Comment garder une impatience de Nouvelle-Guinée en hiver ?

Impatience de Nouvelle-Guinée

Cultivée le plus souvent comme une fleur annuelle pour les potées ou massifs d’été, l’impatience de Nouvelle-Guinée est vivace, mais non rustique. Elle peut survivre de nombreuses années tant qu’on la protège du froid.

Les plantes installées dans les plates-bandes en été doivent être arrachées et rempotées pour passer l’hiver dans la maison, dans une serre ou une véranda moyennement chauffées. Au moment de l’arrachage, il faut essayer de ne pas trop casser les racines en conservant une motte de terre tout autour. La plante est placée dans un contenant pas trop grand, moins large que la touffe de feuillage. Ce pot étroit permet au substrat de sécher entre deux arrosages et cela limite les risques de pourriture des racines.

Dans une serre ou une véranda, il faut trouver un emplacement clair, mais pas ensoleillé. Dans la maison, l’impatience de Nouvelle-Guinée exige davantage de lumière qui lui est indispensable pour continuer sa floraison. Elle supporte le soleil du matin pendant les mois d’hiver. Les arrosages seront modérés, quand la terre du pot s’assèche en surface. Vous pouvez donner de l’engrais tous les deux ou trois arrosages, en choisissant un engrais liquide pour plantes fleuries, pour géraniums ou pour tomates. Dernière recommandation, surtout dans les intérieurs très chauffés : pulvérisez de l’eau douce non calcaire très fréquemment sur et sous les feuilles, car l’impatience de Nouvelle-Guinée est sujette aux attaques d’araignées rouges, qui peuvent l’anéantir très vite. Vous pouvez même installer votre potée sur un grand plateau rempli de billes d’argile expansée et d’eau, de telle façon que la base du pot ne trempe pas dans le liquide.

Commentaires (5)

  1. Alain Delavie (Auteur de l'article)

    Bonjour, l’arrosage doit être régulier pour maintenir le terreau toujours frais, mais il ne faut pas noyer ces belles plantes. Un arrosage par semaine devrait largement suffire maintenant, en veillant à ne pas laisser de l’eau dans la soucoupe au-dela de 24heures. Si le terreau sèche en surface et davantage entre deux apports d’eau, augmenter un peu la fréquence de l’arrosage. Par temps chaud, surtout si la plante est dans un petit pot, on peut arroser plusieurs fois par semaine.
    Bon jardinage !

  2. RAPIN Any

    Je viens de recevoir deux jolies impatiences de Guinée pour mon anniversaire : blanche pour l’une et orangée pour l’autre
    Je voudrais les conserver à l’intérieur afin d’en profiter
    J’aimerais savoir comment les arroser et combien de fois par semaine afin de les conserver le + longtemps possible
    Recevez l’assurance de mes respects accompagnée de mes remerciements

  3. LOPTI

    Bonjour et meilleurs 2017

    Emerveillée et aussi perplexe.En avril j ai acheté un impatient de nouvelle guinée 2 plants dans le pot,1 rouge et l autre orange. Floraison normale, début novembre il a commencé à perdre ses feuilles et ne faisant plus de fleurs. Je l ai changé de place dans ma véranda et depuis il a triplé de volume et n arrête pas de fleurir, je l arrose tous les deux jours, pas d engrais. C est la première fois que je vois ça avec un impatient, la synergie entre plante pourrait elle expliquer ça , il est depuis, à côté d un bégonia bambou et d un sanséviéra ?
    Merci si vous avez une explication, sinon je continurai juste à être émerveillée et à lui dire merci chaque matin.

  4. Alain Delavie (Auteur de l'article)

    Si vous rentrez vos pieds d’impatience dans la maison ou dans une véranda, il faut les tailler surtout si les tiges sont trop grandes pour la place dévolue et si elles sont dégarnies à la base. Les pousses coupées se bouturent facilement dans l’eau, dans une pièce très claire.

  5. Metge

    Faut-il tailler les impatients avant l’hiver

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

52 Partages
Partagez41
Tweetez
+18
Enregistrer2
Partagez1