Archive journalières: 4 juillet 2010

Jardins miniatures de joubarbes

Les joubarbes (Sempervivum et Jovibarba) poussent dans rien, presque sans terre. Elles permettent de composer des potées, des jardinières ou des petites compositions qui ne demandent pas d’entretien ou presque. L’idéal pour les jardiniers souvent partis ou ceux qui ne veulent pas s’imposer des corvées d’arrosage à répétition.

Plantes succulentes

Jardin miniature de joubarbes sur une tuile en terre cuite, chez Heidi et Ferdi Tautschnig à Neunkirch (Suisse), photo Alain Delavie

Une simple tuile en terre cuite permet d’accueillir une mini rocaille et une petite collection de joubarbes. À installer en plein soleil bien sûr, en veillant que les eaux de pluies ne s’accumulent pas dans la tuile.

Plantes succulentes

Jardin miniature de joubarbes sur une tuile en terre cuite, chez Heidi et Ferdi Tautschnig à Neunkirch (Suisse), photo Alain Delavie

Il existe un tel nombre d’espèces et de variétés de Sempervivum et de Jovibarba qu’il est possible de varier les décors à l’infini.

Plantes succulentes

Jardin miniature de joubarbes sur une tuile en terre cuite, chez Heidi et Ferdi Tautschnig à Neunkirch (Suisse), photo Alain Delavie

Mais les joubarbes poussent aussi dans bien d’autres conditions toutes aussi ingrates les unes que les autres…

Plantes succulentes

Jourbarbes installées sur une grosse pierre, Jardin de Felix Stamm à Thaygen (Suisse), photo Alain Delavie

Le moindre caillou devient le support d’un mini jardin sec, comme une rocaille en miniature.

Plantes succulentes

Jourbarbes coincées entre les pierres d'un mur, Ile de Maïnau (Allemagne), photo Alain Delavie

Dans un mur, la moindre fente entre les pierres peut accueillir un jardin miniature avec quelques pieds de joubarbes.

Plantes succulentes

Jourbarbes coincées entre les pierres d'un mur, Ile de Mainau (Allemagne), photo Alain Delavie

Nul besoin de beaucoup de place. La seule obligation pour réussir les joubarbes, c’est le soleil, indispensable pour le bon développement de ces plantes succulentes qui s’étiolent vite à l’ombre.

Quelques bonnes adresses en France ou en Belgique pour acheter des joubarbes :
Pépinière Olivier Arcelus
Pépinière Bouet-Servat
Pépinière Roche Saint-Louis
Pépinière Patrick Nicolas
Lumen Plantes Vivaces
Guy Hodister

Un artichaut en pot

Les artichauts sont les hôtes convenus du potager, pas des potées sur balcon ou terrasse. De temps en temps, on commence à les voir dans les massifs de fleurs d’été des ville où les cardons leur font concurrence. Mais pourquoi pas en pot ?

Potée de légume

Grosse potée d'artichaut avec trois boutons floraux, juin 2010, photo Alain Delavie

Il ne faut pas rêver, l’artichaut n’est pas fait pour les rebords de fenêtre, encore moins pour une potée accrochée à la rambarde d’un balcon. Il lui faut une belle potée, un gros pot, le plus volumineux possible car ce légume a un grand développement. La plante atteint facilement un bon mètre d’envergure et même plus. Il faut donc un pot en conséquence. Et aussi de la place au sol, car l’envergure des feuilles devient vite importante. Il faut au moins prévoir 1 m2 au sol, en plein soleil.

Le contenant doit être rempli d’un terreau très riche et humifère, bien drainé. Il ne faut pas hésiter à ajouter des poignées de compost bien mûr ou d’Or Brun. L’artichaut est gourmand !

Compte tenu de sa vigueur importante, les arrosages sont copieux et réguliers pour maintenir le sol frais, sans excès toutefois. Si vous laissez une soucoupe sous la potée, surveillez que l’eau qui s’écoule disparaît en quelques heures après l’arrosage.

Bien entretenu, le pied d’artichaut développe des feuilles très découpées vert argenté tirant sur le gris argent par temps sec. La potée ne manque pas de charme si l’on ne lésine pas sur les apports d’eau et d’engrais. Les gros boutons floraux (les artichauts que nous mangeons habituellement) donnent d’immenses fleurs composées qui ressemblent à celles des chardons, mais en beaucoup plus gros. Spectacle garanti !