Alysses et soucis, duo d’automne

/, plante annuelle/Alysses et soucis, duo d’automne

Alysses et soucis, duo d’automne

Soucis et alysses odorants en automne, rue d'Aubervilliers (Paris 18e)

Quand l’automne est clément, les fleurs d’été jouent les prolongations ou se remettent à fleurir donnant un petit air estival aux jardins qui entrent pourtant en repos. Infatigables, les soucis et les alysses odorants offrent un duo automnal qui allie charme et simplicité.

Soucis et alysses odorants en automne, rue d'Aubervilliers (Paris 18e)

Soucis et alysses odorants en automne, rue d'Aubervilliers (Paris 18e)

Adorables !

By |2011-11-18T21:57:01+00:00novembre 19th, 2011|fleur, plante annuelle|4 Comments

About the Author:

Agronome de formation et jardinier passionné depuis sa plus tendre enfance, collectionneur de plantes, Alain Delavie a exercé différents métiers toujours en étroite relation avec le monde végétal et le jardin, en commençant par celui de pépiniériste collectionneur avant de devenir journaliste, spécialisé dans le jardinage et la météorologie. Il est aujourd'hui rédacteur en chef du magazine Rustica Hebdo et conseiller éditorial du site www.rustica.fr

4 Comments

  1. […] novembre dernier, je vous avais déjà montré ces soucis toujours fleuris alors que l’automne était déjà bien avancé. L’hiver est arrivé (officiellement), nous avons changé d’année et ces braves petits […]

  2. jpp 19 novembre 2011 at 21 h 22 min

    Les lumières d’automne (à moins que ce soit une manière de fleurir différente) donnent des couleurs insoupçonnées à des fleurs qu’on a l’habitude de voir en d’autre saisons. Par exemple , nos nicandras à StS ont je ne sais quelle nuance de douceur dans le bleu.Les cléomes , ici, n’ont pas fleuri mais peut-être qu’elles vont fleurir à Noël!

  3. Mireille 19 novembre 2011 at 12 h 02 min

    Les alysses sont des petites fleurs sans problème ,j’en ai chaque année ,en plus elles sont parfumées.

  4. bellaciao 19 novembre 2011 at 9 h 13 min

    ah les jolis soucis à avoir chez soi ! petits soleils d’or …. ches moi, oh étonnement, ce sont les cléomes qui restent épanouis !

Leave A Comment


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

This website uses cookies and third party services. Oui