Bégonia x cheimantha, le bégonia de Noël

Assez rarement proposé dans les points de vente de jardinage ou chez les fleuristes, Begonia x cheimantha s’épanouit en automne et en hiver, formant de jolies petites potées aux grandes feuilles rondes et aux nombreuses fleurs simples, souvent dans les tons roses. J’en ai trouvé une potée le week-end dernier en parcourant le marché aux fleurs sur l’île de la Cité (Paris 1er).

Plante fleurie d'intérieur à floraison automnale et hivernale

Bégonia de Noël (Begonia x Cheimantha Groupe), novembre 2010, photo Alain Delavie

Les bégonias cheimanthas se composent d’hybrides ayant pour origine le croisement du Begonia socotrana et du Begonia dregei, qui a donné naissance, en 1892, au bégonia ‘Gloire de Lorraine’. Ces bégonias tubéreux fleurissent en hiver comme le Begonia socotrana. Tous les cultivars de ce groupe ont des fleurs simples allant du blanc au rose, groupées au dessus du feuillage.

Plante fleurie d'intérieur à floraison automnale et hivernale

Bégonia de Noël (Begonia x Cheimantha Groupe), novembre 2010, photo Alain Delavie

Les fleurs de ce cultivar non dénommé sont d’un rose indien très vif, presque flashy. Elles sont même très grandes. Je l’ai très vite repéré dans le magasin !

Plante fleurie d'intérieur à floraison automnale et hivernale

Bégonia de Noël (Begonia x Cheimantha Groupe), novembre 2010, photo Alain Delavie

Plante fleurie d'intérieur à floraison automnale et hivernale

Bégonia de Noël (Begonia x Cheimantha Groupe), novembre 2010, photo Alain Delavie

Une couleur gaie et tonique pour cette fin d’année décidément très grise et humide… Le feuillage est vert vif, avec un léger liseré rouge sur le bord des feuilles.

Les cultivars de Begonia x cheimantha sont assez difficiles à cultiver dans un appartement ou une maison. Ils demandent des attentions particulières, les arrosages devant être réguliers pour maintenir le substrat frais, surtout pas détrempé. L’eau doit être douce, sans calcaire. Il leur faut aussi une pièce très claire, sans soleil direct. Ils souffrent d’une atmosphère trop sèche, qui provoquent le brunissement du bord des feuilles. L’idéal serait d’avoir une serre ou une véranda chauffée pour conserver ces plantes fragiles. Ce n’est pas mon cas, je tente quand même. J’ai installé la potée près de la baie vitrée pour qu’elle ait suffisamment de lumière et qu’elle soit assez loin du radiateur. On verra bien ce qu’elle va faire…

Commentaires (6)

  1. Vérone

    Superbe ce Begonia!
    🙂

  2. alain of paris (Auteur de l'article)

    Oui Plantine, il ressemble beaucoup au Gloire de Lorraine. Les petits semperflorens sont en fait plus faciles, car ils ne marquent pas de période de repos. On verra bien comment cet hybride inconnu se comportera… En attendant cela fait une belle tache de couleur. J’aime beaucoup !

  3. alain of paris (Auteur de l'article)

    Hello BKL ! Oui un bien joli petit bégonia, aux feuilles arrondies.

  4. Plantine

    Comme il est beau ! Il a des air de ‘Gloire de Lorraine’, non ?
    Dommage que les Begonias soient un peu hystériques chez nous, parce que c’est vraiment une famille surprenante qui donne envie de tous les avoir … en tout cas, moi !
    Mon petit semperflorens vient de finir sa floraison, mais il est toujours en pleine forme et je l’ai depuis plusieurs années. Pourvu que ça dure.
    Je te souhaite le même succès avec Cheimantha !

  5. Laurent

    Je ne connaissais pas du tout. Les fleurs du bégonias annuels, et les feuilles du bégonia d’intérieur!

  6. BKL

    Salut alain,
    une potée sympathique on ne voit pas bien les feuilles mais elles ont l’air pas mal aussi….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0 Partages
Partagez
Tweetez
+1
Enregistrer
Partagez