Macodes petola, une orchidée bijou prolifique

/, plante d'intérieur, plante exotique, terrariophilie/Macodes petola, une orchidée bijou prolifique

Macodes petola, une orchidée bijou prolifique

D’une déconcertante facilité de culture, mes orchidées bijoux (Macodes petola) continuent à pousser comme des folles dans mon grand terrarium d’une longueur de 1,10 m. Elles forment maintenant un joli petit tapis.

Orchidée bijou (Macodes petola) cultivée dans un terrarium

Tapis de Macodes petola dans mon grand terrarium, janvier 2011, photo Alain Delavie

Ces petites orchidées bijoux partagent le terrarium avec deux autres espèces d’orchidées moins prolifiques : Goodyera hispida et Ludisia ‘Jade Velvet’. Il y avait aussi une sélaginelle rampante, bien trop envahissante. Je l’ai enlevée pour que les orchidées bénéficient de toute la place et de la lumière des deux tubes fluorescents.

Orchidée bijou (Macodes petola) cultivée dans un terrarium

Tapis de Macodes petola dans mon grand terrarium, janvier 2011, photo Alain Delavie

Des racines aériennes apparaissent à chaque noeud sur les tiges des Macodes petola, ce qui contribuent encore davantage à leur prolifération. Quand je pense que j’ai vu des toutes petites potées vendues plusieurs dizaines d’euros… J’en ai des dizaines d’euros si je faisais du commerce d’orchidée, ce qui n’est pas mon intention.

Pour le moment, mon élevage d’orchidées bijoux se portent bien. Toutes les espèces poussent bien, dans des terrariums ou en plein air dans l’appartement. C’est encourageant ! Je vais surveiller les arrivages pour dénicher de nouvelles petites merveilles…

By |2011-01-08T20:25:47+00:00janvier 9th, 2011|orchidée, plante d'intérieur, plante exotique, terrariophilie|3 Comments

About the Author:

Agronome de formation et jardinier passionné depuis sa plus tendre enfance, collectionneur de plantes, Alain Delavie a exercé différents métiers toujours en étroite relation avec le monde végétal et le jardin, en commençant par celui de pépiniériste collectionneur avant de devenir journaliste, spécialisé dans le jardinage et la météorologie. Il est aujourd'hui rédacteur en chef du magazine Rustica Hebdo et conseiller éditorial du site www.rustica.fr

3 Comments

  1. Plantine 10 janvier 2011 at 11 h 41 min

    Leur développement est impressionnant ; ça pousse à toute vitesse !
    Dommage qu’il soit si difficile de faire des photos des ‘contenants en verre’, sans flash à cause des reflets ! … un éclairage puissant à côté, le temps de la photo, permettrait de leur rendre mieux hommage peut-être.
    Ma Dossinia Marmorata pousse en hauteur et ça va m’obliger à lui ‘couper la tête’ parce qu’elle a atteint le haut du bocal. Pourtant, elle n’a que l’éclairage d’une fenêtre au Nord …

  2. Laurent 10 janvier 2011 at 10 h 16 min

    La forme des tiges va très bien avec les câbles à l’arrière! LOL Non, sans blague, il y a un certain rappel du rythme entre les uns et les autres, comme une oeuvre abstraite

  3. Kristin 9 janvier 2011 at 20 h 27 min

    très beau feuillage en tout cas.

Leave A Comment


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

This website uses cookies and third party services. Oui