Mon cardiandra a résisté à la vague de grands froids

/, plante vivace, potée ou jardinière/Mon cardiandra a résisté à la vague de grands froids

Mon cardiandra a résisté à la vague de grands froids

Jeune pousse de Cardiandra alternifolia 'Pink Geisha' sur mon balcon en fin d'hiver, Paris 19e (75)

Mon camélia ‘Quintessence’ et mon gardénia ‘Kleim’s Hardy’ ont péri, mais mon jeune plant de cardiandra (Cardiandra alternifolia ‘Pink Geisha’) qui a passé l’hiver dans son godet d’origine sans aucune protection, a parfaitement bien résisté au froid et repousse de plus belle.

Je ne pensais pas que cette plante vivace allait résister aussi bien, car les commentaires la donnait plutôt comme étant une plante frileuse, à rusticité limitée. Et pourtant, il a fait vraiment très froid dans Paris, encore plus quand on monte dans les étages et pour les plantes cultivées en pots.

La croissance de ce Cardiandra est même rapide, la jeune pousse a déjà une belle taille. Cette fois-ci, il faut vraiment que je me mette aux rempotages sur mon balcon. J’avais commencé avec les plantes d’intérieur sans pouvoir encore terminer (il y a du monde dans l’appartement !), mais elles vont devoir attendre, car la nature reprend ses droits dans les jardins et les potées.

By |2012-03-19T00:03:45+00:00mars 21st, 2012|balcon et terrasse, plante vivace, potée ou jardinière|3 Comments

About the Author:

Agronome de formation et jardinier passionné depuis sa plus tendre enfance, collectionneur de plantes, Alain Delavie a exercé différents métiers toujours en étroite relation avec le monde végétal et le jardin, en commençant par celui de pépiniériste collectionneur avant de devenir journaliste, spécialisé dans le jardinage et la météorologie. Il est aujourd'hui rédacteur en chef du magazine Rustica Hebdo et conseiller éditorial du site www.rustica.fr

3 Comments

  1. Alain of Paris 21 mars 2012 at 23 h 06 min

    Le froid a fait pas mal de dégâts. Je discutais ce matin avec un jardinier de Moselle qui a perdu pratiquement tous ses rosiers. -23 °C, cela ne pardonne guère mais je ne m’attendais pas à voir des rosiers dépérir. Ici à Paris le froid a été moins vif, mais les végétaux à la rusticité limite n’ont cette fois-ci pas tenu. Mon pied de gaura que je gardais depuis des années est trépassé. Par contre les asters repoussent comme des fous !

  2. jpp 21 mars 2012 at 9 h 45 min

    Bizarre ou plutôt imprévisible la tenue des plantes au froid : dans mon châssis, la plupart des pélargoniums sont ratatinés, alors que les boutures de fuchsia sont indemnes.

  3. Plantine 21 mars 2012 at 9 h 17 min

    Incroyable, mais tant mieux ; ça te console un peu des autres plantes perdues.
    Mon Gardenia est mort de froid aussi et il est pourtant rustique. Mais bon, il était tout petit et le froid a été terrible cette année sur nos balcons en plein vent.
    A part les Echeveria, Sempervivum, Sedum et 3 petits arbres issus de semis, je crois bien que rien n’a survécu ici. Snif !

Leave A Comment


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

This website uses cookies and third party services. Oui