Archive journalières: 22 mars 2011

Pour les abonnés (ées) de Paris Côté Jardin : 2 messages par jour maxi !

Chères abonnées, chers abonnés,
Il semblerait que l’augmentation du nombre d’articles écrits et publiés chaque jour pose problème à certains, qui ne s’attendaient pas à recevoir 3, 4 ou 5 messages par jour dans leur boite mail. Et oui, j’écris beaucoup ! Mais l’actualité jardin est aussi très riche en ce moment…
J’ai donc réglé l’envoi des notifications par mail pour les limiter à deux au maximum par jour, chacune faisant une synthèse des parutions de mon blog pour chaque demie journée.
J’espère que cela vous conviendra. Vous pourrez juger dès demain.
À très bientôt sur PCJ !

Approche sensible de l’arbre au Parc Floral de Paris (75)

Une animation autour de l’arbre vous est proposée au Parc Floral de Paris (75) le mercredi 23 mars 2011 à 14h30.

Mobiliser ses sens pour faire l’expérience de nouvelles perceptions par l’ouïe, la vue, le toucher, l’odorat…
Une animation qui fait appel à l’imaginaire et à vos sens artistiques.

Rendez-vous :
À la Biblioludothèque Nature, pavillon n°2 dans le Parc Floral, Bois de Vincennes, Paris 12e (75).

Plan du Bois de Vincennes, Paris 12e (75), Mairie de Paris

Plan du Bois de Vincennes, Paris 12e (75), Mairie de Paris

Cliquez sur le plan pour l’agrandir.

Tarif : gratuit
Inscription : pour tous à partir de 6 ans, inscription au tél. : 01 71 28 50 56 du lundi au vendredi. Les enfants doivent être accompagnés.

Visitez les serres de la Ville de Paris à Rungis (94)

Dans le cadre de la Semaine pour les alternatives aux pesticides, vous êtes invités à venir découvrir et visiter les serres du centre de production horticole de la ville de Paris, situées à Rungis (Val-de-Marne), dans la proche banlieue parisienne. Deux rendez-vous vous sont proposés, l’un aujourd’hui mardi 22 mars, l’autre le vendredi 25 mars 2011 à 14 h 30.

Une visite sur 3 hectares de surface couverte, c’est là que les jardiniers de la Ville de Paris produisent les trois millions de plantes nécessaires au fleurissement des massifs de la capitale.

Vous découvrirez les serres automatisées ultra-modernes, les machines à semer, à repiquer, à rempoter, les immenses tablettes couvertes de plantes fleuries.

Tarif : gratuit
Contact au tél. : 01 71 28 50 56
Tout public, sans inscription.

Rendez-vous: au 27 avenue de Fresnes, à Rungis (RER B station Antony, puis bus 396, arrêt Voie des Laitières).

 

2e édition de l’opération « Laissons pousser »

L’opération « Laissons Pousser » redémarre en 2011. Les collectivités partenaires l’an passé sont toujours là pour inviter leurs habitants à fleurir le bitume. D’autres ont rejoint l’aventure. Elles seront une vingtaine au total, d’Ile-de-France et d’ailleurs.

Autre nouveauté, deux types de sachets de graines seront mis à disposition cette année :
– Le premier contiendra un mélange adapté à la pleine terre comme en 2010 (coquelicot, centaurée jacée, marguerite, vipérine, millepertuis, mauve musquée…).
– Le second mélange devrait être plus adapté aux pots et jardinières (pâquerette, matricaire odorante, myosotis des champs, réséda jaune, véronique petit chêne, violette odorante…).
Un choix effectué avec Natureparif, l’agence régionale pour la nature et la biodiversité en Île-de-France, et trois de ses associations membres : Noé Conservation, l’Office pour les insectes et leur environnement et la Maison de l’environnement de Seine-et-Marne.

Une fois encore, le site Internet www.laissonspousser.com racontera les histoires de ces jardins de poche.

