Archive journalières: 6 avril 2010

Vigoureux, le fusain ‘Wolong Ghost’ !

En octobre dernier, je vous parlais d’un fusain rampant, Euonymus fortunei ‘Wolong Ghost’. Depuis, je l’ai installé dans une grande jardinière pour profiter de ses longs rameaux souples et de son feuillage panaché. Avec le retour du printemps, il pousse à vue d’oeil !

Arbuste à feuillage persistant

Euonymus fortunei 'Wolong Ghost' dans une grande jardinière sur mon balcon, avril 2010, photo Alain Delavie

Les températures plus clémentes et le rempotage ont dopé sa croissance. Des jeunes pousses vert tendre nervuré de blanc apparaissent un peu partout sur les rameaux.

Arbuste à feuillage persistant panaché

Euonymus fortunei 'Wolong Ghost' dans une grande jardinière sur mon balcon, avril 2010, photo Alain Delavie

Cet arbuste à port souple ou étalé est parfaitement rustique. Il a supporté l’hiver dernier dans son pot, sans aucune protection. Le feuillage n’a pas souffert des basses températures. Une belle plante robuste, qui mérite d’être plus connue.

Erysimum linifolium ‘Variegatum’

Giroflée ou plutôt fausse giroflée à feuillage panaché, cette petite plante vivace arbustive offre un séduisant feuillage vert moyen panaché de crème et une jolie floraison printanière mauve.

Giroflée arbustive à feuillage panaché

Vélar à feuilles de lin panachées (Erysimum linifolium 'Variegatum') sur mon balcon début avril, photo Alain Delavie

C’est un de mes derniers achats, trouvé lors de ma visite aux Botaniques de Chèvreloup, samedi dernier. Une compagne idéale pour mon pied d’euphorbe panaché (Euphorbia characias ‘Tasmanian Tiger’).

Plantes vivaces à feuillages panachés

Grosse potée avec Erysimum linifolium 'Variegatum' et Euphorbia characias 'Tasmanian Tiger', avril 2010, photo Alain Delavie

La touffe peut atteindre une hauteur de 60 centimètres. La floraison commence dès mars, voire février dans les régions à climat doux, et se prolonge jusqu’en juillet. Cette giroflée vivace a une durée de vie assez courte, quelques années d’après toutes les sources consultées. Et une rusticité faible. Elle est donnée comme résistante jusqu’à -10 °C, voire -12 °C. À Paris, cela devrait aller, surtout avec un voile d’hivernage et une terre la plus sèche possible pendant la saison froide.

Il faut que je trouve une plante à port étalé ou retombant, dans les mêmes coloris, pour compléter la potée. Un carex ou plutôt une liriope panachée, moins envahissante et surtout peu exigeante en arrosage comme l’euphorbe et la giroflée. Vendredi à Saint-Jean-de-Beauregard, je trouverai peut-être…