Craquez pour les pavots d’Islande (Papaver nudicaule)

Ces pavots vivaces arrivent dans les points de vente de jardinage et se répèrent de loin avec leurs immenses fleurs aux couleurs pétaradantes. Chaque fleur ne dure pas très longtemps, mais elle est vite remplacée par une ou plusieurs nouvelles qui prolongent ainsi la floraison tout au long du printemps jusqu’en été.

Plante vivace à floraison printanière : Papaver nudicaule

Pavot d'Islande (Papaver nudicaule), photo Alain Delavie

Les énormes fleurs des hybrides proposés aujourd’hui dans le commerce n’ont plus rien à voir avec les charmantes et délicates petites fleurs du pavot sauvage (Papaver nudicaule), que je me souviens avoir rencontré en Islande. Une miniature aux fleurs jaunes, comme un tout petit coquelicot jaune vif, installé dans le creux des rochers à l’abri des vents puissants qui parcourent sans cesse cette belle île.

Les fleurs en coupe ont un aspect soyeux qui leur donne un aspect un peu factice surtout avec les fleurs démesurées.
Ce pavot forme une rosette de feuilles lobées vert bleuté d’où jaillissent les hampes florales grêles qui se dressent très au-dessus du feuillage. En pleine floraison, le pavot d’Islande atteint environ 20 à 50 cm de hauteur, selon les variétés plus ou moins compactes. Les plantes obtenues par semis fleurissent un peu plus tardivement au printemps que celles vendues actuellement, qui ont été forcées.

Robuste et très rustique (jusqu’à – 28 °C), le pavot d’Islande apprécie une exposition ensoleillée et un sol bien drainé qui reste frais. Sa culture est facile. Il pousse aussi bien en pleine terre qu’en pot ou jardinière, mais ces derniers doivent quand même être assez volumineux, ne serait-ce que pour vous éviter des arrosages trop répétés. Évitez les expositions trop ventées car les grandes fleurs sont assez délicates.

Quand il se plaît, ce gros ‘coquelicot’ se ressème facilement, donnant des plantes aux coloris très variés car toutes les plantes cultivées sont des hybrides.

Commentaire (1)

  1. laurent

    Toujours plus grand, toujours plus haut. C’est la règle pour ceux qui ne savent pas regarder… 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

1 Partages
Partagez
Tweetez
+1
Enregistrer
Partagez1