Archive journalières: 19 août 2011

Superbe bignone montmartroise

Bignone (Campsis radicans) dans la rue Ravignan à  Montmartre, Paris 18e (75)

Bignone (Campsis radicans) dans la rue Ravignan à Montmartre, Paris 18e (75), août 2011, photo Alain Delavie

Elle est magnifique cette grande bignone (Campsis radicans) qui se déploie au-dessus des passants dans la rue Ravignan, Paris 18e (75), pas très loin de la rue des Abbesses ou du Sacré-Coeur.

Bignone (Campsis radicans) dans la rue Ravignan à Montmartre, Paris 18e (75)

Bignone (Campsis radicans) dans la rue Ravignan à Montmartre, Paris 18e (75), août 2011, photo Alain Delavie

Terriblement exotique cette liane particulièrement volubile avec ses grandes trompettes d’un bel orange vif qui semblent comme suspendues dans les airs.

Bignone (Campsis radicans) dans la rue Ravignan à Montmartre, Paris 18e (75)

Bignone (Campsis radicans) dans la rue Ravignan à Montmartre, Paris 18e (75), août 2011, photo Alain Delavie

(suite…)

Été pluvieux, impatiens épanouie

Massif d'Impatiens balfouri dans le square René Le Gall, Paris 13e (75)

Massif d'Impatiens balfouri dans le square René Le Gall, Paris 13e (75), août 2011, photo Alain Delavie

Si le mois de juillet pluvieux et le début du mois d’août plus que mitigé plombent le moral des vacanciers et des franciliens en mal de soleil, ce temps humide et frais réussit à l’impatiens de Balfour (Impatiens balfouri) qui prend cette année de belles proportions et fleurit généreusement.

Massif d'Impatiens balfouri dans le square René Le Gall, Paris 13e (75)

Massif d'Impatiens balfouri dans le square René Le Gall, Paris 13e (75), août 2011, photo Alain Delavie

Les pluies à répétition entrecoupées d’un peu de soleil et de chaleur ont dopé la croissance de cette plante annuelle au tempérament de mauvaise herbe. La floraison abondante devrait donner une belle quantité de graines qui ne demanderont qu’à germer au printemps prochain, partout où elles auront pu se ressemer.

Impatiens balfouri dans le square René Le Gall, Paris 13e (75)

Impatiens balfouri dans le square René Le Gall, Paris 13e (75), août 2011, photo Alain Delavie

Hormis son côté vite envahissant et boit-sans-soif (en pot, bonjour les arrosages !), je trouve cette impatiens annuelle vraiment charmante. Je n’en ai plus cette année sur mon balcon, mais en fait elle me manquerait presque car il est difficile de trouver une plante plus facile et florifère qu’elle pour les coins pas trop ensoleillés.