Archive journalières: 21 mars 2012

Un buis cuivré, c’est joli, mais…

Buis au feuillage cuivré en fin d'hiver, cimetière du Père Lachaise, Paris 20e (75)

Oui mais, ce n’est vraiment pas bon signe. Cette touffe de buis au feuillage orangé cuivré montre des signes inquiétants qui ne laissent pas augurer un grand avenir à la potée.

Buis au feuillage cuivré en fin d'hiver, cimetière du Père Lachaise, Paris 20e (75)

La couleur rouille orangé est plutôt belle. Elle tranche avec le vert des quelques feuilles qui n’ont pas encore changé de teinte. Mais vu l’ampleur de la coloration anormale, ce pied de buis devrait avoir du mal à s’en sortir et à retrouver un bel aspect vert foncé brillant…

Buis au feuillage cuivré en fin d'hiver, cimetière du Père Lachaise, Paris 20e (75)

Comme l’arbuste est dans une jardinière, il peut avoir manqué d’eau… Mais il est mal en point malgré sa belle couleur mordorée.
Le jour où un pépiniériste « invente » un buis aussi orange (mais en pleine forme), j’achète !

Sedum pourpre et argent

Touffe de sedum dans une jardinière du cimetière du Père Lachaise en fin d'hiver, Paris 20e (75)

Il n’y a pas que les bergénias qui ont pris des couleurs avec l’hiver. Ce petit sedum aux feuilles habituellement vert bleuté argenté s’est fortement teinté de pourpre rouge sous l’effet conjugué du froid et de la sécheresse hivernale. Le résultat est plutôt attrayant.

Touffe de sedum dans une jardinière du cimetière du Père Lachaise en fin d'hiver, Paris 20e (75)

Je ne suis pas un expert en sedum, genre comprenant un grand nombre d’espèces. Mais en cherchant un peu sur Internet, je trouve que ce sedum ressemble beaucoup à Sedum forsterianum ou sa variété ‘Antique Grill’, mais aussi au Sedum rupestre, sachant que ces sedums peuvent changer de couleur, passant du vert quand ils sont suffisamment arrosés au glauque presque argenté et teinté de rouge quand les conditions de culture deviennent plus difficiles.

Quel que soit son petit nom, cette petite plante grasse parfaitement rustique est très élégante. Parfaite pour une potée sans soucis à installer dans un coin ensoleillé d’un balcon ou d’une cour, voire sur un rebord de fenêtre.

Mon cardiandra a résisté à la vague de grands froids

Jeune pousse de Cardiandra alternifolia 'Pink Geisha' sur mon balcon en fin d'hiver, Paris 19e (75)

Mon camélia ‘Quintessence’ et mon gardénia ‘Kleim’s Hardy’ ont péri, mais mon jeune plant de cardiandra (Cardiandra alternifolia ‘Pink Geisha’) qui a passé l’hiver dans son godet d’origine sans aucune protection, a parfaitement bien résisté au froid et repousse de plus belle.

Je ne pensais pas que cette plante vivace allait résister aussi bien, car les commentaires la donnait plutôt comme étant une plante frileuse, à rusticité limitée. Et pourtant, il a fait vraiment très froid dans Paris, encore plus quand on monte dans les étages et pour les plantes cultivées en pots.

La croissance de ce Cardiandra est même rapide, la jeune pousse a déjà une belle taille. Cette fois-ci, il faut vraiment que je me mette aux rempotages sur mon balcon. J’avais commencé avec les plantes d’intérieur sans pouvoir encore terminer (il y a du monde dans l’appartement !), mais elles vont devoir attendre, car la nature reprend ses droits dans les jardins et les potées.

Conférence publique « Pesticides… Environnement et santé publique »

Dans le cadre de son cycle de conférences mensuelles et à l’occasion de la Semaine pour les alternatives aux pesticides, Natureparif, en partenariat avec l’association Générations Futures, a le plaisir d’inviter le public à la conférence publique : « Pesticides… Environnement et santé publique ».

Semaine pour les alternatives aux pesticides

La France reste le premier pays utilisateur de pesticides en Europe, avec une consommation de près de 76 000 tonnes par an, toujours en hausse malgré les décisions du Grenelle de réduire les pesticides de 50% d’ici 2018. Un nombre limité de cultures (maïs, colza et vigne), qui occupent moins de 40% de la surface agricole utile, consomment à elles seules près de 80% des phytosanitaires commercialisés chaque année ! Viennent ensuite les collectivités pour l’entretien des voiries et des espaces verts, et les ménages pour l’entretien de leurs jardins et l’élimination des « nuisibles ».

Les conséquences sont multiples, touchant aussi bien l’environnement que la santé humaine: appauvrissement des sols, baisse significative des populations d’insectes et d’oiseaux, pollution des eaux, de l’air et des aliments, substances parfois reconnues comme cancérigènes…

À l’occasion de la 7ème édition de la Semaine pour les alternatives aux pesticides, cette conférence sera l’occasion de dresser un bilan de l’impact de l’utilisation des pesticides de synthèse sur l’environnement et sur la santé humaine. Dans un second temps, vous seront présentées les alternatives pour pratiquer une agriculture propre et les actions menées au niveau national (plan de réduction de l’utilisation des pesticides – Plan Ecophyto 2018, développement de l’agriculture biologique recommandée par l’Inra et le Cemagref…)

Visitez le site de la Semaine pour les alternatives aux pesticides : www.semaine-sans-pesticides.fr

« Pesticides… Environnement et santé publique » le jeudi 22 mars 2012, de 18h à 20h
Animée par François VEILLERETTE, Porte parole de Générations Futures
À l’auditorium de la Société Nationale d’Horticulture de France (SNHF), au 84 rue de Grenelle,  75007 Paris (Métro ligne 12, station Rue du Bac)
Entrée libre et gratuite, dans la limite des places disponibles.

Le Fonds de Dotation pour la Biodiversité met l’art au service de la préservation de la biodiversité

Le Fonds de Dotation pour la Biodiversité (FDB) est partenaire de deux expositions « Beauté Animale » au Grand Palais (Paris 8e) et « Latitudes Animales » à Drancy (93). Dans ces deux démarches, le FDB souhaite sensibiliser le public aux enjeux de la biodiversité et illustrer les actions qu’il mène dans un intérêt général.

L’exposition « Beauté Animale » se déroule au Grand Palais du 21 mars au 16 juillet 2012.
Dans cette exposition organisée par la Réunion des Musées Nationaux et le Grand Palais, le FDB apporte son regard scientifique et partage sa réflexion sur les enjeux de la préservation de la biodiversité, en lien avec les oeuvres exposées.

Tête d'orang-outang, François Pompon, photo RMN / A. Morin / Gallimard

L’exposition « Latitudes Animales » se déroule dans le cadre de l’exposition des photographes animaliers à la mairie de Drancy (93) les 30, 31 mars et 1er avril 2012.
Le FDB met son engagement sur le terrain au service d’espèces animales illustrées par de grands photographes.