siècle en s’associant à ATAGRIF de la Commanderie des Templiers de Coulommiers pour offrir sa version du jardin d’Eden, un jardin médiéval qui emportera le public pour un voyage dans les « neuf sens » avec plus de 250 espèces :

« The Garden of IX Senses repose sur le squelette de l’église qui autrefois fût l’instrument de l’endoctrinement de nos ancêtres, leur faisant tourner le dos à leurs instincts et emprisonnant leur imagination dans des nefs de briques et de mortier. En signe de protestation contre le matérialisme moderne, The Garden of IX Senses est une église vivante qui mourra si l’on n’en prend pas soin, un rappel fragile que la nature qui nous entoure et la nature humaine ne dépendent pas seulement l’une de l’autre mais sont en vérité une seule et même chose.» Kendell Geers

By |2012-06-27T22:39:01+00:00juin 28th, 2012|art, événement, Île-de-France|2 Comments

About the Author:

Agronome de formation et jardinier passionné depuis sa plus tendre enfance, collectionneur de plantes, Alain Delavie a exercé différents métiers toujours en étroite relation avec le monde végétal et le jardin, en commençant par celui de pépiniériste collectionneur avant de devenir journaliste, spécialisé dans le jardinage et la météorologie. Il est aujourd'hui rédacteur en chef du magazine Rustica Hebdo et conseiller éditorial du site www.rustica.fr

2 Comments

  1. bellaciao 28 juin 2012 at 11 h 46 min

    pourquoi « garden of … » , le français ne convient pas ? je me méfie énormément des artistes « investissant » des monuments, quels qu’ils (les artistes et les monuments) soient ….nous avon en ce moment un « artiste » qui a empilé des clayettes et des caissettes usagées autour d’une statue, dans le parc du château de Rentilly ….. il parait que c’est une oeuvre d’art …..

  2. SHARON HOBBY 28 juin 2012 at 10 h 03 min

    excellent le titre

Leave A Comment


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

This website uses cookies and third party services. Oui