Le platane presque bicentenaire du parc Monceau (Paris 8e)

Le Parc Monceau (Paris 8e) abrite deux arbres exceptionnels : un érable sycomore (Acer pseudoplatanus), le plus vieux (planté en 1853), le plus haut (30m) et le plus gros (4,18m de circonférence) des érables de ce parc, et un platane d’Orient (Platanus orientalis), le plus vieux des platanes du parc planté en 1814, avec un tronc de 7 m de circonférence.

Arbre Remarquable de France, platane bicentenaire

Platane d'Orient (Platanus orientalis), Arbre Remarquable de France, dans le parc Monceau, Paris 8e (75), décembre 2010, photo Alain Delavie

Ce platane est presque bicentenaire, mais ce n’est pas le plus vieux platane d’Orient de Paris. Le plus âgé se trouve dans le Jardin des Plantes, où il a été planté en 1875 1775 par Buffon. Ces deux arbres ont reçu le label d’Arbre Remarquable de France.

Arbre Remarquable de France, platane bicentenaire

Platane d'Orient (Platanus orientalis), Arbre Remarquable de France, dans le parc Monceau, Paris 8e (75), décembre 2010, photo Alain Delavie

Arbre Remarquable de France, platane bicentenaire

Platane d'Orient (Platanus orientalis), Arbre Remarquable de France, dans le parc Monceau, Paris 8e (75), décembre 2010, photo Alain Delavie

L’automne et l’hiver permettent d’admirer le tronc immense et imposant de cet arbre vénérable ainsi que ses branches largement étalées.

Arbre Remarquable de France, platane bicentenaire

Graffiti sur l'écorce du tronc du platane d'Orient (Platanus orientalis), Arbre Remarquable de France, dans le parc Monceau, Paris 8e (75), décembre 2010, photo Alain Delavie

L’écorce caractéristique de cet espèce se fissure en écailles (rhytidomes), dégageant des zones jaunâtres. L’aspect de peau de serpent de l’écorce est assez particulier. L’âge vénérable de cet arbre historique n’a pas empêché quelques graffeurs d’apposer des graffitis sur le large tronc.

Le saviez-vous ?
Les premières plantations d’arbres d’alignement à Paris, le long des voies de promenade et de circulation, remontent à 1597 avec la création du mail de l’Arsenal, puis du Cours la Reine en 1628. Ces plantations se poursuivent au XVIIIème et au XIXème siècle. Le premier recensement des arbres d’alignement de Paris, réalisé en 1855, montre que 38 000 arbres étaient déjà plantés dans les avenues et les boulevards parisiens à cette époque.

Quarante années plus tard, ce patrimoine arboré a plus que doublé. A la fin du 19ème siècle Paris compte 88 000 arbres d’alignement. Les essences principales sont alors le platane, le marronnier, l’orme, le tilleul et l’érable. Nous sommes donc les héritiers d’un patrimoine constitué essentiellement à la fin du 19ème siècle, sous l’impulsion d’Alphand.

Au cours du XXème siècle, de nouvelles essences sont introduites (sophora, cédrèles,…) mais les effectifs augmentent peu (+3,4% entre 1895 et 1995). Ensuite le patrimoine arboré en alignement s’est fortement enrichi, avec une augmentation du nombre d’arbres de plus de 6% en 7 ans, soit 5400 nouveaux arbres plantés. Plus de 300 nouveaux arbres ont été plantés au cours de l’hiver 2008/2009. Aujourd’hui Paris compte 100 346 arbres d’alignement.

Commentaires (5)

  1. BKL

    je l’ai déjà vu il reste toujours aussi impressionnant,ce que ces arbres ont du en voir défiler du monde!!!

  2. alain of paris (Auteur de l'article)

    En effet, l’erreur est réparée ! Merci 😉

  3. Anne

    oui impressionnant ‘. Un autre arbre classé  » remarquable  » est le cèdre pleureur de l’arboretum de la vallée aux loups à Chatenay-Malabry 92, le plus gd cèdre d’Europe , planté en 1895
    quand on est sous sa ramure , on se sent petit petit petit……

  4. jpp

    Le lecteur aura rectifié : il faut lire « planté en 1775 par Buffon » , me semble-t-il !

  5. Plantine

    Quel admirable Platane ! Le plus surprenant, c’est qu’il n’a pas l’air du tout de décliner. Il a dû en voir celui-là …
    Saurons-nous prendre soin de ceux que nous avons plantés plus récemment, aussi bien que nos ancêtres l’ont fait de celui-là ?
    J’ai toujours le sentiment qu’il n’y a jamais assez d’arbres dans nos villes et surtout dans nos campagnes.
    Bonne journée Alain.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

7 Partages
Partagez7
Tweetez
+1
Enregistrer
Partagez