Les bambous sacrés s’empourprent

/, Paris/Les bambous sacrés s’empourprent

Les bambous sacrés s’empourprent

Jeunes pousses d'un bambou sacré (Nandina domestica) dans le square de la Tour Saint-Jacques en fin d'hiver, Paris 4e (75)

La vague de froid de février dernier a beaucoup malmené ces arbustes à feuillage persistant. Certains ont eu leurs feuilles grillées, mais leur rusticité a été suffisante pour résister aux gelées les plus fortes. Avec la douceur qui s’est installée, les bambous sacrés (Nandina domestica) repartent, offrant des nouvelles pousses teintées de corail, de rose, de cuivre et de pourpre.

Jeunes pousses d'un bambou sacré (Nandina domestica) dans le square de la Tour Saint-Jacques en fin d'hiver, Paris 4e (75)

Le pied que j’ai installé sur mon balcon a presque entièrement perdu son feuillage, à quelques feuilles près. Il n’est pas mort, mais il n’est pas encore reparti comme les arbustes photographiés dans le square de la Tour Saint-Jacques (Paris 4e).

By |2012-03-15T22:34:46+00:00mars 16th, 2012|arbre ou arbuste, Paris|1 Comment

About the Author:

Agronome de formation et jardinier passionné depuis sa plus tendre enfance, collectionneur de plantes, Alain Delavie a exercé différents métiers toujours en étroite relation avec le monde végétal et le jardin, en commençant par celui de pépiniériste collectionneur avant de devenir journaliste, spécialisé dans le jardinage et la météorologie. Il est aujourd'hui rédacteur en chef du magazine Rustica Hebdo et conseiller éditorial du site www.rustica.fr

One Comment

  1. josette 16 mars 2012 at 9 h 40 min

    Très joli. De mon côté je surveille mes abélias qui ont bien souffert du gel. Pendant un temps ils ont résisté mais le gel a duré trop longtemps pour qu’ils s’en sortent indemnes.

Leave A Comment


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

This website uses cookies and third party services. Oui