Canopus, après un peu plus d’un mois…

Quelques nouvelles de ma colonne végétale d’intérieur, Canopus, après un bon mois de culture chez moi. Premier bilan très positif, tout pousse, doucement mais sûrement.

Colonne végétale plantée de plantes d'intérieur

Ma colonne végétale Canopus, novembre 2010, photo Alain Delavie

Après cinq semaines d’essai, il faut insister sur le peu d’entretien que réclame ce dispositif ingénieux. J’ai du ajouter deux fois un peu d’eau douce non calcaire dans le fond du bac, c’est tout. La deuxième fois, j’ai arrosé par les orifices d’où sortent les plantes en penchant la colonne parce que je voulais bien mouiller tout le sphagnum, du haut jusqu’en bas. Et pour savoir quand arroser, j’ai changé une des plantes, un pépéromia pas très vigoureux a été remplacé par une bouture non racinée d’impatience (mon impatiens mystère, sans nom). La bouture n’a pas souffert de cette transplantation direct, sans passage par un verre d’eau. Les feuilles ne se sont jamais fanées, au contraire, en quelques semaines la reprise était perceptible et un nouveau bouton de fleur apparaissait.

Colonne végétale de plantes d'intérieur

Impatiens sur ma colonne végétale Canopus, novembre 2010, photo Alain Delavie

L’avantage de cet pousse d’impatience, c’est qu’elle devrait montrer très vite des signes de flétrissement dès qu’elle manquera d’eau, donc dès que le substrat sera trop sec. Ce qui n’est pas le cas des lierres et des ficus pumila, plus longs à montrer des signes de soif. L’impatience est un excellent repère pour arroser quand il faut, juste ce qu’il faut.

Ceci étant, les autres plantes se développent, lentement car la saison est moins favorable (les jours ont beaucoup raccourci) et je ne mets plus d’engrais. Mais les ficus ont fait quelques feuilles, de même que les lierres panachés. Un bon signe.

À suivre…

Commentaires (4)

  1. alain of paris (Auteur de l'article)

    Bonjour Plantine,
    L’impatience devrait réagir bien avant les autres plantes, donc c’est une bonne alerte car je suis d’accord avec toi, les autres plantes ne montrent des signes de désespoir que lorsque les choses sont devenues trop graves, pour ne pas dire irréversible. Quant à la croissance de cette impatience, oui je m’attends à jouer souvent des ciseaux. J’ai eu un Scindpasus Marble Queen, il pousse beaucoup plus lentement, en fait c’est une plante difficile et délicate qui ne supporte pas les excès d’arrosage ni les manques. Une pénible !
    Bon dimanche et à bientôt.

  2. Plantine

    Tout ce petit monde a l’air en pleine forme !
    Fallait oser, cet Impatiens ; tu peux laisser les ciseaux à côté … j’ai eu le même et je l’ai donné parce que je passais mon temps à le tailler pour qu’il ne m’envahisse pas.
    Aujourd’hui, pardonne-moi, je me fais un peu critique.
    Je pense qu’il est dangereux de te fier à l’Impatiens qui se remet très facilement de la soif même après que les feuilles pendent, alors que le Ficus pumila lui, ne s’en remettra très lentement (s’il s’en remet).
    Le Peperomia est très difficile à « équilibrer » (j’en ai fait l’expérience) ; pas assez d’eau, il perd ses feuilles d’un coup (puteolata) et trop, il pourrit … la marge est mince, mais quand on a trouvé, c’est sans soucis. 😉
    Le Chlorophytum laxum pousse beaucoup plus lentement que son cousin orchidastrum et c’est un bon choix.
    J’ai constaté aussi que Scindapsus Marble Queen pousse très très lentement par rapport au ‘classique’ que je passe mon temps à tailler.
    Je vais écouter l’émission à laquelle tu participes dans 5 minutes. Bon courage à toi et bon dimanche.

  3. jpp

    Désolé, ma réponse n’a rien à voir mais je tenais à signaler que les jardiniers du jardin partagé Charmante petite campagne urbaine (Rue de la Marne, 19ème) qui ferme définitivement Dimanche ouvrent une dernière fois leur jardin ce week-end (les après-midi) pour donner leurs plantes :
    samedi aux jardins partagés
    dimanche à tout le monde (venir avec ses outils)

  4. richard dhennin

    Je suis bien heureux, de ton constat plutôt positif.
    J’ai eu également quelques pépéromia et ficus pumila qui ont fondu.
    Pour l’eau, normalement elle remonte par capillarité sans problèmes Dans la colonne.
    Mais le haut sera toujours moins humide que la partie basse.(tu as bien fait d’arroser l’alvéole de la bouture)
    Pour l’impatience, je pense qu’elle aura rapidement besoins d’engrais.

    Je devrai d’ici la fin d’année publier un article sur la commune d’Aulnay-sous-bois, qui a choisi d’offrir CANOPUS aux lauréats du concours des balcons et jardins fleuris.

    Ainsi que l’organisation d’ateliers en enseigne de jardinage sur le thème « le tableau végétal pour les nuls. » autour de CANOPUS.

    Une nouvelle référence de CANOPUS en polypropylène blanc d’origine 100% recyclé, c’est un Plus.

    Voilà en gros les nouvelles du front…

    Merci Alain.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0 Partages
Partagez
Tweetez
+1
Enregistrer
Partagez