Le temps des chrysanthèmes

/, plante vivace, potée ou jardinière/Le temps des chrysanthèmes

Le temps des chrysanthèmes

Suspension de chrysanthèmes à petites fleurs, quai de la Mégisserie, Paris 1er (75), octobre 2011, photo Alain Delavie

Les rayons des jardineries et les devantures des fleuristes se sont remplis de grosses potées fleuries de chrysanthèmes, en majorité à petites fleurs simples ou doubles. C’est un peu plus de 23 millions de potées de chrysanthèmes qui sont achetées par les Français chaque année depuis deux ans !

Suspension de chrysanthèmes à petites fleurs, quai de la Mégisserie, Paris 1er (75)

Très utilisées pour fleurir les tombes au moment de la Toussaint (en 2010, 95,6 % des quantités achetées ont été destinées au cimetière pour 96,6 % des dépenses), ces fleurs d’automne gagnent de plus en plus les jardins et les balcons. Elles sont aujourd’hui proposées avec une grande diversité de coloris et de formes de fleurs, les fleurs simples ou en pompons ayant la préférence. Les dimensions des potées fleuries sont aussi très variables, du simple godet à l’énorme suspension rebondie. Pour un coût très raisonnable, il est possible de s’offrir une belle brassée de fleurs qui tiendront longtemps, tout du moins tant que le gel ne viendra pas les griller au petit matin.

Étal de potées de chrysanthèmes à petites fleurs, Marché aux fleurs, île de la Cité, Paris 1er (75)

La Toussaint est dans quelques jours, c’est le moment de partir en balade pour dénicher la potée de chrysanthème de ses rêves. Fleuristes et jardineries ont fait le plein, il n’y a que l’embarras du choix !

Le saviez-vous ?
Sur les mois d’octobre et de novembre 2010, le chrysanthème en pot a été la plante fleurie la plus achetée (59,8 % des sommes dépensées). Viennent ensuite, pour ce qui concerne les plantes pour le cimetière, les cyclamens et les bruyères avec respectivement 7,7 % et 6,2 % des sommes dépensées.
(Source : panel TNS-SOFRES)

By |2011-10-28T22:33:36+00:00octobre 29th, 2011|fleur, plante vivace, potée ou jardinière|3 Comments

About the Author:

Agronome de formation et jardinier passionné depuis sa plus tendre enfance, collectionneur de plantes, Alain Delavie a exercé différents métiers toujours en étroite relation avec le monde végétal et le jardin, en commençant par celui de pépiniériste collectionneur avant de devenir journaliste, spécialisé dans le jardinage et la météorologie. Il est aujourd'hui rédacteur en chef du magazine Rustica Hebdo et conseiller éditorial du site www.rustica.fr

3 Comments

  1. jpp 31 octobre 2011 at 19 h 53 min

    Ces chrysanthèmes à petites fleurs ont l’air de pousser très vite. Une voisine à la campagne a réalisé de très belles potées (comme sur la photo) en un an à partir de boutures. Et ça coûte 0 Euros belges.

  2. Alain of Paris 29 octobre 2011 at 21 h 25 min

    Et bien, décidément les prix en Belgique battent tous les records. Va falloir faire un charter pour aller chercher ses fleurs…

  3. laurent 29 octobre 2011 at 12 h 31 min

    Quasi la totale pour les cimetières! Vu leur intérêt en décoration devant les maisons, j’imaginais une part un peu plus grade pour les achats non destinés aux tombes.

    1,5€ la potée (pot de 20cm) dans une grande surface cet automne: je me demande comment ils font, et comment les producteurs s’en sortent financièrement.

Leave A Comment


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

This website uses cookies and third party services. Oui