Archive mensuelles: décembre 2009

31 décembre 2009 à Paris

Dès 23 heures ce soir, suivez en direct le spectacle lumineux inédit de la Tour Eiffel, qui accompagne le décompte du passage à la nouvelle année.

Rendez-vous face à la Tour Eiffel, côté Trocadéro
ou en direct sur le site
31decembreaparis.com

Sur ce site, vous pourrez écouter en temps réel les programmations musicales de la nuit du 31 pour 15 lieux cultes parisiens : l’Hôtel Costes, Colette, le Djoon, Le Sunset, Favela Chic, Le Batofar, La Bellevilloise, le Moulin Rouge, l’Alcazar, Panic Room, Rex Club, etc.

Passez une très joyeuse fin d’année 2009.
À l’année prochaine !

Désolé, mais le spectacle n’était pas au rendez-vous sur Internet :
« Suite à une panne mondiale de notre prestataire Ustream, la mairie de Paris n’a pas pu diffuser en direct les images du spectacle lumineux de la Tour Eiffel. Les serveurs de la société américaine Ustream ont cessé de fonctionner peu avant 23 H. La vidéo des illuminations sera mise en ligne sur Dailymotion très prochainement. »

Ma backlink party de fin d’année

La fin de l’année est le temps des cadeaux. Et pour un blogueur, un lien vers son blog est un présent précieux. Aussi c’est avec une très grande joie que j’offre ces trente-cinq liens. Bon surf sur la Toile !

Vendredi 25 décembre 2009 Belle soirée… (Atelier Côté Jardin)
Mes cactus de Noël me gâtent (Au royaume de Telemap)
Un litchi au balcon, les trois autres au tison
(ça-pousse)
3 arbres, 3 temps (Chez Henriette L)
Gâteau léger aux nèfles et son coulis de chocolat aux noisettes (Cuisine Campagne)
Etreinte
(geco-landart)
Entre ciel et terre (Jardin de Pareillas)
Les facéties de Gribouille et de ses blogs-z’amis (Jardinement vôtre)
Sa grande longévité en fait un symbole d’immortalité (Jardinoscope)
Promenade urbaine appareil photo en main
(JPP le jardinier)
Confiseries pour cadeau gourmand : carré amandes pistache chocolat d’après une idée de Popote de Véro (La cuisine de Mercotte)
Nos racines (Land Art Environnemental)
La Conciergerie de Paris (Le blog de Paris)
Joyeux Noël (Le blog jardin de caro & alain)
ronde… et lettrée (Le fourre-tout de mtsa)
Moustaches moussues
(Le jardin, c’est tout !)
Une année au Royaume de l’Empereur Pourpre (le jardin de berthille)
Compte rendu des semis de poivrons et piments (Le jardin de caro)
Persistants hauts en couleurs (Le Jardin de Carzan)
Bilan du Jardin, une goutte d’eau pour préserver notre belle nature (Le Jardin de la Sauvagine)
Galettes du Nouvel An (Le jardin de Nanny)
Jasmin d’hiver (Le jardin des chats)
Hiver (Le Jardin des Grandes Vignes)
Schlumbergera « Samba Brazil » (Le Jardin de Vérone)
une belle balade au soleil, (Les couleurs de ma vie)
Le temps d’un mouvement pour mes meilleurs voeux (Miss Canthus et Graam Iney)
Contre le gel (Mon Jardin)
Temps de jardin (Paradis Express)
Cité du Palais royal de Belleville (Paris-Bise-Art)
tombe la neige… (PARIS/HONG-KONG sous la pluie…)
Le Musée de Montmartre ne doit pas disparaître (Paris secret et insolite)
Asparagus fait la pieuvre (Plant Univers)
Plus haut (Quân’s blog)
L’astuce du jour – Infusion coup de fouet
(Secret Garden)
Oups ! ça va tacher… (Végéforme)

La tentation des azalées des fleuristes

À l’occasion des fêtes de fin d’année, les rayons des fleuristes et des jardineries se sont remplis d’azalées d’intérieur, qui voisinent avec les cyclamens, les poinsettias et les phalaenopsis, autres stars du moment.

