Nouvelles plantations sur mon Canopus

Sur les six plantes qui composaient ma colonne végétale Canopus, deux ont périclité, une par pourriture, l’autre au contraire par manque d’eau. Et depuis plusieurs mois je n’arrivais pas à me décider pour deux nouvelles plantes de remplacement. Le week-end dernier, j’ai enfin trouvé et je me suis lancé dans la rénovation de mon mini mur végétal.

Ma colonne végétale (Canopus) avec deux plantes manquantes

Mon Canopus avec deux plantes manquantes, août 2011, photo Alain Delavie

La colonne végétale avec ses deux trous inoccupés, en attente de nouvelles plantations. Les autres plantes sont celles d’origine, qui ont résisté à mes erreurs initiales d’arrosage. D’abord un peu trop d’eau, ensuite vraiment pas assez… J’ai vite appris à contrôler l’arrosage et depuis les végétaux se sont développés sans problème, la petite fougère devenant une belle touffe retombante. Le chlorophytum s’est aussi refait une santé car il a eu soif le pauvre. En fait, dans les deux trous du haut, il faudrait planter des espèces qui montrent facilement qu’elles ont soif, ce qui n’est pas le cas de la phalangère qui meurt de soif quand ses feuilles finissent par pâlir et s’effondrer. Enfin, maintenant, j’assure 😉

Ma colonne végétale (Canopus) avec deux plantes manquantes

Mon Canopus avec deux plantes manquantes, août 2011, photo Alain Delavie

Donc il y avait deux trous sans plante. J’ai trouvé un saintpaulia à fleurs blanches et une touffe de mini spatiphyllum, dans les teintes vert et blanc comme les autres plantes, parfait !

Démontage rapide de la colonne végétale (Canopus), août 2011, photo Alain Delavie

Démontage rapide du Canopus, août 2011, photo Alain Delavie

Démontage de la colonne végétale très rapide et facile pour installer la partie verticale à plat sur la table. C’est plus facile pour planter ensuite.

Saintpaulia hybride à fleurs blanches

Saintpaulia hybride à fleurs blanches, août 2011, photo Alain Delavie

Le saintpaulia acheté, un hybride à grandes fleurs blanches et au feuillage vert foncé. Classique, mais très élégant. 2,90 euros le pot chez mon fleuriste dans l’avenue de Flandre, cela ne valait vraiment pas la peine de s’en priver.

Spatiphyllum miniature à fleurs blanches

Spatiphyllum miniature à fleurs blanches, août 2011, photo Alain Delavie

Et le petit spatiphyllum aux spathes effilées blanches plus ou moins teintées de vert. Feuillage brillant, floraison facile, tout ce qu’il faut !

Dépotage et nettoyage des racines du saintpaulia

Dépotage et nettoyage des racines du saintpaulia, août 2011, photo Alain Delavie

C’est le moment le plus salissant de l’opération de plantation : il faut dépoter chacune des plantes et dégager le plus possible de terreau pour avoir les racines à nues. Avec le saintpaulia, c’est pas facile car les racines fibreuses sont très fines et les feuilles horriblement cassantes. Mais tout s’est bien passé !

Plantation sur la colonne végétale (Canopus) : mise en place d'un Saintpaulia

Plantation sur la colonne végétale (Canopus) : mise en place d'un Saintpaulia, août 2011, photo Alain Delavie

Après avoir mis les racines du saintpaulia à l’air, je l’ai planté immédiatement dans la colonne, en dégageant une partie de la sphaigne.

Dépotage et nettoyage des racines d'un spatiphyllum

Dépotage et nettoyage des racines d'un spatiphyllum, août 2011, photo Alain Delavie

Dépotage et mise à nue des racines d'un spatiphyllum

Dépotage et mise à nue des racines d'un spatiphyllum, août 2011, photo Alain Delavie

J’ai ensuite recommencé l’opération de dépotage et mise à nue des racines pour la potée de spatiphyllum. Les racines sont plus grosses, c’est plus facile. Et quand j’ai eu bien dégagé la terre, j’ai passé la motte de racines sous le robinet. Cela a enlevé le reste de terreau, facilement, sans abîmer les racines. Il faut juste penser à mettre un filet pour que la terre ne s’échappe pas dans les canalisations.

Sphaigne, août 2011, photo Alain Delavie

Sphaigne, août 2011, photo Alain Delavie

Quand les plantes sont mises en place dans leur trou respectif, il faut les maintenir en ajoutant de la sphaigne tout autour et en tassant légèrement. En fait les plantes ne doivent pas bouger quand on redresse la colonne ensuite. Sinon, il faut les stabiliser davantage.
J’ai ensuite apporté la colonne dans la baignoire où je l’ai disposée à plat pour bien arroser toutes les plantes une par une. Un arrosage copieux pour détremper la mousse. Puis j’ai redressé la colonne et laissé l’eau en excès s’échapper le plus possible. Ensuite j’ai refixé la colonne sur son support.

