Archive journalières: 17 février 2010

En février, craquez pour les dendrobiums

Paré de couleurs sensuelles, de formes pétillantes et d’un labelle (ce pétale si particulier qui attire les insectes pollinisateurs) carrément provocateur : le Dendrobium est une orchidée qui ne pourra que vous séduire.

Orchidée plante d'intérieur

Potée fleurie de Dendrobium à fleurs blanches, photo Office Hollandais des Fleurs

Une plante qui en impose
Quelque soit le dendrobium auquel vous succomberez, cette orchidée vous surprendra toujours : d’abord par sa forme, telle un flambeau aux fleurs étoilées, soutenu par un feuillage vert, et aussi par ses pétales aux motifs magnifiques, d’un dégradé de couleurs pales ou au contraire très contrastées, comme par exemple des pétales jaunes au labelle rose ou des fleurs blanches au coeur violet. Le labelle accroche le regard : sensuel, ondulé, puissant et aguichant, très « Girl Power ».

Une oeuvre d’art vivante
Les quelques 200 espèces du genre Dendrobium poussent à l’état sauvage dans le vaste triangle formé par l’Himalaya, le Sud du Japon et la Nouvelle Zélande. « Dendron » vient du Grec et signifie arbre, « bios » signifie vie – son nom rappelle sa façon de pousser dans la nature : de préférence sur des arbres (épiphyte), mais parfois aussi sur des rochers (lithophyte). Les variétés provenant de régions froides s’acclimatent relativement bien dans nos appartements. Le dendrobium est un colocataire facile qui ne demande pas trop de soins et constitue à lui tout seul une oeuvre d’art végétale dans chaque pièce.

Pour rendre heureuse votre potée de dendrobium
Le meilleur emplacement : un endroit éclairé et aéré, à l’abri du soleil direct.
Température : 18° C, voire un peu en dessous.
Soins : Ne laissez pas les racines baigner dans l’eau : soit vous l’immergez et le laissez s’égoutter, soit vous aspergez les racines aériennes à l’aide d’un vaporisateur, afin de leur faire absorber un peu d’humidité. Apportez de l’engrais avec modération (souvent la moitié de la dose conseillée suffit).
Attention : après sa floraison, donnez à votre Dendrobium six à huit semaines de repos : un emplacement au frais, pas d’engrais et très peu d’eau. Ce n’est que lorsque les nouveaux boutons commencent à éclore que l’entretien habituel peut reprendre.

Bon à savoir
Le Dendrobium – dont il existe plus de 1200 variétés cultivées – est devenu vers 1900 une plante d’appartement. Lorsqu’un homme offrait cette orchidée à une femme, c’était pour exprimer la passion qu’elle lui inspirait… même si cela était parfois considéré comme inconvenant à cause de l’aspect érotique de la plante dû à sa « lèvre » voluptueuse.