Le réveil des corètes du Japon

L’hiver précoce et froid n’a pas gêné le moins du monde les corètes du Japon (Kerria japonica) qui ont tôt fait de redémarrer dès que les gelées se sont atténuées. Le printemps n’est pas encore officiellement arrivé que ces arbustes généreux offrent déjà leurs premières fleurs jaune d’or, dans les parcs et jardins de Paris et sur mon balcon.

Arbuste à floraison printanière précoce : Kerria japonica 'Golden Guinea'

Première fleur de mon Kerria japonica 'Golden Guinea' sur mon balcon, 13 mars 2011, photo Alain Delavie

Fleur simple, la première, pour la corète ‘Golden Guinea’, et déjà une belle profusion de pompons dorés pour la corète du Japon (Kerria japonica ‘Pleniflora’).

Arbuste à floraison printanière précoce : Kerria japonica 'Pleniflora'

Grosse potée de corète du Japon fleurie sur mon balcon, 13 mars 2011, photo Alain Delavie

Arbuste à floraison printanière précoce : Kerria japonica 'Pleniflora'

Grosse potée de corète du Japon fleurie sur mon balcon, 13 mars 2011, photo Alain Delavie

Cet arbuste est très courant, commun diront certains, mais je l’adore ! J’aime sa générosité, sa facilité de culture, son faux air de bambou…

Arbuste à floraison printanière précoce : Kerria japonica 'Pleniflora'

Grosse potée de corète du Japon fleurie sur mon balcon, 13 mars 2011, photo Alain Delavie

Mais cette année, je vais devoir tailler après la première floraison car les touffes prennent vite un aspect brouillon, avec beaucoup de rameaux en tous sens, certains se desséchant.

Arbuste à floraison printanière précoce : Kerria japonica 'Pleniflora'

Grosse potée de corète du Japon fleurie sur mon balcon, 13 mars 2011, photo Alain Delavie

La corète l’affirme, le printemps arrive !

Commentaires (4)

  1. Laurent

    Par contre, pas encore de fleur, que je vois pourtant se préparer depuis quinze jours, mais qui n’émergent pas. Le lilas microphylla va être tantôt plus avancé…

  2. Laurent

    il est même plus que facile multiplier: il drageonne allègrement. Chez moi, j’ai dû mettre une barrière anti-rhizome, je n’en finissais plus d’aller retirer les drageons entre les vivaces. A présent, il est bien enfermé avec le Clerodendron (pas pu mettre de barrière entre eux), et bientôt un amour-en-cage (qui a bien intérêt à être contenu aussi).

  3. Pierre

    Bonjour,
    Dans mon jardinet à 15 km de Paris la floraison n’est pas aussi avancée. Paris tient chaud!
    Je vais devoir tailler aussi après la première floraison.
    Peut-être pourrez-vous nous montrer une ou deux photos lorsque votre taille aura été effectuée. Afin d’avoir une idée de la façon (hauteur ou rameaux les plus anciens?) et de la quantité supprimée.
    Merci pour ce blog bien vivant!

  4. Anne

    d’autant plus agréable qu’il est tellement facile à multiplier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2 Partages
Partagez1
Tweetez
+1
Enregistrer
Partagez1