Archive journalières: 28 février 2012

Les coeurs-de-Marie sont déjà repartis

Nouvelles pousses de coeurs-de-Marie (Dicentra spectabilis 'Alba') en fin d'hiver sur mon balcon

La vague de froid sibérien ne les aura décidément pas longtemps bloqué dans leur croissance. Quelques jours de redoux et les bourgeons pointent de toute part dans la jardinière. Pour les coeurs-de-Marie (Dicentra spectabilis ‘Alba’), l’hiver semble terminé…

Nouvelles pousses de coeurs-de-Marie (Dicentra spectabilis 'Alba') en fin d'hiver sur mon balcon

Hormis le pied de sarcococca qui se remet à fleurir et qui attire les premiers bourdons, les autres plantes sur le balcon sont encore endormies. Mais chaque année, les coeurs-de-Marie semblent vouloir être les premiers à sortir et pousser. Des plantes vivaces parfaitement rustiques, qui n’ont nullement souffert des fortes gelées.

Un mimosa au balcon dans Paris

Potées de mimosa fleuri et de camélia sur un balcon de l'Île de la Cité, Paris 1er (75)

Les gelées ont grillé les quelques mimosas plantés dans les jardins parisiens, mais aussitôt les froids terminés, les balcons parisiens retrouvent vite de leur superbe. Un tour dans une jardinerie, chez un fleuriste, sur le quai de la Mégisserie ou dans le marché de l’Île de la Cité et hop, les fleurs réapparaissent comme par enchantement… Et un superbe mimosa jaune d’or !

Par contre, l’association camélia et mimosa, çe n’est pas top… Le mimosa demande le grand soleil et une exposition en plein Sud, le camélia au contraire se plaît plutôt au Nord, à l’abri des rayons du soleil, surtout les plus chauds. Les deux craignent les fortes gelées.

Un hippopotame rose dans la rue Nicolas Flamel (Paris 4e)

Plaque de la rue Nicolas Flamel, Paris 4e (75)

Non je ne suis pas sous l’emprise de la boisson et je n’hallucine pas en voyant des éléphants roses dans Paris. J’ai bel et bien vu un hippopotame rose sur la plaque de la rue Nicolas Flamel dans le 4e arrondissement de Paris.

Tout simplement un collage…