Le printemps des géraniums

L’arrivée précoce du beau temps estival a dopé la floraison des géraniums (Pelargonium) qui se sont vite couvert de fleurs. Quand on se promène dans la capitale, certains balcons ou fenêtres sont des bouquets de fleurs particulièrement colorés.

Balcon fleuri avec des pélargoniums, Paris 16e (75)

Balcon fleuri avec des pélargoniums, Paris 16e (75), juin 2011, photo Alain Delavie

Balcon fleuri avec des pélargoniums, Paris 16e (75)

Balcon fleuri avec des pélargoniums, Paris 16e (75), juin 2011, photo Alain Delavie

Balcon fleuri avec des pélargoniums, Paris 16e (75)

Balcon fleuri avec des pélargoniums, Paris 16e (75), juin 2011, photo Alain Delavie

Balcon fleuri avec des pélargoniums, Paris 16e (75)

Balcon fleuri avec des pélargoniums, Paris 16e (75), juin 2011, photo Alain Delavie

Fidèle à sa réputation de plante florifère, les géraniums qu’ils soient zonales ou lierres sont très en avance cette année. Ceux qui ont passé l’hiver dehors plus ou moins abrités sont vite repartis et ont retrouvé leur plus bel aspect bien avant l’arrivée de l’été.

Jardinière de pélargoniums zonales au pied d'un immeuble, Paris 16e (75)

Jardinière de pélargoniums zonales au pied d'un immeuble, Paris 16e (75), juin 2011, photo Alain Delavie

Jardinière de pélargoniums zonales au pied d'un immeuble, Paris 16e (75)

Jardinière de pélargoniums zonales au pied d'un immeuble, Paris 16e (75), juin 2011, photo Alain Delavie

C’est le printemps des géraniums !

Jardinière de pélargoniums zonales au pied d'un immeuble, Paris 16e (75)

Jardinière de pélargoniums zonales au pied d'un immeuble, Paris 16e (75), juin 2011, photo Alain Delavie

Jardinière de pélargoniums zonales au pied d'un immeuble, Paris 16e (75)

Jardinière de pélargoniums zonales au pied d'un immeuble, Paris 16e (75), juin 2011, photo Alain Delavie

Arriveront-ils à rester aussi fleuri tout l’été ?
Avec des arrosages et des apports d’engrais réguliers, peut-être, mais la belle saison va être longue cette année.

Commentaire (1)

  1. Plantine

    Certains les trouvent trop ordinaires, mais je les trouve au contraire extraordinaires.
    Quelle que soit l’orientation – et elle n’est pas très ensoleillée chez moi – ils se couvrent de fleurs, sans discontinuer jusqu’à l’hiver.
    Aucune plante ne peut leur faire concurrence et comme ils embellissent les façades tristounettes !
    Bon dimanche Alain.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

3 Partages
Partagez1
Tweetez
+1
Enregistrer1
Partagez1