Abélia, à la vie, à la mort !

//Abélia, à la vie, à la mort !

Abélia, à la vie, à la mort !

Abélia fleuri en automne dans le parc de Passy, Paris 16e (75)

Je ne vous en ai pas beaucoup parlé cette année sur mon blog et pourtant, l’abélia mérite toutes les louanges. Vous en connaissez beaucoup des petits arbustes sans entretien qui fleurissent généreusement sans interruption du printemps jusqu’à l’hiver ?

Abélia fleuri en automne dans le parc de Passy, Paris 16e (75)

Feuillage sobre et élégant en toute saison, petites fleurs en trompette blanches ou roses selon l’espèce ou la variété qui ne cessent de se renouveler, fines bractées beige rosé qui restent après la floraison et prolongent l’attrait de cet arbuste aux dimensions réduites. Le petit arbuste à fleurs idéal pour les petits espaces ensoleillés, en pleine terre ou en bac.

Abélia, je t’aime, je t’adore !

By |2011-11-02T22:42:02+00:00novembre 3rd, 2011|arbre ou arbuste|5 Comments

About the Author:

Agronome de formation et jardinier passionné depuis sa plus tendre enfance, collectionneur de plantes, Alain Delavie a exercé différents métiers toujours en étroite relation avec le monde végétal et le jardin, en commençant par celui de pépiniériste collectionneur avant de devenir journaliste, spécialisé dans le jardinage et la météorologie. Il est aujourd'hui rédacteur en chef du magazine Rustica Hebdo et conseiller éditorial du site www.rustica.fr

5 Comments

  1. bellaciao 5 novembre 2011 at 9 h 07 min

    et, certaines années, le ballet de moro sphinx en fin d’après midi, autour de ces fleurs qu’on imagine sucrées comme de la barbe à papa …..

  2. jpp 4 novembre 2011 at 11 h 30 min

    C’est fou le nombre de fleurs qui commencent par la lettre A. Ici la proximité avec le début de l’alphabet est particulièrement évidente : ça commence par AB.
    Quand j’étais assistant , j’ai travaillé avec un réalisateur très pressé . « Jeune homme, me dit-il, trouvez moi un annuaire des comédiens » . Heureusement, j’en avais un sous la main. Il venait de Marseille, déjeunait à Paris, allait à Lille dans la même journée.Et il avait une dizaine de rôles à distribuer: ça n’a pas dépassé la lettre B !
    A méditer par les comédiens …et les créateurs de variétés végétales.

  3. Mireille 3 novembre 2011 at 10 h 47 min

    J’adore les abelias,j’en ai un petit en pot,hélas il souffre l’hiver et n’a pas facile de redémarrer au printemps. Belle journée.

  4. Josette 3 novembre 2011 at 10 h 07 min

    J’en ai plusieurs dont un planté en pleine terre au printemps. Il y a du favoritisme car ses copains sont encore en pots.

    Ce dernier a subi l’envahissement d’un pied de tomates cerises du genre XXL planté tout minus sur le côté.

    Je ne savais pas que ces tomates pouvaient autant se développer, faut dire que je n’avais pas lésiné sur le compost ni avec l’Or Brun.

    Un temps mon abélia a été complètement caché, dégagé, il est en pleine forme.

    Non, l’année prochaine plus de tomates à cet endroit, que je réserve à cet abélia qui devrait bien tout garnir.

    J’aime beaucoup l’odeur de miel/cire quand il est à hauteur de nez.

  5. bellaciao 3 novembre 2011 at 9 h 22 min

    ah oui, j’adore les abélias ! grandiflora ou chinensis, j’ai les 2, ne fleurissent peut être pas dès le printemps, mais toujours présents par des feuillages lustrés, chez a. chinensis, les bractées sont vert jade ….

Leave A Comment


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

This website uses cookies and third party services. Oui