Les potogreens de la rue de Hanovre (Paris 2e)

Les potogreens de la rue de Hanovre (Paris 2e)

Presque deux mois après l’opération de végétalisation des potelets anti-stationnement du 2ème arrondissement de Paris organisé par Paris Label, je suis passé près de la station de métro Quatre-Septembre pour voir où en étaient ces petits jardins suspendus…

Oeillets d'Inde et kalanchoé, Potogreen dans la rue de Hanovre en été, Paris 2e (75), Paris Label

Oeillets d'Inde et kalanchoé, Potogreen dans la rue de Hanovre en été, Paris 2e (75), Paris Label, 30 juillet 2011, photo Alain Delavie

Plus rien tout autour de la station de métro, les potelets ont été débarrassés de leurs plantations. Par contre, dans la rue de Hanovre à quelques mètres, une belle enfilade de potogreens se laissent admirer.

Potogreen dans la rue de Hanovre en été, Paris 2e (75), Paris Label

Potogreen dans la rue de Hanovre en été, Paris 2e (75), Paris Label, 30 juillet 2011, photo Alain Delavie

Bégonia et kalanchoé sur Potogreen dans la rue de Hanovre en été, Paris 2e (75), Paris Label

Bégonia et kalanchoé sur Potogreen dans la rue de Hanovre en été, Paris 2e (75), Paris Label, 30 juillet 2011, photo Alain Delavie

Tomate et bégonia sur Potogreen dans la rue de Hanovre en été, Paris 2e (75), Paris Label

Tomate et bégonia sur Potogreen dans la rue de Hanovre en été, Paris 2e (75), Paris Label, 30 juillet 2011, photo Alain Delavie

Oeillet, kalanchoé, oeillet d'Inde et petit arbuste sur Potogreen dans la rue de Hanovre en été, Paris 2e (75), Paris Label

Oeillet, kalanchoé, oeillet d'Inde et petit arbuste sur Potogreen dans la rue de Hanovre en été, Paris 2e (75), Paris Label, 30 juillet 2011, photo Alain Delavie

Potogreen dans la rue de Hanovre en été, Paris 2e (75), Paris Label

Potogreen dans la rue de Hanovre en été, Paris 2e (75), Paris Label, 30 juillet 2011, photo Alain Delavie

Pas de doute, le kalanchoé est fait pour le potogreen. Cette petite plante grasse qui est le plus souvent cultivée comme plante fleurie d’intérieur, mais aussi utilisée pour les jardinières des cimetières, est vraiment très robuste et florifère. Elle n’a pas besoin de beaucoup de terre pour survivre et les arrosages peuvent être moins réguliers qu’avec la plupart des autres plantes fleuries estivales.

Oeillets d'Inde et kalanchoé, Potogreen dans la rue de Hanovre en été, Paris 2e (75), Paris Label

Oeillets d'Inde et kalanchoé, Potogreen dans la rue de Hanovre en été, Paris 2e (75), Paris Label, 30 juillet 2011, photo Alain Delavie

Potogreen dans la rue de Hanovre en été, Paris 2e (75), Paris Label

Potogreen dans la rue de Hanovre en été, Paris 2e (75), Paris Label, 30 juillet 2011, photo Alain Delavie

Potogreen dans la rue de Hanovre en été, Paris 2e (75), Paris Label

Potogreen dans la rue de Hanovre en été, Paris 2e (75), Paris Label, 30 juillet 2011, photo Alain Delavie

Potogreen dans la rue de Hanovre en été, Paris 2e (75), Paris Label

Potogreen dans la rue de Hanovre en été, Paris 2e (75), Paris Label, 30 juillet 2011, photo Alain Delavie

Je suis ensuite passé dans la rue Sainte-Anne, mais là, plus rien, les potelets ont retrouvé leur aspect d’origine bien triste, sans plante. Dommage !

