Potée de violette

Lors de ma dernière visite dans la jardinerie Truffaut située au bord de la Seine dans le 13è arrondissement de Paris (75), je n’ai pas résisté aux potées de violettes, certaines étant très parfumées.

Plante vivace forcée

Potée de violette sur mon balcon en fin d'hiver, février 2010, photo Alain Delavie

Je me suis offert une potée de parfum, un bouquet de fleurettes d’un beau violet soutenu avec une légère touche de couleur orange au coeur des fleurs. Des fleurs plus grandes que celles de la violette sauvage (Viola odorata), mais toujours aussi charmantes. Et ce parfum !!! C’est l’avantage de la culture en pot et d’un balcon : il faut moins se baisser pour apprécier la fragrance des fleurs.

Bon à savoir :
Quand vous achetez un pied de violette, inspectez le feuillage avec attention. Si les feuilles présentent des décolorations, des taches jaunes, choisissez une autre potée. Car les violettes sont fréquemment contaminées par des virus, qui leur donnent ces marbrures ou pointillés. Il est impossible de soigner une plante virosée, qui doit être éliminée pour éviter toute contamination des autres plantes de la même espèce ou du genre Viola.

Commentaire (1)

  1. Sylvaine

    Elle est belle !
    Les petites Viola odorata tapissent mes massifs ombragés.
    Elles ne vont pas tarder à fleurir et à attirer tous les butineurs par leur parfum délicieux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0 Partages
Partagez
Tweetez
+1
Enregistrer
Partagez