Sauvegarder et sécuriser les arbres par le haubanage ou l’étayage

Le Conseil d’Architecture, d’Urbanisme et de l’Environnement de Seine-et-Marne organise en partenariat avec la Commune de Melun et la Société Française d’Arboriculture la 23ème Arborencontre de Seine-et-Marne qui aura pour thème : « Sauvegarder et sécuriser les arbres par le haubanage ou l’étayage ».

La rupture de branches peut être dramatique dans des sites particulièrement fréquentés par le public et fort dommageable pour des arbres d’exception. Le haubanage et l’étayage permettent, dans certains cas, de sauvegarder et de sécuriser les arbres adultes sans les mutiler et en conservant leur esthétique.

De nombreux facteurs influent sur la résistance mécanique des arbres :
– La nature vivante et dynamique de ces végétaux (croissance, feuillage, poids de la fructification, résistance et altération du bois, …)
– Les actions de son environnement (pression du vent provoquant l’oscillation des branches, poids lié à l’accumulation de neige ou de givre…)

Face à tous ces paramètres, grâce à l’expérience des arboristes, aux recherches menées avec les moyens d’étude actuels et aux matériaux récents, les techniques ont évolué. Les fournisseurs et les praticiens proposent des produits nouveaux et des méthodes de consolidation plus efficaces. Ces différentes techniques seront exposées en théorie et en pratique lors de cette journée.

Cette ArboRencontre aura lieu le jeudi 3 juin 2010 :
– Le matin, à l’Espace Saint-Jean, 26 place Saint-Jean, 77 Melun (centre ville) pour les conférences.
– L’après-midi au parc Debreuil, avenue des Courtilleraies, 77 Le Mée-sur-Seine (Commune limitrophe de Melun) pour la démonstration de pose de haubanage.

Renseignements et inscriptions :
C. A. U. E. 77,
Augustin BONNARDOT,
27, rue du marché,
77120 Coulommiers.
Tél. : 01 64 03 30 62.
Email : caue77@wanadoo.fr

Commentaire (1)

  1. Laurent

    Dans les facteurs de risque, on oublie aussi de mentionner les tailles précédentes. Chaque coupe crée un noeud de moindre résistance. Le saviez-vous: un peuplier d’Italie « entier » est plus résistant que son homologue taillé et retaillé. Une fois qu’on taille, pour certains arbres, on est obligé de le faire ensuite régulièrement ;-(

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0 Partages
Partagez
Tweetez
+1
Enregistrer
Partagez