About the Author:

Agronome de formation et jardinier passionné depuis sa plus tendre enfance, collectionneur de plantes, Alain Delavie a exercé différents métiers toujours en étroite relation avec le monde végétal et le jardin, en commençant par celui de pépiniériste collectionneur avant de devenir journaliste, spécialisé dans le jardinage et la météorologie. Il est aujourd'hui rédacteur en chef du magazine Rustica Hebdo et conseiller éditorial du site www.rustica.fr

6 Comments

  1. Alain of paris 4 août 2011 at 21 h 13 min

    Merci, merci pour cet aperçu, cela donne des idées de promenades. A très bientôt.

  2. Paule 3 août 2011 at 23 h 55 min

    Je viens de faire mon p’tit tour « d’inspection »..
    Rue de Hanovre : nickel comme le prouvent tes photos Alain !
    J’ai revu Krystyna (créperie traditionnelle) très motivée à poursuivre l’aventure avec les autres riverains..
    Ils entretiennent formidablement les petits jardins qu’ils se sont totalement appropriés !
    Quelques rescapés rue de Choiseul avec des oeillets d’inde en pleine forme !
    Rue du croissant , devant le commissariat, ça prospère : bravo, bon entretien!rien n’a été chapardé, comme c’est étrange 🙂
    Rue sainte anne, c’est la désolation, vandalisme total (à la rentrée = proposition Potogreen amovibles)..
    Ecole beauregard et restau grec en face tenu par des filles formidables : Potogreen bucolique encore en place..
    Pointe rue saint marc, rue feydeau, des Potogreen « amovibles » sont mis en place dans la journée par le restau Vert Midi..
    Comme tu disais Laurent, détachables c’est aussi risqué dans la journée, mais nous doublons l’attache qui empêche le vol intempestif ! et les commerçants dans la journée ont l’oeil sur leurs petits jardins…
    « petit à petit l’utopie fera son nid »

  3. vert citron 2 août 2011 at 17 h 11 min

    je les avais vu lors d’une de mes balades! mais malheureusement je n’avais pas mon appareil photo sur moi pour pouvoir par la suite en fair eun article! je suis contente de les retrouver ici!
    dommage qu’il ‘en ait des vandalisés mais ca ne m’etonne pas… mais j’espere que l’affichette a fait au moins élevé des consciences et je suis sure que ca pourrait etre tres sympa a refaire!!

  4. laurent 2 août 2011 at 12 h 33 min

    détachables… cela veut aussi dire « vite emportés »… Il y a des gens que ça ne doit pas beaucoup gêner, même en plein jour, non?

  5. Paule 1 août 2011 at 12 h 01 min

    Merci Alain pour ce nouveau petit tour Potogreen.
    Comme toujours de très belles photos !
    Cette utopie résiste donc dans certaines rues, super !
    Rue du Hanovre : l’association des commerçants est très impliquée…
    Et la rue du Croissant, devant le commissariat ?
    Ils m’ont promis d’arroser..
    je vais aller voir car je suis de retour sur Paris..
    En effet, nous (la mairie du 2e et Paris Label) avons préféré, au fur et à mesure, supprimer les Potogreen « écornés »…
    Cette 1ère expérience est riche d’enseignements : à la demande de commerçants et riverains, je vais leur remettre des Potogreen détachables, à rentrer la nuit pour éviter les vols et vandalisme.
    A suivre…

  6. laurent 1 août 2011 at 11 h 27 min

    J’imagine que le principe, c’est que si des voisins les entretiennent, la municipalité les laisse, et s’ils sont négligés, ils sont retirés. C’est déjà très bien que certains survivent. Pour cela, juillet a tout de même facilité leur entretien.

    C’est aussi chouette de voir qu’ils n’ont été ni vandalisés ni volés… (même si l’avertissement laisse à penser que tous n’ont pas été respectés).

Leave A Comment


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

This website uses cookies and third party services. Oui