Cornouiller mâle (Cornus mas)

/, fleur, Paris/Cornouiller mâle (Cornus mas)

Cornouiller mâle (Cornus mas)

Cornouiller mâle (Cornus mas) en pleine floraison dans le square de la Tour Saint-Jacques à la fin de l'hiver par une belle journée ensoleillée, Paris 4e (75)

Plutôt discrète, la floraison du cornouiller mâle (Cornus mas) commence dès le mois de février si l’hiver n’est pas trop rude. Elle fait un peu penser à celles des hamamélis. Très mellifère, elle fait le bonheur des premiers bourdons et abeilles réveillés avant la fin de l’hiver par le retour des températures plus douces.

Ce petit arbre à la croissance lente préfère les terres calcaires et bien drainées.

Description de Coste (tome 2, taxon n°1642) id : 4299 – pr : 9
Nom présent dans la flore de Coste : Cornus mas Linné – Cornouiller mâle.
Arbrisseau de 2 à 5 mètres, à rameaux grisâtres ou verdâtres ; feuilles ovales-acuminées, courtement pétiolées, fermes, plus pâles et un peu laineuses aux aisselles des nervures en dessous ; fleurs jaunes, en petites ombelles simples, subsessiles, latérales, opposées, paraissant avant les feuilles, à 6-10 rayons courts, pubescents ; involucre à 4 folioles concaves, ovales, obtuses, égalant presque l’ombelle ; pétales lancéolés, réfléchis ; drupe assez grosse (1 cm. de long), elliptique-oblongue, acidule et rouge à la maturité.
Bois et haies des terrains calcaires, dans presque toute la France. Europe centrale et méridionale ; Caucase, Asie Mineure, Arménie.

By |2012-03-17T22:47:22+00:00mars 18th, 2012|arbre ou arbuste, fleur, Paris|4 Comments

About the Author:

Agronome de formation et jardinier passionné depuis sa plus tendre enfance, collectionneur de plantes, Alain Delavie a exercé différents métiers toujours en étroite relation avec le monde végétal et le jardin, en commençant par celui de pépiniériste collectionneur avant de devenir journaliste, spécialisé dans le jardinage et la météorologie. Il est aujourd'hui rédacteur en chef du magazine Rustica Hebdo et conseiller éditorial du site www.rustica.fr

4 Comments

  1. bellaciao 20 mars 2012 at 13 h 25 min

    ah les merveilles de la famille « cornus » !!!! en couleurs de rameaux, fleurs , baies, feuilles au printemps et en automne …. et en plus, ça drageonne à mort, le rêve pour els échanges !

  2. mohair.à Paris 18 mars 2012 at 22 h 58 min

    merci encore de toutes ces nouvelles,
    alors la nature se réveille vraiment ?
    Car, moi, je combats tout à tour rhume et allergie saisonnière, malédiction !!!

  3. Sylvaine 18 mars 2012 at 11 h 16 min

    J’ai plein de C.Mas et C.Sanguinea qui se sèment dans le jardin !
    J’ai gardé un petit Cornouiller mâle qui ne fleurit pas encore et plusieurs sanguins pour faire une haie. Il existe de très beaux cultivars mais je profite des sauvageons venus tout seuls, je suis sure qu’ils se plairont et ils sont aussi bien jolis.
    Bon dimanche

  4. josette 18 mars 2012 at 10 h 32 min

    Terre calcaire ? C’est pour moi ….Une floraison précoce, de quoi mettre du soleil au coeur quand celui-ci se cache encore.

Leave A Comment


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

This website uses cookies and third party services. Oui