Une topiaire d’if en boule, c’est possible en pot !

Tout le monde connaît les boules de buis, très à la mode et de plus en plus répandues sur les balcons, les terrasses et dans les jardins. Mais les ifs utilisés en topiaires et surtout cultivés en pot sont moins fréquents. Quelques beaux sujets bien arrondis prospèrent dans le jardin du Musée de Cluny (Paris 5e).

Boule d'if (Taxus baccata) en pot dans Paris

Topiaire d'if en pot, Jardin du Musée de Cluny, Paris 5e (75), novembre 2010, photo Alain Delavie

Je savais que l’if supportait suffisamment bien les tailles répétées pour permettre sa culture en topiaire, avec un grand nombre de formes comme le cône, la spirale, le diamant ou la pyramide. Mais jusqu’ici je n’avais vu que des sujets en pleine terre, pas dans des gros pots au look design. Les exemplaires cultivés dans le jardin du Musée de Cluny encouragent à cultiver davantage cette espèce de conifère en pot.

Boule d'if en pot dans un jardin parisien

Topiaire d'if en pot, Jardin du Musée de Cluny, Paris 5e (75), novembre 2010, photo Alain Delavie

L’if peut être formé en boule simple ou avec plusieurs boules superposées. On peut même alterner des formes en plateaux et des sphères. La conduite en arbre à nuages est aussi possible.

Triple boule d'if en pot dans Paris

Topiaire d'if en pot, Jardin du Musée de Cluny, Paris 5e (75), novembre 2010, photo Alain Delavie

Il faut dans tous les cas un pot assez profond aux dimensions respectables et bien proportionnées avec celle de la boule d’if.
L’if (Taxus baccata) est une essence d’ombre à feuillage persistant, appréciant une atmosphère humide. Il pousse à l’état sauvage en forêt, mais il est tout indiqué pour les balcons, les terrasses, les cours et les jardins ombragés, ce qui est souvent le cas en ville.

Topiaire d'if en automne dans Paris

Feuilles mortes sur une topiaire d'if, Jardin du Musée de Cluny, Paris 5e (75), novembre 2010, photo Alain Delavie

Il faut l’arroser régulièrement pour maintenir le substrat toujours frais, mais jamais détrempé. L’arrosage se fait toute l’année, tant qu’il ne gèle pas bien sûr.
La taille s’effectue pendant les mois en A, avril et août.
En automne, il faut penser à enlever les feuilles mortes qui s’agglutinent sur les boules ou les plateaux.
L’if est parfaitement rustique, il ne craint pas les fortes gelées. Les protections hivernales ne sont donc pas utiles.

Commentaires (3)

  1. Alain Delavie (Auteur de l'article)

    Vous pouvez aller chez Truffaut, dans le 13e arrondissement ou juste aux portes de Paris à Ivry-sur-Seine. Et faites aussi un tour sur le marché aux fleurs de l’Île de la Cité.

  2. gerard weiner

    où puis je trouvé des boules d’if à paris pour acheter ,merci

  3. jpp

    Oui mais n’attachez pas votre cheval à l’if !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0 Partages
Partagez
Tweetez
+1
Enregistrer
Partagez