Archive journalières: 9 septembre 2010

Le poirier centenaire, candélabre 19 branches, de l’exposition d’automne du Sénat

J’ai eu le grand plaisir de découvrir hier matin en avant-première l’exposition d’automne du Sénat, « Arbre, regards croisés », installée jusqu’au 27 septembre dans l’Orangerie du Jardin du Luxembourg (Paris, 6e). Je ne vous dévoilerai pas tout, car rien ne vaut une visite sur place, mais le poirier centenaire exposé dans toute sa magnificence au coeur de l’exposition est un des temps forts de ce parcours dans le monde des arbres. À voir !

Exposition d'automne du Sénat dans l'Orangerie, près du Jardin du Luxembourg (Paris 6e)

Poirier 'Louise-Bonne d'Avranches', forme en candélabre 19 branches, Orangerie du Sénat, Paris 6e, septembre 2010, photo Alain Delavie

Cet arbre vénérable a vécu plus d’un siècle dans Paris : planté dans le verger du Jardin du Luxembourg en 1869, il a été formé pendant cinquante années pour donner un candélabre à 19 branches, somptueuse architecture végétale. Adulte, il donnait environ 120 kilos de poires chaque année. Il est mort en 1979, à l’âge de 110 ans.

Exposition d'automne du Sénat dans l'Orangerie, près du Jardin du Luxembourg (Paris 6e)

Poirier 'Louise-Bonne d'Avranches', forme en candélabre 19 branches, Orangerie du Sénat, Paris 6e, septembre 2010, photo Alain Delavie

Souvenir émouvant à découvrir jusqu’au 27 septembre 2010 de 10 h à 18 h 30, dans l’Orangerie du Sénat, Jardin du Luxembourg, Paris 6e. L’entrée est libre !

Planter les couronnes impériales sans plus tarder

La saison de la plantation des bulbes à floraison printanière est désormais commencée. Les rayons des jardineries et autres points de vente de jardinage se remplissent de plus en plus de bulbes de tulipes, jacinthes, crocus et autres espèces, sans oublier les catalogues et sites Internet qui vendent par correspondance. Vous avez jusqu’à la fin de l’automne pour faire vos plantations, sauf pour les grandes fritillaires ou couronnes impériales, qui n’attendent pas.

Bulbe à floraison printanière

Potée de fritillaire couronne impériale en pleine floraison en avril, photo Alain Delavie

Ces plantes bulbeuses majestueuses sont en fait un peu capricieuses et pas toujours fidèles au rendez-vous printanier. Pour s’assurer une belle floraison, il faut impérativement mettre en terre les gros bulbes le plus tôt possible au début du mois de septembre. En fait dès qu’ils sont proposés à la vente, sans attendre davantage. Et la terre ne doit pas être trop lourde. Un apport de sable sous les bulbes au moment de la plantation facilite leur reprise. Il faut aussi veiller à les incliner légèrement car ils sont percés d’un gros trou au centre qui peut accumuler les eaux de pluie, avec tous les risques de pourriture qui en résulte. Enfouissez-les à environ deux ou trois fois leur épaisseur.

La grande fritillaire ou couronne impériale (Fritillaria imperialis) se développe très tôt au printemps, donnant une tige avec des feuilles vertes effilées disposées en plumet de part et d’autre. Les fleurs en forme de clochettes apparaissent en avril. Elles sont disposées en couronne au-dessus du feuillage et sont surmontées d’un toupet de feuilles vertes. Une curiosité très spectaculaire au printemps. Et qui se sent de loin, car le bulbe, le feuillage et toute la plante diffusent une senteur d’ail de façon insistante. Même la terre semble parfumée à l’ail quand on a installé les bulbes. Quant aux soit-disant propriétés anti-taupe de cette plante bulbeuse, elles sont plutôt fantaisistes.

Quelques bonnes adresses pour acheter des bulbes à floraison printanière sur le Net :
Baumaux
Ca pousse au jardin

Ellebore

Plantes-et-jardins.com
Promesse de fleurs

Tulipes botaniques, Narcisses Lis & Bulbes à naturaliser
Une fleur un jardin.com

Clématite Cassis, elle mérite son Mérite !

Récompensée par un Mérite lors des Journées des Plantes de Courson en octobre 2009, la clématite Cassis offre une floraison double d’un violet particulier à nul autre pareil. Elle était très en beauté lors de la journée portes ouvertes des Pépinières Travers, samedi dernier.

Plante grimpante à floraison double estivale

Clématite Cassis, Pépinières Arnaud Travers (45), septembre 2010, photo Alain Delavie

Cette nouveauté au catalogue des Pépinières Travers a un développement relativement compact, puisqu’elle ne grimpe pas au-delà de 1,50 à 2 m de hauteur.

Plante grimpante à floraison double estivale

Clématite Cassis, Pépinières Arnaud Travers (45), septembre 2010, photo Alain Delavie

Elle est très proche de la clématite florida et de ses cultivars. Les fleurs bien doubles peuvent mesurer jusqu’à 8 à 10 cm de diamètre.

Plante grimpante à floraison double estivale

Clématite Cassis, Pépinières Arnaud Travers (45), septembre 2010, photo Alain Delavie

Le mélange de violet intense et de violet plus clair est particulièrement réussi, donnant un aspect unique à cette belle variété qui s’épanouit de juin à septembre, aussi bien en pot qu’en pleine terre. Une belle petite liane pour garnir un balcon ou une terrasse, que vous pouvez mettre en valeur en l’associant avec des pieds d’armoise ‘Powis Castle’ ou des gauras blancs disposés à son pied.

Plante grimpante à floraison double estivale

Clématite Cassis, Pépinières Arnaud Travers (45), septembre 2010, photo Alain Delavie

Toutes les plantes primées et récompenses des Pépinières Travers.