L’anamorphose du jardin éphémère du parvis de l’Hôtel de Ville de Paris

Depuis vendredi dernier, le jardin éphémère verdit le parvis de l’Hôtel de ville et prend la forme d’une curieuse anamorphose végétale en 3D réalisée par l’artiste François Abelanet.

Anamorphose (création François Abenalet) du jardin éphémère installé sur le parvis de l'Hôtel de Ville de Paris, Paris 4e (75)

Anamorphose (création François Abenalet) du jardin éphémère installé sur le parvis de l'Hôtel de Ville de Paris, Paris 4e (75), 25 juin 2011, photo Alain Delavie

Une anamorphose est une image déformée qui retrouve ses proportions d’origine et prend sens quand on la regarde sous un certain angle. L’artiste François Abelanet est passé maître dans cette variation moderne du trompe l’oeil. Il l’illustre à travers un nouveau chef-d’œuvre de Land Art, qui sera exposé jusqu’au 15 juillet 2011 sur le parvis de l’Hôtel de Ville, au centre d’un jardin éphémère consacré à l’arbre urbain.

Anamorphose (création François Abenalet) du jardin éphémère installé sur le parvis de l'Hôtel de Ville de Paris, Paris 4e (75)

Anamorphose (création François Abenalet) du jardin éphémère installé sur le parvis de l'Hôtel de Ville de Paris, Paris 4e (75), 25 juin 2011, photo Alain Delavie

Anamorphose (création François Abenalet) du jardin éphémère installé sur le parvis de l'Hôtel de Ville de Paris, Paris 4e (75)

Anamorphose (création François Abenalet) du jardin éphémère installé sur le parvis de l'Hôtel de Ville de Paris, Paris 4e (75), 25 juin 2011, photo Alain Delavie

Anamorphose (création François Abenalet) du jardin éphémère installé sur le parvis de l'Hôtel de Ville de Paris, Paris 4e (75)

Anamorphose (création François Abenalet) du jardin éphémère installé sur le parvis de l'Hôtel de Ville de Paris, Paris 4e (75), 25 juin 2011, photo Alain Delavie

Avec ses lignes géométriques en 3D, l’œuvre donne aux visiteurs une illusion du relief et s’étend sur 1500 m².

Anamorphose (création François Abenalet) du jardin éphémère installé sur le parvis de l'Hôtel de Ville de Paris, Paris 4e (75)

Anamorphose (création François Abenalet) du jardin éphémère installé sur le parvis de l'Hôtel de Ville de Paris, Paris 4e (75), 25 juin 2011, photo Alain Delavie

Anamorphose (création François Abenalet) du jardin éphémère installé sur le parvis de l'Hôtel de Ville de Paris, Paris 4e (75)

Anamorphose (création François Abenalet) du jardin éphémère installé sur le parvis de l'Hôtel de Ville de Paris, Paris 4e (75), 25 juin 2011, photo Alain Delavie

Anamorphose (création François Abenalet) du jardin éphémère installé sur le parvis de l'Hôtel de Ville de Paris, Paris 4e (75)

Anamorphose (création François Abenalet) du jardin éphémère installé sur le parvis de l'Hôtel de Ville de Paris, Paris 4e (75), 25 juin 2011, photo Alain Delavie

Anamorphose (création François Abenalet) du jardin éphémère installé sur le parvis de l'Hôtel de Ville de Paris, Paris 4e (75)

Anamorphose (création François Abenalet) du jardin éphémère installé sur le parvis de l'Hôtel de Ville de Paris, Paris 4e (75), 25 juin 2011, photo Alain Delavie

Monumentale, elle mesure 100 m de long et nécessite 1200 m² de pelouse, 300 m² de sedum et 650 m3 de paille et de sable.

