Protections anti-pigeons

Pour dissuader les pigeons et notamment les gros ramiers de venir squatter ma suspension de bégonias tubéreux récemment installée, j’ai disposé des petites girouettes. Cela semble efficace pour le moment !

Protections anti-pigeons

Suspension demi-lune de bégonias tubéreux avec deux petites girouettes, sur mon balcon, avril 2010, photo Alain Delavie

Les jeunes pousses des bégonias tubéreux cassent comme du verre, surtout quand elles commencent à pousser et sortir de terre. Certaines ayant déjà beaucoup poussé avant la plantation des tubercules, il fallait donc les protéger coûte que coûte, une tige cassée étant rarement remplacée par une nouvelle avec ces plantes bulbeuses. Comme j’ai déjà trouvé l’an dernier plusieurs fois un gros pigeon ramier bien installé sur la suspension, idéale perchoir (à l’époque la jardinière était plantée de sédums, qui ont été aplatis et brisés menus), j’ai pris les devants en disposant deux petites girouettes en forme d’oiseau, qui tournent et bougent avec le vent.

Elles gênent les éventuels téméraires qui ne peuvent plus facilement se poser sur la jardinière. Et en bougeant, elles font peut-être un peu peu aux volatiles redoutés. Pourvu que ça dure !

Commentaires (2)

  1. Plantine

    Très esthétique en effet, mais n’as-tu pas peur qu’il comprennent de travers et que pour eux, ça fasse enseigne genre ‘ici auberge à pigeons’ ?
    Les ‘miens’ n’ont pas fait encore de tentative pour nicher ; je suppose qu’ils attendent sournoisement que j’ai tout planté pour venir – comme tu le dis aussi – tout hacher menu comme l’année dernière !
    J’ai pas encore réfléchi à ma stratégie défensive. Tu nous diras si c’est efficace. Bonne soirée.

  2. anne

    belle et bonne idée !pourvou que ça doure !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0 Partages
Partagez
Tweetez
+1
Enregistrer
Partagez