Le peuplier et la folie…

//Le peuplier et la folie…

Le peuplier et la folie…

Peuplier et folie J5 dans le parc de la Villette, près du Canal de l'Ourcq, Paris 19e (75)

Chaque fois que je passe dans le parc de la Villette près du canal de l’Ourcq (Paris 19e), je me demande toujours pourquoi l’escalier de la Folie J5 aboutit au pied de ce grand peuplier. Ou pourquoi ce peuplier a été planté en plein dans le prolongement de l’escalier. Une folie ?

Le saviez-vous ?
Les vingt-cinq Folies rouges de Bernard Tschumi, version contemporaine des gloriettes qui ponctuaient les jardins aristocratiques du XVIIIème siècle, sont espacées de 120 mètres dans le parc. Certaines ne sont que décoratives, d’autres hébergent des activités diverses (ateliers, centre d’informations, billetterie, antenne de secours, restaurant Quick).

By |2011-10-16T23:14:28+00:00octobre 18th, 2011|arbre ou arbuste|4 Comments

About the Author:

Agronome de formation et jardinier passionné depuis sa plus tendre enfance, collectionneur de plantes, Alain Delavie a exercé différents métiers toujours en étroite relation avec le monde végétal et le jardin, en commençant par celui de pépiniériste collectionneur avant de devenir journaliste, spécialisé dans le jardinage et la météorologie. Il est aujourd'hui rédacteur en chef du magazine Rustica Hebdo et conseiller éditorial du site www.rustica.fr

4 Comments

  1. Alain of Paris 18 octobre 2011 at 23 h 01 min

    Merci Paule !

  2. Blampain 18 octobre 2011 at 12 h 39 min

    Qu’il doit être doux de l’entendre bruisser,sous le soleil il est splendide!
    Merci Alain,c’est un bonheur de visiter votre blog chaque jour.
    Mireille

  3. bellaciao 18 octobre 2011 at 12 h 38 min

    j’aime bien « l’auto-immobile », très joli !!!
    et j’aime bien aussi le grand point d’interrogation que suscite ce « mariage » du peuplier et de l’escalier …une amie à moi dit toujours, devant des spectacles curieux de ce genre « c’est fait pour faire parler les gens » , ça vaudrait le coup de faire un mini sondage, non ? qu’en pensent les passants pensants ?

  4. Paule 18 octobre 2011 at 11 h 44 min

    Etrange, oui ! Ca me fait penser à ce peuplier immense et solitaire sur un talus , au milieu du faisceau d’autoroutes convergeant vers le périf niveau porte de bagnolet.
    Comme un rappel à la nature, il se tient fier et quand il y a des embouteillages (souvent) si on ouvre la fenêtre de son auto-immobile, on peut entendre ses feuilles bruisser doucement comme s’il riait de nos folies humaines…
    Encore bravo pour ton blog !

Leave A Comment


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

This website uses cookies and third party services. Oui