Ipomée ‘Heavenly Blue’, plus bleue que le ciel !

/, plante annuelle, plante exotique, plante grimpante/Ipomée ‘Heavenly Blue’, plus bleue que le ciel !

Ipomée ‘Heavenly Blue’, plus bleue que le ciel !

Ipomoea tricolor 'Heavenly Blue', Jardin des Plantes de Paris, Paris 5e (75)

L’été qui se prolonge fait le bonheur de certaines fleurs d’été, notamment les ipomées qui sont couverts de fleurs, largement épanouies quand le soleil brille. Une visite dans le Jardin des Plantes de Paris vous fera découvrir plusieurs variétés toutes plus belles les unes que les autres. Mais pour commencer cette semaine et ce lundi qui s’annonce encore ensoleillé, le bleu d’azur du volubilis ‘Heavenly Blue’ est tout à fait de circonstances.

Ipomoea tricolor 'Heavenly Blue', Jardin des Plantes de Paris, Paris 5e (75)

Les immenses corolles en trompette largement évasée (jusqu’à 6 cm de diamètre) se déploient le long des grandes tiges grimpantes (hauteur jusqu’à 2 à 3 m), entre les feuilles en forme de coeur. En fin d’été, le spectacle est impressionnant, surtout par une chaude et belle journée ensoleillée.

Ipomoea tricolor 'Heavenly Blue', Jardin des Plantes de Paris, Paris 5e (75)

Les pieds du Jardin des Plantes dépassent la hauteur d’un homme et forme des colonnes fleuries de haut en bas. Cette ipomée est généreuse tant que le soleil, la chaleur et l’eau sont abondants.

Ipomoea tricolor 'Heavenly Blue', Jardin des Plantes de Paris, Paris 5e (75)

Les fleurs bleues ne sont pas si fréquentes en été. Et l’été en automne non plus, alors autant en profiter.
Bon lundi et excellente semaine !

By |2011-10-02T22:21:26+00:00octobre 3rd, 2011|fleur, plante annuelle, plante exotique, plante grimpante|5 Comments

About the Author:

Agronome de formation et jardinier passionné depuis sa plus tendre enfance, collectionneur de plantes, Alain Delavie a exercé différents métiers toujours en étroite relation avec le monde végétal et le jardin, en commençant par celui de pépiniériste collectionneur avant de devenir journaliste, spécialisé dans le jardinage et la météorologie. Il est aujourd'hui rédacteur en chef du magazine Rustica Hebdo et conseiller éditorial du site www.rustica.fr

5 Comments

  1. Pierre 4 octobre 2011 at 10 h 31 min

    Pour moi aussi cette plante est associée à un aïeul, mon grand-père maternel qui faisait grimper plusieurs pieds le long de cannes en bambou à proximité d’un perron très bien exposé, dans le Lauragais.
    Etant enfant on est forcément touché par cette beauté.
    Et puis, avec la courte durée de vie de ces fleurs on apprend le passage du temps, l’éphémère, l’écoulement d’une journée…

  2. Blampain 4 octobre 2011 at 6 h 20 min

    Un spectacle cette ipomée,ce bleu est est superbe.
    Merci pour ces belles photos.
    Mireille

  3. séverine 3 octobre 2011 at 22 h 29 min

    Des calices de lumière ! La première photo est féerique, dans tous les sens du terme !!! Ces fleurs sont de pures merveilles; merci pour le partage de ce petit morceau de Beau, ça fait du bien par où ça passe comme on dit 🙂

  4. bellaciao 3 octobre 2011 at 12 h 38 min

    quelle splendeur ! je suis une fan de ces fleurs qui s’épanouissent au petit jour et meurent dans l’après midi …. et je les adore vues à contre jour, le soleil joue dans la texture de la corolle et souligne la délicatesse des « quartiers » qui la découpent …

  5. Josette 3 octobre 2011 at 12 h 34 min

    Magnifiques. Quand j’étais petite mon arrière grand-mère plantait des volubilis au pied d’un petit arbre et nous attendions impatientes que les fleurs apparaissent pour les compter. Il arrivait toujours un moment où elles étaient trop nombreuses pour bien les dénombrer. Elles n’étaient pas si grosses que celles que vous nous présentez mais déjà quel plaisir !

Leave A Comment


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

This website uses cookies and third party services. Oui