Le bestiaire de la Fontaine Cuvier (Paris 5e)

/, art, Paris/Le bestiaire de la Fontaine Cuvier (Paris 5e)

Le bestiaire de la Fontaine Cuvier (Paris 5e)

La Fontaine Cuvier, rue Cuvier, Paris 5e (75)

L’imposante fontaine Cuvier située à l’angle des rues Cuvier et Linné dans le 5e arrondissement de Paris est décorée de nombreuses têtes d’animaux. Elle a été réalisée en 1840 par l’architecte Alphonse Vigoureux.

La statue est une allégorie de l’histoire naturelle. Elle a été sculptée par Jean-Jacques Feuchère. Elle représente une jeune femme portant des tablettes sur lesquelles est inscrite la devise de Cuvier : Rerum cognoscere causas (d’après un vers de Virgile).

Serpent, poisson et langouste sur la Fontaine Cuvier, rue Cuvier, Paris 5e (75)

Crocodile sur la Fontaine Cuvier, rue Cuvier, Paris 5e (75)

Serpent, étoile de mer, poisson, langouste, crocodile menaçant. Le jeu consiste à reconnaître toutes les espèces.

Tête de chameau sur la Fontaine Cuvier, rue Cuvier, Paris 5e (75)

Tête de mouflon sur la Fontaine Cuvier, rue Cuvier, Paris 5e (75)

Tête de babouin sur la Fontaine Cuvier, rue Cuvier, Paris 5e (75)

Tête de mouton sur la Fontaine Cuvier, rue Cuvier, Paris 5e (75)

Tête de bouc sur la Fontaine Cuvier, rue Cuvier, Paris 5e (75)

Serpent, poisson et langouste sur la Fontaine Cuvier, rue Cuvier, Paris 5e (75)

By |2012-01-19T23:02:22+00:00janvier 20th, 2012|animaux, art, Paris|2 Comments

About the Author:

Agronome de formation et jardinier passionné depuis sa plus tendre enfance, collectionneur de plantes, Alain Delavie a exercé différents métiers toujours en étroite relation avec le monde végétal et le jardin, en commençant par celui de pépiniériste collectionneur avant de devenir journaliste, spécialisé dans le jardinage et la météorologie. Il est aujourd'hui rédacteur en chef du magazine Rustica Hebdo et conseiller éditorial du site www.rustica.fr

2 Comments

  1. mamiefanfan 20 janvier 2012 at 10 h 40 min

    magnifique, Paris regorge de surprises!!!

  2. bellaciao 20 janvier 2012 at 9 h 28 min

    épatant ! merci alain, de nous détailler les bestioles, c’est vrai qu’en gros plant, ça aide ! c’est amusant de chercher à identifier, entre l’interprétation de l’artiste et la pollution qui a un peu rongé la pierre ! et …si je peux me permettre …. »Rerum cognoscere causas » , ça veut dire ….quoi ? je ne suis pas latiniste, hélas !

Leave A Comment


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

This website uses cookies and third party services. Oui