À Asnières, l’action se concentrera aux pieds des immeubles.
À Nanterre, sur des espaces collectifs prêts à semer, chacun pourra parrainer une parcelle individuelle.
Dans la communauté d’agglomération des lacs de l’Essonne, des rues entières seront identifiées et jardinées par leurs habitants…

Pour connaître le programme 2011, rencontrer les participants et connaître tous les détails de Laissons Pousser 2011, une conférence de presse est prévue par Natureparif aujourd’hui mardi 22 mars 2011, à 10h30, dans le hall de la Société Nationale d’Horticulture de France (SNHF), 84 rue de Grenelle, Paris 7e.

Le projet Laissons pousser
Des mini-prairies de fleurs sauvages se mettent à pousser dans les espaces urbains délaissés. Des myosotis, des violettes et de la pimprenelle tout aussi sauvages attirent les abeilles sur les balcons. Et c’est vous, habitants des villes, qui les plantez en bas de chez vous ou sur les bords de vos fenêtres.
L’année dernière pour la première édition, une quinzaine de communes étaient de la partie. En 2011, elles sont une bonne trentaine d’Ile-de-France et d’ailleurs. Chacun s’engage à distribuer gratuitement à ses habitants les sachets de graines de Laissons Pousser ! et à autoriser les plantations sur des espaces identifiés. Ici, ce sont les écoles qui vont semer, là les amicales de locataires, plus loin, les associations de jardins partagés, ailleurs, les particuliers-jardiniers…

Le mimosa de la rue du Ranelagh (Paris 16e)

Tous les dimanches matin, je parcours la rue du Ranelagh (Paris 16e) pour rejoindre la Maison de la Radio et les studios de France Bleu 107.1 pour une demi-heure d’émission en direct. Sur mon chemin, j’ai repéré depuis longtemps un mimosa planté dans un jardinet, en pleine forme malgré le climat moins favorable. Depuis quelques jours, il est couvert de pompons jaunes.

Et oui, je plaisantais il y a quelques semaines en annonçant que les mimosas fleurissaient dans Paris, mais des mimosas en pots, forcés et vendus chez les fleuristes et dans les jardineries. Mais il existe au moins un mimosa (Acacia dealbata), parfaitement acclimaté et bien vigoureux dans la capitale !

Il est quand même dans un endroit protégé des courants d’air froid et bien ensoleillé. C’est important si vous souhaitez tenter l’expérience. Trouvez d’abord un emplacement chaud et ensoleillé toute la journée ou au moins à midi et dans l’après-midi, contre un mur pour que la construction emmagasine de la chaleur dans la journée et la restitue au cours de la nuit. Le sol doit être bien drainé. Il est préférable d’installer l’arbre en pleine terre, car les racines seront mieux protégées contre le gel. Dans un pot, la plante est davantage exposée aux rigueurs hivernales.

Le monde célèbre la Journée mondiale de l’eau (22 mars)

La Journée mondiale de l’eau est tenue annuellement le 22 mars afin d’attirer l’attention sur l’importance de l’eau douce et soutenir la gestion durable des ressources en eau douce.


Une journée internationale pour célébrer l’eau douce a été recommandée lors de la conférence des Nations Unies sur l’environnement et le développement en 1992 (UNCED). L’Assemblée générale des Nations Unies a répondu en désignant le 22 mars 1993 comme première Journée mondiale de l’eau.

Chaque année, la Journée mondiale de l’eau souligne un aspect particulier de l’eau douce. L’objectif de la Journée mondiale de l’eau de 2011 est d’attirer l’attention internationale sur l’impact de la rapide croissance démographique urbaine, de l’industrialisation et des incertitudes provoquées par le changement climatique, les conflits et les catastrophes naturelles sur les systèmes d’eau urbains.

Le thème de cette année 2011, « l’eau pour les villes : répondre au défi urbain », vise à mettre en lumière et encourager les gouvernements, les organisations, les communautés et les individus à s’engager activement pour relever le défi de la gestion de l’eau urbaine.

Site Internet officiel de la Journée mondiale de l’eau
Trouver un événement de la Journée mondiale de l’eau dans votre secteur