Aster x frikartii ‘Wunder von Stäfa’

Au cours de l’été, j’ai vu pointer une fleur, puis deux, puis trois… Des belles marguerites bleu lavande d’une grande finesse, sans cesse renouvelées, de plus en plus nombreuses et toujours aussi radieuses et éclatantes avec leur coeur doré. Pour sa première année en pot, mon Aster x frikartii ‘Wunder von Stäfa’ ne démérite pas, bien au contraire, il rayonne !

Aster x frikartii 'Wunder von Stäfa' sur mon balcon en fin d'été, septembre 2010, photo Alain Delavie

Heureusement les fleurs sont grandes et se remarquent de loin, car mon pied installé dans une grosse potée près de l’Hibiscus coccineus a poussé vers la lumière et le soleil, donc à l’extérieur du balcon, en se mêlant à mon pied de gaura blanc. Vertige assuré quand on se penche pour l’admirer.

Plantes vivaces à floraison estivale

Aster x frikartii 'Wunder von Stäfa' et Gaura 'Karalee White' sur mon balcon en fin d'été, septembre 2010, photo Alain Delavie

J’aperçois les fleurs en me penchant à la rambarde du balcon, mais ce sont surtout les voisins d’en face qui peuvent en profiter pleinement.

Plantes vivaces à floraison estivale

Aster x frikartii 'Wunder von Stäfa' et Gaura 'Karalee White' sur mon balcon en fin d'été, septembre 2010, photo Alain Delavie

Plus l’été s’avance, plus le nombre de fleurs augmente et il y a encore beaucoup de boutons. Tant mieux, j’aurai une fin d’été abondamment fleurie, surtout que mes pieds de Strobilanthes rankanensis et de Rabdosia longituba se couvrent peu à peu de boutons. D’autres belles floraisons en perspective !

Cette variété d’aster d’été et d’automne résulte d’un croisement entre un Aster amellus et un Aster thomsonii. Il ressemble comme deux gouttes d’eau à Aster x frikartii ‘Monch’, mais le coloris est un peu plus clair pour les connaisseurs. La plante peut atteindre jusqu’à 80 cm de hauteur, avec un port toujours impeccable, le plus souvent en boule quand elle reçoit du soleil de tous les côtés. Pas besoin de tuteurage, les tiges sont solides.

Jamais de maladie sur cet aster insensible au terrible blanc (oïdium), maladie cryptogamique si fréquente sur de nombreuses autres variétés d’aster.

Le saviez-vous ?
Carl Ludwig Frikart (1879 – 1964) a marqué son époque (1918) et les jardins avec ses asters d’été, les Asters x frikartii, avec notamment les variétés ‘Wunder von Stäfa’, ‘Mönch’ et ‘Jungfrau’ qui ont reçu de l’Aster amellus une bonne résistance à la sécheresse. Ces asters ont reçu un grand appui depuis l’Angleterre et ont contribué au succès de ce pépiniériste suisse. Leur succès continue depuis…

Commentaires (5)

  1. Pingback: Aster x frikartii ‘Wunder von Stäfa’ ou ‘Monch’ – Paris côté jardin

  2. Pingback: Aster x frikartii ‘Wunder von Stäfa’ déjà très fleuri « Paris côté jardin

  3. alain of paris (Auteur de l'article)

    et oui, superbe ! Merci pour ce joli cadeau ;-)))

  4. Vérone

    Wahouuuu il se plait bien chez toi !
    😉
    Superbe
    Bises
    Vérone

  5. Sylvaine

    J’ai ‘Monch’ qui lui ressemble beaucoup et c’est un de mes asters chouchoux.
    Il pousse dans une terre pauvre et sèche en été en compagnie d’iris, de pavots et de sedums et ne se plaint jamais lol

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0 Partages
Partagez
Tweetez
+1
Enregistrer
Partagez