Le gardénia et la fougère houx ont résisté à l’hiver

L’hiver long et les vagues de froid successives n’ont pas abîmé mon pied de gardénia (Gardenia jasminoïdes ‘Kleim’s Hardy’) et ma fougère houx (Cyrtomium fortunei) sur mon balcon. Les feuillages sont impeccables !

Plantes exotiques rustiques

Grosse potée de Gardenia jasminoïdes 'Kleim's Hardy' et Cyrtomium fortunei, février 2010, photo Alain Delavie

Et je ne les ai pas protégés. Ils ont passé l’hiver en plein air (exposition Nord-Est), avec quelques arrosages quand les températures se faisaient plus douces, à presque un mètre de l’appartement. Ils ont même reçu de la neige à plusieurs reprises. Je ne craignais pas vraiment pour la fougère, mais surtout pour le gardénia. C’était son premier hiver sur mon balcon, l’épreuve semble surmontée avec succès.

Je n’en dirai pas autant de mon bambou sacré (Nandina domestica ‘Gulf Stream’) qui a son feuillage très abîmé. Mais l’arbuste est bien vivant, des jeunes feuilles étant visibles sur les branches au centre de la touffe.

Après l'hiver et le froid

Nandina domestica 'Gulf Stream' avec le feuillage abîmé en fin d'hiver, février 2010, photo Alain Delavie

Il a passé l’hiver dans son conteneur d’origine, peu volumineux. Il a peut-être manqué d’eau par moment au plus fort du froid… Il est maintenant replanté dans une grande jardinière, il n’a plus qu’à se refaire une santé. Si nécessaire, je lui ferai une petite coupe de rafraîchissement. Mais patience pour le moment. Et vous, comment vos plantes ont elles passé cet hiver interminable ?

Commentaires (3)

  1. Plantine

    Je n’ai pas encore ‘déballé’ mes plantes … peur de ce que je vais trouver sous le voile !
    Avoir tout bien protégé et qu’elles soient mortes quand même, je sens que ça ne me plairait pas.

  2. Laurent

    Parmi les réputées fragiles, l’hiver semble avoir eu raison du Chamaerops, dont la moitié des têtes avaient brûlé l’hiver précédent. Mais sait-on jamais. A côté de lui, le Trachycarpus fortunei n’a que quelques feuilles brûlées. Libertia ixioides a son feuillage mort(je viens de le couper), on verra si les racines ont survécu ou non. Loropetalum chinense ‘rubrum’ semble tout aussi atteint, mais l’an dernier, je l’avais cru mort, l’avais retaillé sans l’arraché, et il était reparti vigoureusement (enfin, par rapport à sa taille). Acacia dealbata subalpina ne semble pas avoir survécu (on verra en fin de printemps s’il rejette de la base, car j’avais tout de même mis un demi mètre de feuilles). Eucalyptus archerii (Eucalyptus gunii subsp ‘archerii’) semble très mal en point aussi. Un Ceanothus rampant dont j’ai oublié le nom (pas le repens) n’a pas survécu, au contraire du « Blue Sapphire ». L’an dernier, à ma grande surprise, Hibiscus palustris n’avaient rien eu (mais il faudr attendre pas mal pour le savoir). Tout le reste semble OK. Je me jette sur un tel Gardenia dès que j’en vois un! 😉

  3. Sylvaine

    Dans le jardin, je ne plante que des plantes rustiques, capable de résister à nos hivers.
    J’ai toutefois une petite inquiétude au sujet de Muscari macrocarpum qui est réputé un peu frileux.
    En pleine terre, les plantes et les bulbes résistent mieux au froid qu’en pot. Ce dernier présente une faible protection contre le gel et la terre sèche vite.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0 Partages
Partagez
Tweetez
+1
Enregistrer
Partagez