Anamorphose (création François Abenalet) du jardin éphémère installé sur le parvis de l'Hôtel de Ville de Paris, Paris 4e (75)

Anamorphose (création François Abenalet) du jardin éphémère installé sur le parvis de l'Hôtel de Ville de Paris, Paris 4e (75), 25 juin 2011, photo Alain Delavie

Anamorphose (création François Abenalet) du jardin éphémère installé sur le parvis de l'Hôtel de Ville de Paris, Paris 4e (75)

Anamorphose (création François Abenalet) du jardin éphémère installé sur le parvis de l'Hôtel de Ville de Paris, Paris 4e (75), 25 juin 2011, photo Alain Delavie

Anamorphose (création François Abenalet) du jardin éphémère installé sur le parvis de l'Hôtel de Ville de Paris, Paris 4e (75)

Anamorphose (création François Abenalet) du jardin éphémère installé sur le parvis de l'Hôtel de Ville de Paris, Paris 4e (75), 25 juin 2011, photo Alain Delavie

Anamorphose (création François Abenalet) du jardin éphémère installé sur le parvis de l'Hôtel de Ville de Paris, Paris 4e (75)

Anamorphose (création François Abenalet) du jardin éphémère installé sur le parvis de l'Hôtel de Ville de Paris, Paris 4e (75), 25 juin 2011, photo Alain Delavie

Près de 90 jardiniers et techniciens ont été mobilisés en continu pendant cinq jours pour la réalisation de cette oeuvre d’art éphémère.

Anamorphose (création François Abenalet) du jardin éphémère installé sur le parvis de l'Hôtel de Ville de Paris, Paris 4e (75)

Anamorphose (création François Abenalet) du jardin éphémère installé sur le parvis de l'Hôtel de Ville de Paris, Paris 4e (75), 25 juin 2011, photo Alain Delavie

Cet immense jardin contemporain questionne le lien entre Nature et Ville, ainsi que leur cohabitation parfois difficile. À la croisée de l’architecture, de la décoration et du Land art, l’oeuvre « Qui croire ? » illustre le mariage entre urbanisme et nature, entre minéral et végétal. Une image éphémère qui évoque le milieu urbain et la plantation régulière des arbres le long des rues. Une écriture originale pour illustrer le paysage parisien et nous inciter au respect de notre patrimoine boisé.

Avec « Qui croire ? », François Albaret invite le spectateur à ressentir et éprouver la place fondamentale de la nature :
« Nous vivons dans un monde où l’on entend débattre les écolos, les scientifiques, les industriels… J’ai voulu simplement poser le problème de de l’arbre et inviter les gens à s’interroger sur la place que l’arbre, la nature et l’environnement ont pour eux. Je voudrais que les gens se posent à la question à eux-mêmes et ressentent à quel point l’environnement est fondamental. »

Anamorphose (création François Abenalet) du jardin éphémère installé sur le parvis de l'Hôtel de Ville de Paris, Paris 4e (75)

Anamorphose (création François Abenalet) du jardin éphémère installé sur le parvis de l'Hôtel de Ville de Paris, Paris 4e (75), 25 juin 2011, photo Alain Delavie

Les pelouses sont tentantes, mais elles sont trop fragiles pour supporter le moindre piétinement. Pelouses interdites !

Anamorphose (création François Abenalet) du jardin éphémère installé sur le parvis de l'Hôtel de Ville de Paris, Paris 4e (75)

Anamorphose (création François Abenalet) du jardin éphémère installé sur le parvis de l'Hôtel de Ville de Paris, Paris 4e (75), 25 juin 2011, photo Alain Delavie

Cette anamorphose ne représente qu’une partie du jardin éphémère installé sur le parvis de l’Hôtel de ville pour le début de l’été. Tout autour, l’installation met en valeur les arbres de Paris, les arbres dans Paris.

Informations pratiques :
Parvis de l’Hôtel de Ville,
Accès gratuit
Métro : Ligne 1, station Hôtel de ville
Bus : lignes 67, 69, 70, 76 ou 96.

Commentaires (5)

  1. Pingback: 30. - Sketch Studios

  2. ananiret

    c’est magnifique! (that’s all the French I remember from high school, but it is appropriate!

  3. Candace Marie Caamano

    Incredible! The mathematics and the care this art form took to create is monumental. This is a truly unique and beautiful piece of expression.

  4. Pingback: The Anamorphic Garden of Paris | All That Is Interesting

  5. Pingback: Illision – Francois Abenalet « Ku Daily (酷)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *