« Taille tôt, taille tard, Rien ne vaut taille de mars. »

Cette année, il serait préférable de ne pas trop attendre car la douceur a ranimé la végétation de bonne heure et les nouvelles pousses des rosiers sont déjà grandes par exemple. Si vous n’avez pas encore joué du sécateur pendant l’hiver, voici un petit rappel des opérations de taille à effectuer sans trop tarder.

Il faut tailler le plus vite possible :

  • Les arbres fruitiers, notamment les formes palissées,
  • Les pieds de vigne et de kiwi,
  • Les glycines et les bignones,
  • Les rosiers remontants,
  • Les arbustes à floraison estivale (althéas, arbres aux faisans, arbres aux papillons, caryoptéris, céanothes d’été, gattiliers, hortensias et hydrangéas, lavatères arbustives et pérovskias),
  • Les touffes de graminées.

Bon à savoir :

  • Avant de passer d’une plante à l’autre, désinfectez votre sécateur pour ne pas propager les maladies.
  • Affutez bien les lames du sécateur pour effectuer des coupes les plus nettes possible.
  • Il faut toujours couper juste au-dessus d’un oeil (bourgeon) dirigé vers l’extérieur de la touffe, jamais vers le centre.

 

Commentaires (5)

  1. Laurent

    Les rosiers remontants ne s’arrêtent jamais totalement de pousser, même au coeur de l’hiver (ils n’ont pas le sens des saisons, au contraire des non remontants). Après la taille, les nouveaux bourgeons apparaissent lorsque les derniers gels sont passés et évitent de voir les jeunes tiges qui en sotn issues croquées par un gel d’avril un peu fort.

    Anne, les bourgeons étaient déjà là en janvier. La seule manière de conserver les bourgeons serait de la tailler directement après la floraison, mais ensuite la plante pousse si fort qu’il est illusoire de ne pas devoir la tailler plus tard (sauf à la laisser escalader un arbre – j’en ai déjà vu une à l’assaut d’un épicéa, ça donnait un peu de douceur et de flou à cet arbre très austère). Donc il faut bien la tailler après la pousse, mais une taille de structure et non une mise à sac. Par contre, je ne sais pas s’il faut attendre si tard: peut-être la taille avant les gelées n’est-elle pas conseillée (?)

  2. alain of paris (Auteur de l'article)

    Si le réchauffement climatique continue et s’affirme encore davantage, il va falloir changer les dictons, en créer des nouveaux.

  3. jpp le jardinier

    Pour les rosiers, je m’interroge sur la traditionnelle taille de Mars , vu le réchauffement climatique. J’ai attendu Mars et voilà tous mes rosiers joliment « débourrés » avant la taille. Dorénavant tailler en Février …ou en automne avec juste un rappel en Mars ?Comment fait-on sous climat méditerranéen ?

  4. Anne

    je pense que pour la glycine c’est trop tard , il fallait le faire en janvier , sinon on coupe ts les bourgeons à fleurs , contrairement aux rosiers ils ne réapparaitront pas avant la fin de la floraison

  5. Miss canthus

    Que du « bien dit » ici, merci Alain !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0 Partages
Partagez
Tweetez
+1
Enregistrer
Partagez