Colonne végétale (Canopus) après nettoyage et plantation, Nephrolepis, Spatiphyllum, Saintpaulia, Hedera helix, Ficus pumila, Chlorophytum

Colonne végétale (Canopus) après nettoyage et plantation, Nephrolepis, Spatiphyllum, Saintpaulia, Hedera helix, Ficus pumila, Chlorophytum, août 2011, photo Alain Delavie

Et voici le résultat, ni vu ni connu, un petit mur bien planté et fleuri. Le tout sans avoir transformé la salle à manger en champ de labour.

Colonne végétale (Canopus) après nettoyage et plantation, Nephrolepis, Spatiphyllum, Saintpaulia, Hedera helix, Ficus pumila, Chlorophytum

Colonne végétale (Canopus) après nettoyage et plantation, Nephrolepis, Spatiphyllum, Saintpaulia, Hedera helix, Ficus pumila, Chlorophytum, août 2011, photo Alain Delavie

J’ai laissé les fleurs sur le saintpaulia et le spatiphyllum. Je sais, ce n’est pas bien. Pour une meilleure reprise, j’aurai du toutes les couper. Mais je n’ai pas eu le courage.

Colonne végétale (Canopus) après nettoyage et plantation, Nephrolepis, Spatiphyllum, Saintpaulia, Hedera helix, Ficus pumila, Chlorophytum

Colonne végétale (Canopus) après nettoyage et plantation, Nephrolepis, Spatiphyllum, Saintpaulia, Hedera helix, Ficus pumila, Chlorophytum, août 2011, photo Alain Delavie

Quelques jours après cette rénovation, les deux plantes se sont déjà redressées, les fleurs d’abord à l’horizontale se tournant vers le haut et la lumière. Je trouve que cela a un petit côté magique…

Colonne végétale (Canopus) après nettoyage et plantation, Nephrolepis, Spatiphyllum, Saintpaulia, Hedera helix, Ficus pumila, Chlorophytum

Colonne végétale (Canopus) après nettoyage et plantation, Nephrolepis, Spatiphyllum, Saintpaulia, Hedera helix, Ficus pumila, Chlorophytum, août 2011, photo Alain Delavie

Nephrolepis sur la colonne végétale (Canopus) après nettoyage et plantation, août 2011, photo Alain Delavie

Nephrolepis sur la colonne végétale (Canopus) après nettoyage et plantation, août 2011, photo Alain Delavie

Joli l’effet du soleil à travers le feuillage de la fougère, non ?

Pour celles et ceux qui n’auraient pas encore de Canopus chez eux (mais comment est-ce encore possible ???), je vous rappelle que cette colonne végétale est la géniale invention création de Richard Dhennin (blog Végéforme).
Tout sur Canopus.

Pour un maximum de plantes sur un minimum de place et avec un minimum d’entretien…

Commentaires (6)

  1. Richard Dhennin

    Bien oui, la règle de base est de respecter les consignes d’arrosages…
    J’ai quelques exemples qui se portent très bien avec la sphaigne complètement détrempée! Après observation, ces colonne sont toutes placées dans un environnement lumineux. Les végétaux sont alors en pleine activité, et consomment l’eau d’arrosage à volonté.
    c’est avant tout l’observation qui permet le « savant équilibre » d’eau, de lumière et de température.
    Ici, dans le cas d’Alain (appartement avec une source lumineuse faible,et brusque changement de température) l’arrosage devra être très modéré. Pour le saintpaulia, ça me semble toutefois osé, mais il faut tenter l’expérience…

  2. Alain of Paris (Auteur de l'article)

    Bonne disposition, c’est ce qu’il faut faire en effet. Il faut surtout éviter de trop arroser…

  3. Alain of Paris (Auteur de l'article)

    Mais non, mais non, j’ai la main verte mais je n’ai pas de temps, je cours après le temps, donc je ne suis pas très attentionné. Cette colonne végétale est pratique, facile à entretenir. Le drainage s’effectue par gravitation, quand on n’arrose pas trop, pas de problème.

  4. vert citron

    j’avais refais celui de ma maman pour sa fete des meres: je susi tres contente: il a tres bien repoussé! et les plantes ont vraiment l’air de s’y plaire! je ne sais pas comment fonctionne le tien pour l’arrosage pour pour celui que j’ai refais: c’est plantes assoifées en bas et celles qui ont moins besoin d’eau: en haut!

  5. laurent

    Imagine, toi qui as la main verte… Ce doit être piteux chez d’autres. Je suis un peu sceptique sur le saintpaulia: ça pourrit facilement en cas d’excès d’eau, donc je me méfie de la plantation dans la sphaigne; tu nous en donneras des nouvelles.

  6. Josette

    C’est vraiment très joli ; plusieurs plantes dans un espace restraint, très belle idée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2 Partages
Partagez1
Tweetez
+1
Enregistrer
Partagez1