Azalée des fleuristes, plante d'intérieur, décembre 2009, photo Alain Delavie

Azalée des fleuristes, plante d'intérieur, décembre 2009, photo Alain Delavie

Et pourtant, ces petits arbustes abondamment fleuris déçoivent souvent à cette période de l’année. Et ce pour 3 raisons principales :
– à cette période de l’année, toutes les azalées des fleuristes sont des plantes forcées, car elles fleurissent normalement au printemps. Ce sont donc des plantes fragilisées et ce d’autant plus qu’on les achète de bonne heure en automne ou au début de l’hiver.
– ces plantes d’intérieur convenaient aux intérieurs peu chauffés de la fin du XIXe ou du début du XXe siècle, mais ils ne supportent pas les atmosphères surchauffées (plus de 18 °C) et surtout trop sèches des intérieurs contemporains, bien mieux chauffés, parfois trop !
– ces plantes de terre de bruyère sont cultivées dans un petit pot, avec un substrat très drainant et acide, qui se dessèche vite puis se rehumidifie difficilement. D’où un dépérissement parfois très rapide quand le jardinier d’intérieur ne prend pas trop soin de ses plantes… Pour les apports d’eau, pas d’arrosage sur le dessus de la motte, mais un trempage complet du pot dès que la terre sèche en surface. Il faut laisser tremper la potée tant que des bulles d’air s’échappent de la motte. Et bien sûr, il faut utiliser une eau douce sans calcaire actif, car les azalées d’intérieur apprécie un sol et une eau acide (pH inférieur à 7), comme les rhododendrons et les azalées des jardins.

Un joli cadeau, mais une belle délicate…

Bouquet de fleurs du saintpaulia ‘Ma’s Crime Scene’

Depuis le début du mois de décembre, mon pied de saintpaulia ‘Ma’s Crime Scene’ ne cesse de fleurir, avec toujours plus d’opulence.

Saintpaulia 'Ma's Crime Scene' dans un de mes terrariums, décembre 2009, photo Alain Delavie

Saintpaulia 'Ma's Crime Scene' dans un de mes terrariums, décembre 2009, photo Alain Delavie

Les fleurs simples sont très grandes, parées d’un velours rouge grenat sur lequel tranchent les petites étamines jaune d’or. Et le feuillage vert foncé s’ourle de blanc de plus en plus. Une variété généreuse et vigoureuse !

Bouture de feuille de saintpaulia 'Ma's Crime Scene' dans mon terrarium, 28 décembre 2009, photo Alain Delavie

Bouture de feuille de saintpaulia 'Ma's Crime Scene' dans mon terrarium, 28 décembre 2009, photo Alain Delavie

La bouture de feuille que je vous avais montré le 1er décembre dernier continue aussi sa croissance, avec un développement étonnant. Déjà plusieurs rosettes de petites feuilles qui ont bien grossi en moins d’un mois. Cela confirme la vigueur de cette variété, à retenir.

Buddleia miniature

En feuilletant le nouveau catalogue Printemps 2010 de vente par correspondance de Jacques Briant, j’ai aussitôt remarqué la description d’un arbre aux papillons miniature, proposé en exclusivité : Buddleia davidii Lo & Behold ‘Blue Chip’.

Miniature ? Pas plus de 75 centimètres de hauteur pour 50 centimètres de largeur. Des dimensions parfaites pour une culture en pot, en jardinière ou en bordure de massif dans un jardin.

Mais ce n’est pas le seul atout de cet arbuste à floraison estivale :
– ses fleurs sont paraît-il très odorantes.
– l’arbuste est autonettoyant, ses fleurs fanées disparaissant toutes seules sans intervention.
– les fleurs ne donnent pas de graines. Pas de risque de dissémination dans le jardin ou dans la nature.
– sa floraison bleue de juin à l’automne apporte une couleur trop rare pendant la belle saison.

Peu exigeant, cet arbuste apprécie un sol bien drainé et une exposition ensoleillée, comme tous les autres arbres aux papillons, qui arrivent à pousser accrochés à un mur, sans une once de terre. Alors, intéressé(e) ?

C’est le coup de coeur des nouveautés présentées sur le site de Jacques Briant.